Publicité

Le blogue de Richard Levesque

5 novembre 2015 - 05:04

Avez-vous bien dormi?

4 Commentaire(s)

Avez-vous bien dormi?  Dans la nuit de samedi à dimanche, alors que votre nuit s’est prolongée d’une heure, avez-vous bien dormi?  Avez-vous pu profiter de ce phénomène merveilleux qui nous arrive chaque automne, mais que nous voudrions tant pouvoir multiplier?  Allonger les jours, gagner du temps, n’est-ce pas le rêve de la plupart des gens?  Combien de fois n’a-t-on pas entendu cette rengaine :  « Ah! si les journées pouvaient durer plus de 24 heures!… »

Bien sûr, cette heure supplémentaire, nous allons la reperdre au printemps.  Mais là, notre dimanche 1er novembre aura bel et bien duré 25 heures.  En avons-nous profité à plein?  

Dans le même ordre d’idées, vous savez qu’en 2016 l’année comptera 366 jours plutôt que 365, puisqu’il y aura un 29 février.  Toute une journée de plus, 24 belles heures ajoutées…  Qu’allons-nous faire de ce cadeau?  Saurons-nous vivre ces heures pleinement, les déguster à pleine soif de vivre, les utiliser au maximum non pour nous plaindre plus longtemps, mais pour prolonger notre joie de vivre?

En tout cas, si nous ne le faisons pas, ne venons plus jamais dire que les journées sont trop courtes et que les années passent trop vite!

Et tiens…  Si j’ajoutais une petite énigme sur le même sujet?  Voici :

MES HEURES SONT COMPTEES, MES JOURS NE LE SONT PAS.  POUR MON VOISIN C’EST LE CONTRAIRE. VOUS NOUS ADMIREZ RAREMENT, ET POURTANT VOUS NOUS AVEZ CHOISIS AVEC SOIN ET VOUS NOUS REGARDEZ SOUVENT.  
QUI SOMMES-NOUS?

Au fait, au moment d’écrire ces lignes, vous n’avez toujours pas résolu la charade que je vous proposais il y a deux semaines et que j’ai répétée la semaine dernière…  Alors je vous donne la réponse :

Mon début est mort, ma fin est une sorte de mort, mon tout peut sauver de la noyade.

Réponse : PÉRISSOIRE.  Mon début est mort (PÉRI), ma fin est une sorte de mort, la mort du jour (SOIR), mon tout est une embarcation…  mais citons Wikipédia :  

« La périssoire est un canot long d'environ 3,5 mètres à 4 mètres pour la périssoire monoplace destinée à la balade, à près de 8 mètres pour la périssoire de course.
« Sa construction à bouchain vif est le plus souvent très simple, parfois deux planches pour les côtés et une pour le fond du bateau suffisent. C'est en général un bateau étroit et instable donc périlleux, d’où son nom. »

La périssoire peut donc sauver de la noyade, mais soyons honnête : elle pourrait la provoquer si mal utilisée…


Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Toutes vos réactions

4 réaction(s)
  • Moi je ne voudrais pas que les journées durent plus de 24h, car on nous ferait travailler d'autant plus. Ce qui ne va pas, c'est la charge de travail qu'on est obligé de supporter pour arriver à joindre les deux bouts. En ce moment, pour les joindre, ces deux bouts, je travaille 7 jours sur 7, et le 29 février je vois ça comme une occasion de travailler une journée de plus.
    Non, ce qui serait bien, c'est qu'on puisse tous être suffisamment payés pour ne travailler que 30 heures/semaine ou moins, afin de profiter de... la vie, tout simplement! (je sais, c'est utopique, pourtant, en redistribuant les richesses comme il faut, ce serait possible).
    Pas d'idée de solution à l'énigme, et j'étais loin de trouver la périssoire. Si je puis me permettre, je trouve que le tout ne la décrivait pas assez bien, puisqu'elle ne sauve pas plus de la noyade qu'un canot, un kayak ou même la terre ferme. Mais la découverte de cette embarcation valait le coup ;)

    Yoann - 2015-11-05 15:55
  • Pour répondre à votre question, non, je n’ai malheureusement pas profité comme je l’aurais souhaité de cette heure de sommeil additionnelle. Pourtant, j’avais bien mis toutes les chances de mon côté : j’avais pris le soin de bien expliquer à mon chien la situation et sa rareté, mais comme il est toujours réglé comme une horloge, il n’a pas fait de différence avec le changement d’heure… Je ne lui en veux pas trop, je me dis qu’il n’a peut-être pas compris complètement la consigne….
    Pour le 29, par contre, je compte bien en profiter d’autant plus que j’ai déjà une activité très intéressante de prévue.
    Je ne sais pas si c’est si c’est pareil pour tout le monde, mais j’ai l’impression que plus on vieillit plus le temps passe vite. Mais bon, ça s’explique difficilement.
    Pour votre énigme, pour l’instant je ne vois rien d’autre que la montre et le calendrier. La montre ses heures sont comptées, pas ses jours. Pour le calendrier, c’est le contraire, il compte les jours, mais non les heures. Et vu qu’ils sont tous les deux une façon de « voir le temps », on pourrait dire d’une certaine façon qu’ils sont voisins. Et on les choisit toujours avec soin.
    M. Thériault - 2015-11-06 10:29
  • En y pensant bien, je vais changer ma montre pour une horloge. Il y a beaucoup de montres qui comptent aussi les jours. Pas les horloges.
    M. Thériault - 2015-11-06 10:44
  • Bravo à M. Thériault pour l'horloge et le calendrier. C'est effectivement la bonne réponse. Quel couple, d'ailleurs... Quand on pense qu'il y a seulement une couple de siècles, nos ancêtres avaient très, très rarement une horloge, et n'avaient pas toujours un calendrier... Mais ils avaient le soleil, les saisons...Et en fait, ils avaient le temps, non?
    Richard - 2015-11-06 12:13