Publicité

Le blogue de Richard Levesque

12 novembre 2015 - 05:00

Bientôt viendra le temps…

6 Commentaire(s)

Bientôt viendra le temps des contes de Noël.  Bientôt viendront la neige et le froid, la merveilleuse neige qui couvre toutes les laideurs de la terre d’un maquillage immaculé, le froid vif qui fouette les sangs et les sens, qui endort les hibernants et qui réveille les hivernants.


©François Drouin, infodimanche.com

Bientôt viendra le temps de chercher la lumière et la chaleur, de chercher dans les contes un peu de notre enfance partie, un peu de bonheur naïf, un peu de croyance tranquille, en ces temps d’incrédulité, de vitesse incontrôlable et de méchanceté quotidienne.

Bientôt viendra le temps où nous retrouverons la merveilleuse envie de croire encore.

Pour ma part je trouve très important de croire au Père Noël.  Riez de moi si vous voulez, savants lecteurs, souriez tant que vous voulez.  Je le dis et le redis : il faut croire au Père Noël.  À la Fée des Étoiles.  Aux lutins mutins, aux rennes qui volent.

Il faut croire encore à la bonté, au partage, au miracle.  Il faut voir le sourire d’un enfant surpris, les yeux mouillés d’une maman qui trouve de quoi mieux nourrir sa couvée, le regard d’un homme prêt à recommencer.

Bientôt viendra le temps des contes de Noël.  Je vous en inventerai quelques-uns : c’est mon métier.  Mais les plus beaux seront les vôtres, ceux que vous écrirez avec vos sourires, votre générosité, votre amour.  Comme des enfants qui se racontent des merveilles en partageant leurs tartines…

©François Drouin, infodimanche.com

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Toutes vos réactions

6 réaction(s)
  • Tout est dit, rien d'autre à ajouter sauf que j'ai très très très hâte de lire vos contes.
    Annie - 2015-11-12 07:21
  • Bien d'accord avec vous. Citons Peter Pan : « Chaque fois qu'un enfant dit "Je ne crois pas aux fées.", il y a quelque part une petite fée qui meurt ».
    Et citons Desproges : "La naïveté grotesque des enfants fait peine à voir, surtout si l’on veut bien la comparer à la maturité sereine qui caractérise les adultes. Par exemple, l’enfant croit au Père Noël. L’adulte non. L’adulte ne croit pas au Père Noël. Il vote."
    Yoann - 2015-11-12 09:07
  • @Yoann: elle est bonne, la phrase de Desproges...
    Richard - 2015-11-12 12:22
  • @Richard : Voilà de quoi lire sur Desproges. Ça peut être l'occasion de commander de nouveaux livres au Père Noël ;)
    http://www.desproges.fr/citations/index/143
    Yoann - 2015-11-12 13:07
  • Je l'avoue: au lendemain de ce vendredi 13, au lendemain de ce qui arrivé à Paris, il peut sembler de plus en plus dur de croire à la bonté, au partage, en fait il est difficile de croire qu'il reste de l'humanité dans l'humain. Pourtant je veux croire encore.
    Richard - 2015-11-14 12:14
  • Je suis bien d’accord avec vous. Comment ne pas être touché par autant de violence?
    Mais pour ce qui est de votre billet de la semaine, je ne comprends pas. Pas du tout. C’est quoi cette histoire de croire ou de ne pas croire au Père Noël? Le Père Noël existe, voyons!
    C’est bien certain que parfois, il doit se faire aider par d’autres pour partager cette lourde tâche, avec la confection des jouets à superviser, tout ce domaine à gérer au Pôle Nord, et tout et tout…
    Mais LE VRAI, LUI, celui qui habite depuis des années dans son royaume du Pôle Nord, celui qui part en traîneau avec ses rennes Rudolph en tête, et qui descend dans les cheminées la nuit de Noël, celui-là il existe bel et bien. Moi, je n’ai aucun doute là-dessus.
    M. Thériault - 2015-11-14 13:37