Publicité

Le blogue de Richard Levesque

23 octobre 2014 - 05:21

Bretelles et pluies d’octobre

5 Commentaire(s)

Ben voyons donc!…  Madeleine D. et M. Thériault disent que je me pète les bretelles, Yoann me souhaite de solides bretelles, alors tout de suite je vous fais une petite charade qui résiste à tous vos efforts.  Pourtant…

Mon premier commence celui qui a manqué son coup : il commence BREDOUILLE, donc BRE.
Mon deuxième commence une chose bien plus polyvalente qu'hier, soit le TÉLÉPHONE, qui aujourd’hui fait bien plus que téléphoner, donc TEL.
Mon troisième finit un préfet qu'on a mis à la rue, soit le préfet POUBELLE qui a donné son nom à ces récipients qu’on met à la rue chaque semaine…  Donc LE.
Mon tout peut s'éclater ou se remonter.  S’éclater, donc se péter (les bretelles)…  Et si on commet des erreurs, on risque de se faire remonter les bretelles !

J’espère que vous ne m’en voulez pas trop…  Et maintenant redevenons sérieux !
 



Les pluies d’octobre…  Parfois elles sont chaudes comme des pluies d’été, souvent elles sont froides comme de la neige fondante.  Ce qu’il y a de plus beau dans les pluies d’octobre, c’est quand les petites gouttes grises entraînent les grandes feuilles jaunes, rouges, brunes…  



Je n’ose lever la tête et ouvrir la bouche, j’ai peur qu’au lieu de la belle eau du ciel ce soient les squames des arbres qui me tombent sur la langue!  Les feuilles mortes sont de toute beauté, mais je ne suis pas sûr qu’elles soient propres.  Il y a eu des travaux dans notre rue, récemment.  Il y a eu de la poussière.  Et puis les grandes oies qui passent par milliers, il leur arrive de laisser tomber des choses qui blanchissent les feuilles…  D’ailleurs les malins moineaux, les gentilles mésanges et les pigeons roucouleurs aussi en prennent à leur aise dans mes érables.  Même la pluie d’octobre ne peut laver tout ça…

La pluie n’était pas désagréable, au fond.  Je m’en accommode fort bien pendant ma promenade matinale.  Je l’écoute danser sur les larges bords de mon chapeau.  Je hume l’odeur des dernières fleurs :  on dirait qu’elles veulent jeter un dernier parfum avant l’hiver…
 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Toutes vos réactions

5 réaction(s)
  • Les bretelles… Vous ne me croirez probablement pas, c’est pas grave, mais le pire c’est que j’y avais pensé. Je suis allée voir « bredouille », mais on ne me le donnait que comme verbe et adjectif. Quand j’ai vu « celui » qui a manqué son coup, je me suis dit que ce devait être un nom et que je faisais fausse route. Et le téléphone, ça m’avait traversé l’esprit, mais je me suis dit que « bretelles! ça avait 2 syllabes et on avait 3 éléments à résoudre… Et que vous, vous ne nous feriez pas ce coup-là! Watch out la prochaine… J’ai compris que vous étiez prêt à tout. ;o)
    Et oui, encore un beau texte. J’aime beaucoup. Mais je me dis que vous êtes bien chanceux cette année de voir aussi belles feuilles d’automne, car moi celles que j’ai vues sont malades et j’espère que la maladie ne se répandra pas davantage… Et les pluies d’automne, ça me déprime encore plus. Voilà. Bonne semaine.
    M. Thériault - 2014-10-24 12:22
  • Eh boy!!!!!!! Jamais je n'y aurais pensé. C'est à un niveau trop élevé, celle-là. Pas étonnée que M. Thériault y ait pensé et sûrement Madeleine aussi. Trop tordue...

    Pluie d'automne? Je préfère la neige, au moins on peut faire des choses dehors si le coeur nous en dit, comme pelleter, déneiger les autos, on s'en va vers là, vous savez...

    Bonne semaine. Je vais enfin pouvoir reposer mon cerveau, qui a beaucoup travaillé ces dernières semaines à essayer de trouver les réponses à vos charades pas faisables. Ahhhhhhh le bonheur...
    Annie - 2014-10-24 12:38
  • Le guano a-t-il résisté à la pluie d'hier? :)
    Yoann - 2014-10-27 05:49
  • Je ne sais pas si la pluie à lavé le guano des feuilles, mais en tout cas elle a fait tomber les feuilles!
    Richard - 2014-10-27 17:52
  • Je suis bien en retard cher Richard avec ce texte, pluies d'automne .Il m'a charmé je dois t'avouer.Comme tu sais avec tes mots donner à la nature un sens qui me touche beaucoup...
    Marie-Reine - 2014-12-18 13:10