Publicité

Le blogue de Richard Levesque

12 mai 2016 - 05:30

Les Mystères Lescope (5)

7 Commentaire(s)

À ROBERT, MON « SECRÉTAIRE », LES PLUS BEAUX TIMBRES DU MONDE…  S’IL LES TROUVE.  ET LE CHEMIN POUR LES AUTRES LEGS.
 

En dessous il n’y avait qu’une série de chiffres, certains  couplés deux à deux, d’autres isolés :

5-3 3-2 8 4-3 7-3 6-3 4-3 7-3 3 8-2 2-2 2 7-4 6-2  3-2 7-4 8 7 2 7-4 5-3 3-2 8 4-3 7-3 6-3 4-3 7-3 3 8-2 2-2 2 7-4

Sur la deuxième feuille il n’y avait qu’une ligne, en clair :  À MARION, les bijoux de la Couronne, si Robert trouve.

Sur la troisième feuille :  Pour ALBERT, un beau mélange d’images et de mots, si Marion trouve.

Sur la quatrième page :  À THOMAS, le complément, si Albert trouve.

Et sur la dernière feuille :  À VANESSA le trésor du pirate, quand Thomas aura trouvé.

—Si je comprends bien, s’exclama Marion, il faudra que Robert trouve ses timbres pour que je sache où sont mes bijoux…

—Attends, attends, dit Robert, c’est quoi cette histoire?  D’abord pourquoi m’appelle-t-il son secrétaire?  Je n’ai jamais été son secrétaire, Dieu m’en garde!  Et cette série de chiffres, ça ne veut rien dire.

—Je suis la dernière sur la liste, intervint Vanessa.  Et nous n’avons que 24 heures, je vous le rappelle.  Nous savons tous que Didier Lescope était une crapule, mais nous savons aussi qu’il était intelligent et qu’il ne parlait jamais pour ne rien dire.  Il s’attendait à être tué, il l’a été.  Qui de nous l’a tué, je ne veux pas le savoir.  Mais il avait prévu le coup, comme il prévoyait tout, et il avait préparé ce…  testament.  À nous de le déchiffrer, maintenant.

—Mais ça ne veut rien dire, répéta Robert.  Et puis nous ne pouvons pas l’avoir tué, voyons…

—Taisez-vous!  cria Marion.  Peu importe comment il est mort, Lescope nous donne l’occasion de retrouver un peu de ce qu’il nous a volé…  Alors cessons de discutailler et résolvons cette première énigme.  Quand nous aurons trouvé les timbres de Robert, nous trouverons, j’en suis persuadée, une deuxième énigme qui nous mènera à mes bijoux, et ainsi de suite.  Quelqu’un a une idée, pour commencer?

Albert et Thomas, qui n’avaient rien dit encore, s’approchèrent de la feuille et se mirent à réfléchir tout haut.

—Cette histoire de secrétaire, commença Thomas…  Qu’est-ce qu’il a voulu dire?

—Attendez un peu, s’écria Vanessa. Vous avez remarqué que le mot « secrétaire » était entre guillemets?  Pourquoi…  Mais oui!  Un secrétaire, ce n’est pas seulement un employé de bureau, ça peut être un meuble, aussi!  Il y a bien un secrétaire dans le bureau de Lescope!

—Mais oui, des timbres ne prennent pas beaucoup de place, on peut les cacher quelque part dans un meuble!

Tous se précipitèrent dans le bureau de Lescope et se mirent à fouiller le secrétaire.  Marion et Vanessa enlevèrent et sondèrent tous les objets se trouvant sur le sous-main.  Pendant ce temps Robert ouvrait un panneau se trouvant à gauche du meuble et ne cachant qu’un grand espace vide.  Puis il enleva tour à tour les trois tiroirs se trouvant à droite; Albert et Thomas se chargèrent de les vider sans rien trouver.

—Je continue à croire que le secrétaire dont il est question est ce meuble, dit Vanessa, mais nous avons oublié qu’il y a aussi la série de chiffres.

—Tu as raison, c’était trop facile, répondit Marion.  Revoyons ces chiffres…

Elle suivit du doigt les chiffres, un à un, et s’écria soudain :

—Regardez, j’ai trouvé quelque chose!

Saisissant un crayon sur le bureau, elle souligna une première série : 5-3 3-2 8 4-3 7-3 6-3 4-3 7-3 3 8-2 2-2 2 7-4, puis encercla un deuxième groupe, 6-2  3-2 7-4 8 7 2 7-4, et souligna encore la dernière série : 5-3 3-2 8 4-3 7-3 6-3 4-3 7-3 3 8-2 2-2 2 7-4.

—Vous ne remarquez rien? demanda-t-elle avec une certaine impatience.

