Publicité

Le blogue de Richard Levesque

5 mars 2021 - 16:09

Mars

Voici mars.  Mars le guerrier, mars des giboulées, des ondes de marées, des dégels, mars de la tempête des oiseaux, de Saint-Joseph, des sucres…  Mars l’union entre le gros hiver et le timide printemps.  Mars l’espérance, mars l’impatience.  Mars la fatigue, mars le renouveau.  Je suis content d’être en mars.

Il a fait bien doux au matin du premier mars.  Puis il a neigé.  Est-ce qu’il a plu un peu?  Le lendemain il faisait moins 20, il ventait à écorner les orignaux.  C’est comme ça, mars.  Un jour on commence un bronzage, un jour on grelotte.  Et parfois c’est dans la même journée!

En ce mars 2021 la COVID semble diminuer graduellement, la vaccination s’accélère, mais…  Mais il y a une relâche, la première semaine de mars.  Alors les risques de recrudescence sont grands.  Cette relâche est-elle une suprême imprudence? Mais peut-être que je ne suis pas assez sensible à la détresse de ceux qui sont malheureux chez eux au point de vouloir en sortir à tout prix, même au prix d’une imprudence inutile?

On se souviendra longtemps de mars 2020.  Se rappellera-t-on de mars 2021 pour de meilleures raisons? Il faut l’espérer!

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides: