Publicité

Le blogue de Richard Levesque

14 août 2014 - 06:00

Une réflexion et trois questions

24 Commentaire(s)

Le dimanche 29 août 1999 (il y aura quinze ans dans quelques jours), j’écrivais ceci, qui me semble n’avoir pas vieilli d’un poil.

« On ne sait plus où tombera la neige, où frapperont les ouragans… ».  Voilà ce que je viens d’entendre à l’émission DÉCOUVERTE de Radio-Canada, où l’on traite ce soir du réchauffement de la planète.  Voilà un grave problème qui n’est pas sans me faire penser à certains des phénomènes qui ont préoccupé nos lointains ancêtres.

Ils craignaient les éclipses, de soleil ou de lune.  Ils craignaient les inondations, les sécheresses, les crues des fleuves, les grandes pluies.  La différence d’avec nous, c’est que dans ces temps primitifs on cherchait ou on inventait des explications divines à ces phénomènes, alors que maintenant on cherche (ou on invente) des explications hautement scientifiques.

Dans le passé les humains s’imposaient des sacrifices, érigeaient des temples ou des monuments, récitaient des prières, chantaient des mélopées…  Maintenant on impose des réductions de CO2, on construit des centrales thermiques récupérant le méthane des dépotoirs, on récite des statistiques, on chante « écologique ».

Nos lointains descendants, dans 20 ou 30 siècles, regarderont-ils notre attitude et nos actions du même œil que nous regardons Stonehenge ou les prières des prêtres du Nil?

Car je crois, moi, qu’il y aura encore des humains sur Terre dans 20 ou 30 siècles!


PREMIÈRE QUESTION

Je suis une cloche qui ne sonne pas, un melon qui ne se mange pas, une claque qui ne gifle pas, un castor qui ne ronge pas…  
Qui suis-je donc?

DEUXIÈME QUESTION

Mon premier, homme ou bâtiment, est solide en diable.
Ma deuxième est robuste, sobre et patiente, mais ce n’est pas ce qu’on dit le plus souvent d’elle
Mon tout peut être magique.

TROISIÈME QUESTION

Quand je ne suis pas percé,  je suis bien rebutant.
Pourtant quand je suis percé je suis très attachant.
Qui suis-je?
 

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Toutes vos réactions

24 réaction(s)
  • Je suis une cloche qui ne sonne pas, un melon qui ne se mange pas, une claque qui ne gifle pas, un castor qui ne ronge pas…
    Qui suis-je donc?

    Une image?
    Annie - 2014-08-14 07:21
  • Annie, ta réponse est bien intéressante: quel peintre avait intitulé un tableau "Ceci n'est pas une pipe"? Le tableau représentait bien une pipe, mais... C'était une représentation justement, une image, et non une pipe! Ah! Oui, c'était René Magritte. Ceci dit, désolé Annie, mais ce n'est pas la bonne réponse...
    Richard - 2014-08-14 08:50
  • J'allais répondre comme Annie avant de voir qu'elle l'avait déjà fait !

    Yoann - 2014-08-14 11:23
  • M. Levesque, vous avez sûrement une nature plus optimiste que la mienne, car moi je me dis que si on poursuit au rythme où vont les choses et qu’on continue de détruire la planète, la race humaine sera éteinte bien avant vos prédictions. Mais puissiez-vous avoir raison…
    M. Thériault - 2014-08-14 12:48
  • Il me plaît de penser que l'infiniment grand et l'infiniment petit sont liés. Aussi, je pense souvent que nous sommes (la Terre) une cellule d'un corps vivant, mais nous en sommes la cellule cancéreuse. Il n'y a rien à y faire, ça fait des millénaires que ça dure. À l'instar de la plupart des cancers, la maladie qu'est l'Homme est incurable.
    Yoann - 2014-08-14 14:31
  • La troisième question me fait penser au Rocher percé... mais ce n'est sûrement pas ça. Bon, une fille s'essaie!
    Annie - 2014-08-14 19:32
  • Aaaaaah ! Pour la première question : un chapeau !!
    Chapeau melon, en cloche (haut de forme), de Davy Crockett (castor).

