Publicité

Le blogue de Richard Levesque

4 août 2016 - 04:14

Pessimisme ou réalisme?

4 Commentaire(s)

Mon ami Marc-André est l’une des personnes les plus stimulantes que je connaisse.  Il est toujours de bonne humeur, il trouve infailliblement le bon mot pour vous remonter le moral si vous avez le moral bas. Il n’a pas son pareil pour souligner les qualités et les talents de ceux qu’il côtoie.  Quand nous partagions le même bureau, au cégep, combien de fois ai-je vu entrer un étudiant découragé, une étudiante déboussolée, qui après quelques minutes de conversation avec Marc s’en retournaient souriants, pleins d’espoir et d’assurance?

Pourtant ce diable d’homme est un indécrottable pessimiste –ou alors, comme il le dit si bien, est-il simplement réaliste?  Ce générateur d’optimisme écrit souvent de ces phrases lapidaires qui laisseraient croire, si on ne le connaissait pas, qu’il invite à la déprime!  En voici quelques-unes :

La différence entre l’animal et l’humain réside dans le fait que les animaux sont généralement bons.

Dans un sens, on est bien malchanceux d’avoir une conscience, parce que sans elle, on aurait tellement de plaisirs!

Nos heures de gloire sont courtes et s’oublient vite alors que nos échecs ont la vie tenace dans la mémoire collective.

Tant qu’il y a de la vie, il y a de la souffrance.

Quand quelqu’un que nous n’avons pas vu depuis trente ans nous déclare que nous n’avons pas du tout changé, cela veut tout simplement dire que ça fait longtemps que nous avons l’air vieux.

Certains matins, on a la certitude que le soleil se lèvera pour rien.

Il y a des milliers de messages qui militent pour la paix en ce bas monde.  Pourtant, on préfère le sang au bon sens.

Il y en a qui, en juillet, commencent à penser à l’hiver —et qui sont tristes!

Il y a tellement de gens malheureux que cette réalité rend une majorité d’entre nous insensibles.

La plupart des gens ne parlent pas beaucoup.  Mais dans bien des cas, c’est déjà trop.

Par dérision, je fête ma fête!

La personne qui vous dit que vous êtes l’être le plus extraordinaire qu’elle a rencontré —cette personne n’a peut-être pas sorti beaucoup!

L’exploitation des autres est l’une des caractéristiques de l’humanité.

Certaines personnes ne sont heureuses que si elles sont malheureuses.

Si vous pensez avoir lu ou entendu les pires nouvelles, éh! bien, vous vous trompez.

Ce qui est hautement désespérant avec un pessimiste, c’est qu’il a toujours raison, en fin de compte…

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Toutes vos réactions

4 réaction(s)
  • Il me semble que chacune de ces phrases mérite un long moment de réflexion, de méditation... Quand je les relis, je me dis qu'au fond elles prônent encore plus l'humilité que le pessimisme. Et ça, l'humilité, c'est une chose qui se rapproche furieusement du réalisme!
    Richard - 2016-08-04 06:13
  • On a pas mal de points communs, Marc-André et moi... ;) Ça me fait penser à cette devinette : Quelle est la différence entre le communisme et le capitalisme? Dans le premier cas, c'est l'exploitation de l'homme par l'homme, dans le second, c'est l'inverse.
    Yoann - 2016-08-04 08:26
  • C’est vrai que ces pensées portent à réflexion. Il y a tant de vrai…
    Je ne sais pas pourquoi, mais j’ai toujours pensé que votre ami Marc-André était prof de philo. Va donc savoir pourquoi ! Et là, en vous lisant, je me dis que si vous partagiez le même bureau, il devait aussi être prof de français, je me trompe ?

    M. Thériault - 2016-08-07 18:30
  • @M. Thériault: tu ne te trompes pas. On peut être philosophe sans enseigner la philo, comme on peut être gastronome sans enseigner la cuisine...
    Richard - 2016-08-08 05:43