Publicité

Le blogue de Richard Levesque

9 juin 2016 - 05:00

Les Mystères Lescope (9)

16 Commentaire(s)

…Mais nous avons un autre indice, s’exclama soudain Marion.  Je vous ai dit et répété que ce salaud de Lescope ne faisait jamais rien pour rien!  Regardez cette enveloppe…

— Qu’est-ce qu’elle a, cette enveloppe, demanda Thomas.  C’est une enveloppe blanche ordinaire…

— Ne vois-tu pas qu’il est écrit 3-ALBERT?

— Et alors?  Il y a eu l’enveloppe de Robert, puis la tienne en deuxième, et c’est maintenant le tour d’Albert, le troisième.

— Justement, intervint Vanessa.  Pourquoi, sur la première enveloppe, n’était-il pas écrit 1-Robert et ensuite 2-Marion, alors que sur celle-ci Lescope a placé un chiffre avant le nom?  Marion a raison, Didier ne faisait jamais rien sans raison.  Ce chiffre 3…

Elle s’interrompit et courut au bureau sur lequel était restée la feuille de papier avec l’alphabet.  Elle griffonna quelque chose puis s’écria :

— J’ai trouvé!  C’était pourtant bien simple.  Presque trop simple…  Regardez!

Vanessa écrivit deux fois l’alphabet, en décalant, sur la deuxième ligne, chaque lettre de trois positions.

ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

DEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZABC

— Vous voyez, ainsi le A devient un D, le B devient un E, etc.  prenons maintenant la ligne codée et remplaçons chaque lettre par la lettre qui se situe trois rangs plus loin.

Elle travailla pendant quelques minutes et, relevant la tête, annonça :

— Fi kb cxrq mxp jxkdbo i’loxkdb devient… 

   Il ne faut pas manger l’orange…

— « Il ne faut pas manger l’orange »…Merci du conseil, mais en quoi est-ce que ça m’avance dans la recherche de mon…disons de mon héritage?

Albert avait pris la feuille des mains de Vanessa et la regardait en grommelant. Soudain, s’adressant à Robert, il demanda :

— Tu n’as pas dit, tantôt, qu’il y avait un buffet tout préparé dans la salle à manger?  Où est-elle, cette salle à manger?

— Par ici, répondit Robert.

Il sortit du bureau, traversa le grand hall. Tous les autres le suivaient. Robert poussa une porte et, avec une sorte de dérisoire révérence, les invita à entrer.

— Servez-vous, dit-il ironiquement.

La salle à manger était magnifique : un grand lustre éclairait une table centrale dressée de couverts en argent fin; sur un mur, un grand vaisselier étalait de la porcelaine fine. En face, une longue table étroite munie de rafraîchisseurs et de réchauds croulait sous quantité de mets les plus divers et les plus appétissants. Tout au bout, dans une corbeille joliment tressée, des fruits composaient une sorte de pyramide : bananes, pamplemousses, pommes, prunes, et…  à la pointe de la pyramide, une unique orange.  Albert se précipita, prit cette orange et la tourna en tout sens.

— C’est juste une orange, dit-il, l’air déçu. Pourquoi ne faut-il pas la manger?

Sans un mot, Thomas lui enleva le fruit des mains et le posa sur un plateau de service. Puis il prit un couteau et trancha l’orange en deux. Alors, comme par miracle, apparut ce qui ressemblait à un pilulier en métal.

— Cette orange était farcie, dit-il avec un sourire, et il tendit le petit tube de métal à son ami Albert. Celui-ci dévissa le capuchon du pilulier et un morceau de papier lui tomba dans la main. Il le déplia avec précaution et lut ceci :

Albert et Thomas ne font qu’un. Ce qui leur revient est rassemblé en enfer. Mais Vanessa ne doit pas craindre: quand Thomas aura trouvé la suite, elle trouvera son chemin dans le ciel.

Thomas, comme assommé, se laissa tomber sur une chaise.

— Nous n’en aurons donc jamais fini avec ces maudites énigmes, siffla-t-il. Maudites énigmes, maudit Lescope! Même mort, il trouve le moyen de nous torturer!

Vanessa regarda sa montre.

— Le temps passe, il ne nous reste plus que quelques heures. Reprenez-vous, Thomas. Il faut trouver l’enfer, puis il me faudra trouver le chemin du ciel…

 

Et vous, avides lecteurs, comment chercheriez-vous l’enfer?  À la semaine prochaine!

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Toutes vos réactions

16 réaction(s)
  • Si j’étais là, je chercherais en tout premier une bibliothèque. On appelle « enfer » les rayons d’une bibliothèque qui concernent des ouvrages à l’index ou « contraires aux mœurs ». Ça ressemble un peu à ce qu’on a à reprocher aux 2 hommes concernant leurs histoires avec des adolescentes. Si ça ne donne rien, peut-être jeter un œil du côté du foyer (y en a-t-il un?) pour le feu de l’enfer, des objets cachés dans l’âtre pour Albert et Thomas, à ce moment-là, le chemin vers le ciel pourrait être l’ouverture de la cheminée qui pointe vers le ciel. Si j’étais là, j’aurais un peu peur pour le chemin vers le ciel, mais il lui dit de ne pas craindre et il n’a encore jamais menti…
    M. Thériault - 2016-06-09 15:23
  • Bon bien là je suis totalement larguée! Comment un papier a pu être inséré dans une vraie orange? Comment se fait-il que le papier ne se soit pas désagrégé avec le jus de l'orange? Comment Lescope a-t-il pu prévoir que ce serait cette fin de semaine là qu'il serait tué???
    Annie - 2016-06-09 20:42
  • Annie, le papier était dans un pilulier bien étanche...
    Richard - 2016-06-09 20:58
  • Vrai. Mais comment se fait-il qu'il n'y ait pas eu un trou dans l'orange? Quand il la retourne de tous les côtés, il ne semble pas voir de trou. Il la trouve normale...
    Annie - 2016-06-09 21:29
  • Ce diable de Lescope est un peu magicien... Vous avez sans doute vu à la télé Luc Langevin trancher un pamplemousse INTACT contenant une orange INTACTE, laquelle orange contenait un oeuf INTACT, et dans l'oeuf il y avait une bague ou je ne sais plus quoi!
    Au fait, un auteur est-il forcé de connaître tous les trucs de ses personnages? Peut-être, au fond. Mais peut-être pas. Qu'en pensez-vous?
    Richard - 2016-06-10 07:38
  • Non, pas du tout. Je sais que c'est une histoire mais mon débile de cerveau accroche sur des conneries plutôt que de tenter de résoudre l'essentiel! Je croyais que vous aviez imaginé un truc...
    Annie - 2016-06-10 08:25
  • Je suis en train de repenser à ça. Il y a sûrement beaucoup d’autres possibilités. Il y a aussi une salle de billard au manoir. Ce qui leur revient est rassemblé en enfer. On appelle « diable » la baguette qui sert à récupérer la boule quand elle est trop loin. L’enfer pourrait peut-être être la table et ce qui leur revient, dissimulé dans une poche.
    Mais pour le ciel, s’il n’y a pas de cheminée, je ne vais pas loin avec ça. Et il ne dit pas qu’elle trouvera son chemin « vers » le ciel, mais « dans » le ciel. Alors j’irais peut-être jeter un œil dans les chambres pour voir s’il y en a une qui a un ciel de lit quelque part. Mais pour l’enfer, c’est bien certain que j’ai un gros penchant pour la section des livres à l’index.
    Je me demande ce que les autres en pensent. Et si on savait s’il y a u foyer ou une cheminée , ben ça serait un petit plus…
    M. Thériault - 2016-06-10 15:22
  • Il y a un foyer dans la salle de billard.
    A. - 2016-06-10 15:52
  • Et s'il fallait chercher dans une bible? C'est le seul endroit où le ciel et l'enfer sont réunis...
    Valérie T-D - 2016-06-12 12:20
  • @Valérie: quelle idée intéressante... Elle devrait certes être creusée. Mais il est peut-être trop tôt.
    Richard - 2016-06-12 16:35
  • J'opte pour la chaleur de M. Thériault pour l'enfer: le foyer, un poêle à bois ou même une salle à fournaise? Si on pouvait être sur les lieux et faire le tour...


    Annie - 2016-06-13 11:46
  • Annie, tu peux toujours t'essayer et exiger sur-le-champ de M. Lévesque les plans détaillés du manoir... héhé
    M. Thériault - 2016-06-13 15:06
  • Elle est trop bonne, M. Thériault! Me semble que M. Levesque me ferait visiter, surtout si "je l'exige"!!!, ce que je n'oserais jamais. ... N'empêche que... peut-être que je verrais l'enfer?
    Annie - 2016-06-13 16:39
  • La visite guidées? Réjouissez-vous! Ce sera pour jeudi. Plus que deux jours...
    Richard - 2016-06-13 20:05
  • Oups! Pourquoi ai-je mis un "s" à "guidées"? Serait-ce qu'il faudra plusieurs visites? Ou plusieurs guides?
    Richard - 2016-06-14 06:01
  • Wow! Une visite guidée, j’en espérais pas tant!! Dites, va-t-on passer en avant du canapé juste le temps d’y jeter un œil? J'en rêve...;o))
    M. Thériault - 2016-06-14 12:31