Publicité

Le blogue de Richard Levesque

27 septembre 2018 - 05:06

Dans le ciel gris d'octobre...

Dans le ciel gris d’octobre il y a des voiliers
De grands oiseaux gréés comme des grands vaisseaux
Ils glissent sur le vent vers les palétuviers
Et moi je reste à l’ancre

Je regarde passer les oiseaux sans rien dire
Les oies blanches filant comme des souvenirs
À demi oubliés
Les grands oiseaux comme de trop vieux souvenirs

Je regarde passer mes parents mes amis
De longs fantômes blancs dans le ciel gris d’octobre
Des voiliers tout chargés de mes beaux jours partis
De grands vaisseaux fantômes

Et moi je reste à l’ancre
Moi vieux vaisseau craquant de toutes mes membrures
Je regarde passer les grandes oies des neiges
Qui vont vers le soleil et les palétuviers

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides: