Publicité

Le blogue de Richard Levesque

19 février 2015 - 06:02

Des étoiles et d’autres indices

14 Commentaire(s)

Les étoiles n’ont pas besoin d’être visibles pour exister.  Il y a quelques centaines d’étoiles que nous pouvons voir à l’œil nu, mais depuis Galilée nous savons qu’il y a des millions d’étoiles invisibles à nos pauvres sens.

Ça me fait penser aux humains…  les journaux à potins, les écrans de toutes tailles et les conversations de midinettes sont fixés sur quelques « stars ».  mais nous savons qu’il y a des milliards de méconnus sur Terre…  Est-ce que les étoiles invisibles sont moins belles, moins grandes, moins brillantes que celles qui arrivent jusqu’à nos yeux?  Est-ce que les milliards d’humains inconnus ont moins d’importance que les vedettes de l’heure?

Autre chose.

Les étoiles n’ont même pas besoin d’exister encore pour briller.  Le ciel est plein de lumières qui nous viennent de tellement loin que les astres qui ont émis ces lumières sont morts depuis des siècles et des millénaires.

Parmi les humains aussi, les astres les plus brillants ne sont pas nécessairement nos contemporains…

D’ailleurs lesquels de nous, pauvres poussières, laisseront ne serait-ce qu’une étincelle dans la grande nuit de l’Histoire?

« Vastes questions », comme aurait dit De Gaulle.  Autant s’arrêter là et voir si, en ajoutant quelques indices, vous pourrez enfin résoudre mon énigme…

Voyons voir :

Parfois je suis :
Une surprise désagréable,
Une mauvaise affaire,
Une voiture qui ne circule plus depuis un siècle au moins !

Parfois je fais :
Dans un pays bien froid une maison bien chaude,
Même dans les pays chauds une boîte bien froide.

Me sentir est :
Un bien mauvais présage,
Ou bien une habitude pour des voitures qui roulent encore.

Au temps de la Naissance
Quand je suis beau on me tue,
Quand je suis laid on m’épargne.

Qui suis-je donc?

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Toutes vos réactions

14 réaction(s)
  • Je fais du surplace avec l'énigme... Je ne trouve pas de réponse allant avec plus de deux affirmations, et il y en a quatre !
    Yoann - 2015-02-19 12:43
  • En regardant le ciel, je me demande si en observant toutes ces étoiles, je finirai par voir briller au-dessus de ma tête une nouvelle étoile, plus brillante, celle de l’inspiration… Car on dirait qu’à chaque nouvel indice, je m’enfonce davantage… Dites, si on ne réussit pas encore cette semaine, j'imagine que vous nous fournirez bien gentiment, la réponse sur un beau plateau d’argent, n’est-ce pas?
    M. Thériault - 2015-02-19 18:01
  • @M. Thériault: promis! Mais que ceci ne vous empêche pas d'essayer... Car je pense que quand vous saurez la réponse, vous vous écrierez: "ben voyons! Comment n'y ai-je pas pensé?"
    Richard - 2015-02-19 20:28
  • M. Thériault, vous avez bien raison, les nouveaux indices mêlent les cartes. Je suis encore plus perdue dans cette montagne d'affirmations qui, selon Richard, devraient nous éclairer. Mon sommeil est même perturbé. Monsieur Lévesque , même si pour moi, vous êtes une étoile qui brille très fort, aujourd'hui, vous ne m'éclairez pas. Vous m'avez eue, je rends les armes.....
    Madeleine D. - 2015-02-20 09:46
  • Pour ma part, voici où j'en suis:

    Parfois je fais :
    Dans un pays bien froid une maison bien chaude,
    Même dans les pays chauds une boîte bien froide.

    De la LAINE (minérale).

    Au temps de la Naissance
    Quand je suis beau on me tue,
    Quand je suis laid on m’épargne.

    Un AGNEAU

    Mais ce n'est sûrement pas ça, je rends donc, moi aussi, les armes...

    J'espère que vous avez de belles bretelles toute neuves qui feront assurément l'affaire pour un vrai bon pétage, en vous payant quand même un peu (mais gentiment j'en suis sûre) notre tête!
    Annie - 2015-02-21 12:08
  • Une mauvaise affaire : une affaire "fumeuse"
    Dans un pays froid une maison chaude : la "fumée" du feu de cheminée
    Dans un pays chaud une boîte bien froide : la "fumée" que peut faire le froid d'un climatiseur (voire même de l'azote liquide qui fume)
    Me sentir est un bien mauvais présage : "fumée", qui est aussi une habitude pour les voitures qui roulent encore et qui "fument".
    Mais on ne tue pas la fumée, qui plus est, le mot semble être masculin !
    Je ne vois rien d'autre....
    Yoann - 2015-02-22 06:37
  • Ça accroche tout le temps quelque part à moins qu’on allume pas sur une explication…
    Annie, faut que je te dise que tu m’as bien fait rigoler avec la dernière partie de ton commentaire…. J’ai bien ressenti toute ta frustration qui est en tous points identique à la mienne. ;o))
    M. Thériault - 2015-02-22 10:40
  • À vous voir travailler, je me dis que mon énigme devrait être résolue sous peu. Je vous donne encore deux indices: le mot qui désigne une voiture qui ne circule plus est un mot d'argot français du XIXe siècle. La réponse est un mot de deux syllabes. Et non, Yoann, ce n'est pas la fumée!
    Richard - 2015-02-22 12:42
  • Richard, tu ne pourras peut-être pas péter tes nouvelles bretelles. Je pense que la réponse à ton énigme est SAPIN.
    Quelques unes de mes conclusions:
    -Une mauvaise affaire: se faire passer un SAPIN
    -Un beau SAPIN dans le temps des Fêtes ,ça met de la chaleur dans une maison
    -Une vieille expression :sentir le SAPIN, ça veut dire que la fin approche (un mauvais présage)
    -A Noel ( la Naissance), on coupe le plus beau SAPIN et on épargne celui qui est laid.
    Pour les autres affirmations, je suis confuse.
    Même si c'est la bonne réponse, tu pourras dire que tu nous as fait bûcher un gros SAPIN.......
    Madeleine D" - 2015-02-22 21:43
  • Bien que j'habite dans une maison du XIXe, et que je sois français, je n'ai aucune idée pour le mot d'argot !
    Yoann - 2015-02-23 06:48
  • Bravo Madeleine! Tu as trouvé. Il te manque toutefois une ou deux explications; je vous les donne ici:

    Se faire passer un sapin est bien une surprise désagréable, une mauvaise affaire. Si vous cherchez des synonymes à "fiacre" (une voiture qui ne roule plus depuis longtemps), vous trouverez que les titis parisiens appelaient cette voiture un "sapin", sans doute parce qu'elle était fabriquée en bois. On trouve ça dans Ponson du Terrail, Paul Féval, mais aussi Dumas, Balzac, voire Hugo...

    Les paysans de Russie et de Sibérie construisent leurs isbas en sapin, ce qui les garde bien au chaud dans ces pays bien froids. Et les cercueils qui sont faits de sapin sont une boîte bien froide, avouez...

    Comme dit si bien Madeleine, "sentir le sapin" veut dire que la fin approche... Un bien mauvais présage. Par contre bien des voitures actuelles, et pas seulement les taxis, ont un petit sapin qui pend au rétroviseur.

    Je pensais bien qu'en écrivant "Naissance" avec une majuscule, quelqu'un penserait à Nativité, donc à Noël, un temps où, comme dit encore Madeleine, on coupe (tue) les plus beaux sapins alors qu'on laisse de côté, et qu'on laisse vivre, ceux qui sont laids.

    Maintenant que je vous ai dit tout ça, mon énigme paraît-elle encore si difficile? En tout cas je ne puis encore me péter mes si précieuses bretelles virtuelles!
    Richard - 2015-02-23 16:36
  • Bravo Madeleine!
    Annie - 2015-02-23 20:35
  • Bravo ! J'avais bien remarqué le N majuscule, j'avais cherché du côté de la Nativité, mais faut croire que j'ai mal cherché !
    Non, franchement, je ne l'aurais pas trouvé je pense... mais un sapin qui brûle, ça fait de la fumée... j'étais pas loin, dans un sens ha ha ha !
    Yoann - 2015-02-25 05:55
  • Bravo Madeleine! Sur ce coup-là, moi j'étais vraiment totalement battue. J'avais pensé à un moment donné de jeter un oeil du côté de la Naissance, mais je ne m'étais attardée que sur la crèche ou le côté religieux de la fête et ça n'avait rien donné. C'était trop songé pour moi cette énigme!!
    M. Thériault - 2015-02-25 12:15