—Mais oui, s’exclama Robert.  Les mêmes chiffres se répètent exactement au début et à la fin!

Albert intervint :

—Donc si ces chiffres correspondent à des mots, ça veut dire que le message commence et finit par les mêmes mots exactement?

—Je ne pense pas que les chiffres correspondent à des mots, murmura Thomas.  Je pense plutôt qu’ils correspondent à des lettres avec lesquelles nous pourrons former des mots.

—Mais, demanda Vanessa, pourquoi certains chiffres sont-ils reliés par un trait d’union et d’autres pas?

—Attendez, attendez!  Je pense que j’ai trouvé!

C’est Albert qui s’exclamait ainsi.  Il tendit la main et…

Ah! je sens que cette énigme est sur le point d’être résolue, amis lecteurs.  Est-ce que vous aurez été plus rapide qu’Albert?  Nous le saurons LA SEMAINE PROCHAINE!  À SUIVRE…

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Toutes vos réactions

7 réaction(s)
  • Ah! je sens que plusieurs seront déçus... Car, intelligents lecteurs, vous aviez déjà trouvé ce que mes personnages (moins rapides) commencent seulement à comprendre. Il vous faudra donc attendre encore une semaine avant de savoir où Robert va trouver ses timbres (mais s'agit-il bien de timbres? Avec Lescope...) et si Marion va trouver une nouvelle énigme (À moins que ce sagouin de Lescope...). Je m'en veux. Mais... C'est court, une semaine!
    Richard - 2016-05-12 07:15
  • Déçue, moi, non! Si on était encore complètement dans le noir, peut-être, mais comme vous m’avez déjà dit il n’y a pas si longtemps, la patience est une belle vertu… Je vais encore travailler là-dessus!! ;o)
    N’empêche que j’ai bien hâte de voir comment c’est dissimulé et la suite… Comme plus ça avance et plus j’ai le sentiment qu’il est bel et bien mort, je me demande de quelle façon ça a pu arriver. Là, ils sont dans le bureau où Lescope a vécu ses derniers instants et il ne semble rien y avoir de louche nulle part. Rien de suspect qui ne semble attirer leur attention. C’est quand même bizarre…
    M. Thériault - 2016-05-12 16:23
  • Argh! Encore une semaine d'attente... Ce sont les 24 heures les plus longues de ma vie !
    Yoann - 2016-05-12 16:35
  • Du mystère, toujours du mystère! "Le chemin pour les autres legs"... Le "beau mélange d'images et de mots", serait-ce un livre quelconque (surtout qu'il y a une bibliothèque)? Le "trésor du pirate" signifierait peut-être un coffre? Ou serait-ce un livre en or? Je sens que nos amis chercheront un peu partout dans la maison de Lescope! La suite commencera sans doute par la découverte de la cache dissimulée sous le troisième tiroir...
    F. Letourneau - 2016-05-12 21:42
  • @F. Létourneau et les autres "détectives": il se peut que vous ayez raison en partie ; si c'est le cas, vous trouverez peut-être que mes idées étaient bonnes, puisse que vous les partagez. Si par contre mon histoire est bien différente de ce que vous prévoyez, vous la trouverez surprenante, intéressante. Dans les deux cas, je suis gagnant... Ah! Les joies du métier d'écrivain...
    En tout cas je suis bien content de voir à quel point vos interventions viennent enrichir mes petits textes. C'est comme si j'écrivais une nouvelle et que grâce à vous elle devenait un roman!
    Richard - 2016-05-13 13:41
  • Ai-je vraiment écrit, ci-haut, "puisse que"? Ah! Les angoisses du métier d'écrivain!... Toutes mes excuses.
    Richard - 2016-05-13 20:44
  • Je suis en train de penser à une réflexion qu’avait faite Annie. Eh oui, pourquoi est-il si sûr que Thomas "aura trouvé" alors qu'il dit pour les autres "s'il trouve"? Il semble persuadé que Thomas trouvera et c’est justement ce même et même Thomas qui a « constaté le décès ». Je me demande si ça cache quelque chose…
    Et d’après les papiers, il affirme que quelqu’un a réalisé son souhait de le tuer…
    On n’est pas chanceux là, Lescope est sur le canapé, derrière un paravent et bien dissimulé sous une couverture alors qu’on ne distingue qu’une forme humaine. Dites, on ne peut pas interagir avec un personnage lorsqu’ils sortiront du bureau et l’envoyer voir sous les couvertures pour voir si Lescope s’y trouve encore et dans ce cas-là vérifier la rigidité cadavérique? Je rêve en couleur.., hein? Mais bon sang, que j’aimerais être là pour y mettre mon grain de sel…
    M. Thériault - 2016-05-14 15:45