Publicité

Le blogue de Richard Levesque

28 août 2014 - 05:41

De tout et de rien

12 Commentaire(s)

Voici quelques phrases que je retrouve dans un ancien cahier…  Ah! ces anciens cahiers, ces carnets racornis couverts de gribouillis et parfois tachés de café…  Il ne faut jamais s’en séparer.  On les porte un temps sur soi, puis on les range quelque part, puis on les oublie…  Et quand on les retrouve par hasard, en cherchant autre chose, on y redécouvre parfois de jolies choses : une pensée, une citation, une question sans réponse, parfois une véritable énigme…

Voici donc quelques lignes d’un vieux cahier.  Elles n’ont pas vraiment de lien entre elles, ces quelques lignes.  Tant pis!  Vous m’en ferez reproche si vous voulez…



C’est facile d’être heureux.  Il suffit de refuser d’être malheureux.

Quand un oiseau se pose sur le fil du téléphone, est-ce qu’il entend nos conversations?  J’espère que non!  Sinon, les oiseaux ne doivent pas avoir beaucoup d’estime pour les humains…



C’est donc vrai, ce qu’écrivait Henri Troyat :  « En prenant de l’âge, on s’aperçoit que tout vous a été donné dans vos jeunes années, que des événements infimes, ou qui vous ont paru tels sur le moment, vous ont marqué pour la vie.  Et que, au fond, vous avez beau avoir des cheveux blancs, ce qu’il y a d’essentiel en vous, c’est l’enfant ».



Saviez-vous que les papillons goûtent avec leurs pattes?  Autre curiosité : il paraît qu’une vache peut monter des escaliers, mais qu’il est impossible de la faire redescendre.  Est-ce qu’un de mes lecteurs a déjà tenté l’expérience?  Si c’est le cas, et si effectivement la vache n’a pas pu redescendre, qu’avez-vous fait avec le pauvre animal?  Il est encore en haut?


 

CHARADES

Et puisque vous ne l’avez pas trouvée la semaine dernière, je répète cette petite charade :

Ma première contente certains buveurs,
Mon second exprime l’incrédulité,
Mon tout a bien chanté la nuit…
Qui suis-je?

Tiens, pour faire bonne mesure, j’en ajoute une deuxième, trop facile peut-être?:

Mon premier est le côté étroit d’une planche,
Mon second, fermé, assure un bon sommeil,
Mon tout vous garde une belle tête.
Qui suis-je?


 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Toutes vos réactions

12 réaction(s)
  • Encore une fois, bravo et merci au web mestre Nicolas! Comment diable fait-il pour trouver toujours des images qui collent si bien à mes textes... Et qui leur donnent une dimension de plus? La photo de la vache grimpante, par exemple... Quelle trouvaille!
    Richard - 2014-08-28 12:03
  • J'aime bien vos petites phrases.
    C'est dommage que l'on ait défini l'enfance comme une période s'arrêtant à un certain âge. Moi, je me considère souvent encore comme un enfant. Grand, certes, responsable, et désillusionné sur certains sujets, mais j'ai encore cette naïveté propre à l'Enfance. Ou alors je suis idiot.
    Pour la deuxième devinette, serait-ce l'oeil qui, une fois fermé, assure un bon sommeil ? Les autres, je ne les ai pas....
    Yoann - 2014-08-28 12:58
  • Intéressantes réflexions.
    Pour la fameuse charade qui réapparaît...j’imagine facilement le malin plaisir à nous faire souffrir, mais c’est de bonne guerre… De la semaine, je n’ai pas avancé d’un poil. J’ai eu beau chercher, ce qui se boit, qui est féminin et qui est en une seule syllabe, je ne vois rien d’autre que de l’eau… Qui peut exprimer l’incrédulité, une moue, mais ce n’est pas masculin, alors: mon œil!, du diable si, peuh, ta ta ta, ça ne prend pas, ben voyons, ouah, ben là...Qui a bien chanté la nuit : Madeleine a pensé à un groupe, il y avait Adamo aussi qui avait une chanson intitulée « La Nuit », Nuance qui avait une chanson « Vivre dans la nuit », son nom d’interprète, c’est Sandra Dorion, ça ne marche pas non plus. Il y a des oiseaux qui chantent la nuit : le rossignol et le merle noir, ça ne donne encore rien. Si je mets mon eau et le ben, ça fait Aubin, je ne trouve rien d’autre qu’une boîte de nuit en Europe, mais je sais bien que ce n’est pas ça… Alors, Annie, Madeleine ou quelqu’un d’autre si ça peut servir à quelqu’un… Bonne chance, qui sait ça mènera peut-être sur une piste. Tant qu’à moi, sur ce coup-là, vous êtes le plus fort!!!


