Publicité

Le blogue de Richard Levesque

25 octobre 2018 - 05:00

La sainteté

3 Commentaire(s)

 

Qu'est-ce que la sainteté?  Adoptons la définition de Wikipédia et analysons-la un peu :

« Les saints sont des hommes ou des femmes distingués par différentes religions pour leur élévation spirituelle et proposés aux croyants comme modèles de vie en raison d'un trait de personnalité ou d'un comportement réputé exemplaire. »

Première remarque :  la sainteté n'est donc pas l'apanage d'une seule religion.  Il y a des saints israélites ou musulmans, bouddhistes ou incas comme il y a des saints chrétiens.  Bon.  Mais chacune des religions (en tout cas les trois religions monothéistes) n'enseigne-t-elle pas que « hors d'elle, point de salut »?  Je n'ai jamais entendu un curé catholique vanter les mérites d'un saint musulman ou juif, ni un iman exalter la sainteté d'un chrétien.  Pour les autres religions, celles qui ont plusieurs dieux (parfois des millions!), je ne sais trop,  Mais il leur est sans doute plus facile d'admettre qu'il y a des « modèles de vie » en dehors de leurs cultes.

Autre remarque :  Wikipédia parle « d'hommes ou de femmes »...  Mais alors les saints Michel, Gabriel et Raphaël, qui sont des archanges?  N'ayez crainte, je ne commencerai pas une discussion sur le sexe des anges!

Dernière remarque :  est-ce que les critères ne changent pas d'une époque à l'autre, d'un continent à l'autre, d'une civilisation à l'autre pour désigner « un trait de personnalité ou un comportement réputé exemplaire »?  Un Québécois du XXIe siècle qui mangerait son prochain en rôti ou en bouilli ne sera certes pas considéré comme un saint.  Mais
pour un Canaque de Nouvelle-Calédonie, au XIXe siècle ou avant, c'était presque un acte de piété...

J'aime autant ne pas approfondir.  J'ai peur que mon texte ne devienne morose...  or ne dit-on pas « qu'un saint triste est un triste saint »?  Et j'aspire à la sainteté, moi, sans blague!

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Toutes vos réactions

3 réaction(s)
  • Il y a des tas de devinettes et de charades à propos des saints et des cannibales. Exemple: comment s'appelle le patron des gros mangeurs? Réponse: le saint abbé Daine. Que dit le cannibale à son fils pendant la famine? Réponse: "mange ta main, garde l'autre pour demain".
    Vous en connaissez d'autres, amis lecteurs?
    Richard - 2018-10-25 07:31
  • Vous avez peut-être atteint la sainteté sans le savoir M. Lévesque! Je m'explique. Il faut oublier les anciens pré-requis pour accéder à la sainteté. Plus besoin de se faire scalper par les indiens ou encore de brûler sur un bûcher. Aujourd'hui tout être humain se trouve en situation de sainteté. Sans minimiser la portée des faits et gestes héroïques passés, de nos jours la sainteté germe habituellement dans l'ordinaire du quotidien, dans des gestes simples qui passent souvent inaperçus et qui se vivent dans le silence. Par exemple:
    - refuser de mépriser les autres
    - refuser de tenir des propos insultants ou qui pourrait blesser la personnalité d'un autre
    - refuser de condamner une personne dont la tête est réclamée de tous, sans preuve.
    - refuser d'entrer dans la spirale du racisme ou de la violence.
    -refuser toutes les formes de xénophobie.
    - refuser l'hypocrisie sous toutes ses formes.
    -refuse d'humilier une personne que tout le monde piétine.
    Participer à ces refus, c'est entrer dans la spiritualité du refus, ou le refus fais grandir, humanise, sanctifie et sauve. ( Adrien Edouard, Etre saint aujourd'hui p.68-70)
    Bonne chance!
    Denis - 2018-10-28 11:18
  • Trnès beau texte, Denis. Merci de l'avoir partagé avec nous!
    Richard - 2018-10-29 17:06