    M. Thériault - 2014-08-28 17:00
  • Chère M.Thériault, j'ai eu à peu près les mêmes trouvailles que toi. Je suis donc moi aussi dans le brouillard. Richard doit bien rire dans son coin. Mais, nos neurones, nos méninges et tous les autres outils mis à notre disposition font actuellement du temps supplémentaire. On ne sait jamais......Ne te réjouis pas trop vite Père Fouettard....
    Madeleine D. - 2014-08-29 12:53
  • Pour la première, je dirais grillon. Il y a en effet des vins gris et l'expression «être gris» signifie «être soûl». L'interjection «hon!» exprime aussi l'incrédulité. Finalement, un grillon est un insecte qui est surtout actif la nuit.

    La deuxième est beaucoup plus simple. Il s'agit d'un shampoing. Le côté étroit de la planche est les «chant» et on dort à poings fermés.


    Valérie (ancienne élève de Monsieur Levesque) - 2014-08-30 00:32
  • @Valérie: ton grillon est très habilement présenté, mais non, ce n'est pas ça. Par contre tu as bien reconnu le shampoing, bravo!... Et bienvenue parmi tous ces malins qui, semaine après semaine, s'amusent à résoudre mes petites énigmes.

    Au moins il m'en reste encore une qui tient la route... Encore un effort?
    Richard - 2014-08-30 07:59
  • Je me doute bien que je vais faire encore chou blanc, je commence à en avoir l’habitude ;o), mais pour la satanée charade, hibou? Une interjection d'incrédulité « bouh » et l’oiseau qui chante la nuit, hibou. Aucune explication pour la première syllabe.
    Quand je relis votre thème de la semaine ça me fait penser à une question sans réponse que je me pose chaque année. Pourquoi notre bottin de téléphone sort en juin alors que la majorité des gens qui déménagent le font en juillet?
    M. Thériault - 2014-08-30 12:17
  • @M. Thériault: mauvaise réponse, ce n'est pas hibou, mais bonne question à propos des annuaires!
    Richard - 2014-08-30 15:33
  • Bon, qu'est-ce que je pourrais bien vous donner comme indice pour la première charade?

    Si je vous dis que c'est au piano que mon tout a bien chanté la nuit, allez-vous trouver tout de suite? Probablement, malin(gne)s comme je vous connais!
    Richard - 2014-09-02 09:04
  • Je fais une petite tentative!
    Serait-il possible que la réponse soit CHOPIN
    Ma première: CHOPE ( une chope de bière peut parfois contenter un buveur)
    Mon second: HEIN (interjection signifiant la surprise ou l'incrédulité)
    Mon tout: CHOPIN ( il n'a peut-être pas chanté lui-même, mais ses NOCTURNES ont fait chanté son piano)
    Alors Richard?
    Madeleine D. - 2014-09-03 10:31
  • Bravo Mado, tu l'as! C'est le sens de "chanter" qui vous a mêlés, peut-être? Bien sûr je faisais allusion aux Nocturnes de Chopin. Bon, encore une fois j'ai été déjoué... Mais il a quand même fallu un certain temps!

    Et pour demain, quoi?
    Richard - 2014-09-03 12:18
  • Bravo Madeleine, je n’aurais pas trouvé. Avec l’indice, effectivement, je cherchais un chanteur qui s’interprétait au piano et qui avait joué dans des boîtes de nuit… Après les Claude Léveillée, Grégory Charles, Liberace et Elton John, qui n’avaient rien en commun avec la première et le deuxième de la charade, je me suis dit que c’était sûrement un artiste que je ne connaissais pas… Chopin, ouin. ;o)
    Oui… et pour demain, quoi?

    M. Thériault - 2014-09-03 16:51