    Ça me rappelle un tableau de Magritte avec un chapeau melon justement. Je crois de mémoire que c'est "la condition humaine".
    Yoann - 2014-08-15 07:42
  • Tu as trouvé Yoann! Je te lève mon chapeau...
    Richard - 2014-08-15 07:59
  • D'ailleurs, on dit "je te lève mon chapeau", mais aussi "chapeau bas". Quelle est la différence entre les deux, au niveau du sens ?
    Yoann - 2014-08-15 08:56
  • Richard, moi aussi, je suis optimiste. Des progrès sont tout de même faits. Cependant, j'ai été très bouleversée suite au Grand Reportage diffusé à RDI la semaine dernière. le sujet était: LA POLLUTION INTERNET. J'avoue que j'ai eu le goût de fermer mon ordinateur et d'annuler mon abonnement internet. Nous pensons être inoffensifs quand nous naviguons sur internet, mais.... Je pense que le reportage doit être disponible sur TOUT.TV, Ça vaut la peine de le regarder. Vous comprendrez mon malaise!!!
    Pour tes questions, j'y travaille....
    Madeleine D. - 2014-08-15 13:31
  • Selon moi, il en reste pour 150 ans au grand maximum. Et combien même l'être humain survive des dizaines de siècles, ce sera à quel prix ? Des centaines d'espèces animales ont disparu et bien d'autres sont en voie de disparition. La présence humaine sur Terre est, sous sa forme actuelle, nocive pour l'écosystème et cela ne va pas en s'arrangeant.

    Désolé pour ce vent de pessimisme.
    Tristan - 2014-08-15 15:55
  • Je pense que la réponse à la 2ième question est FORMULE.
    Mon premier est solide, homme ou bâtiment: FORT
    Mon second:robuste, sobre et patiente: MULE. On dit plus souvent d'elle qu'elle est têtue
    Mon tout: elle peut être magique (abracadabra):FORMULE












    Madeleine D. - 2014-08-15 21:23
  • Je tente une réponse à la 3ième question, mais je ne suis pas certaine...
    Est-ce que ça ne serait pas LOBE
    Les lobes du cerveau sont un peu rebutants à regarder tandis qu'un lobe d'oreille percé orné d'un joli bijou, c'est attachant....C'est juste un essai.
    Madeleine D. - 2014-08-15 21:32
  • @Tristan : la Nature va se charger de faire le ménage, avec un ou plusieurs grand cataclysmes auxquels elle se prépare déjà. Une bonne explosion à Yellowstone, par exemple, et ce sont les 2/3 de l'Amérique du Nord qui disparaissent. Un peu moins de pergélisol en Sibérie, et les gaz tueront les survivants.
    Puis la Nature reprendra ses droits, les quelques survivants survivront, insectes en tête puis quelques animaux pour finir par le plus bête : l'Homme (c'est incroyable cette capacité d'adaptation), et l'Histoire recommencera. (je ne suis pas très optimiste non plus on dirait!)

    @Madeleine D.: si ce ne sont pas les bonnes réponses, ça a l'air de s'en rapprocher drôlement ! Excellente réflexion en tout cas !
    Yoann - 2014-08-16 06:36
  • @Madeleine: ta formule est bonne, bravo! Mais pour le lobe, non... Il faudra agiter encore un peu les lobes... Que Poirot appelait les "petites cellules grises"...
    Richard - 2014-08-16 07:59
  • D’après ce que je peux voir, il y a plus de pessimistes que d’optimistes sur le blogue… Tout ce que j’espère, c’est que les générations futures quand elles regarderont ça de plus près, ne nous en veulent pas trop….
    M. Thériault - 2014-08-16 13:01
  • C'est bien sûr qu'il y a des raisons d'être pessimiste. Mais les Européens des années 500 n'avaient-ils pas raison d'être pessimistes quand tout leur monde s'est écroulé en même temps que l'Empire romain? Plus d'armée, plus de sécurité, les invasions sans fin, les guerres interminables... Et lors des grandes épidémies de peste, quand le tiers (au moins) de la population mourut en quelques mois? Et les Incas du Pérou au XVIe siècle, quand tout leur monde s'est écroulé à l'arrivée des conquistadors? Et les Indiens d'Amérique du Nord, quand en quelques décennies sont disparus les troupeaux de bisons, quand leurs terres ancestrales ont été spoliées par les chercheurs d'or? Pourtant le monde a survécu. Pourquoi ne survivrait-il pas encore? L'étude de l'Histoire peut nous rendre infiniment tristes, mais en même temps elle nous apprend que les pires malheurs "sont déjà arrivés"... Et que l'humanité a continué.
    Richard - 2014-08-16 20:14
  • @Richard : ...et c'est bien ce que je disais et qui m'inquiète : l'Histoire recommencera !
    Les mêmes violences, les mêmes guerres, le même racisme, le même machisme...
    Yoann - 2014-08-17 06:27
  • Vous êtes décourageants ce matin. Il y a encore du bon dans l'humanité! Oui il y a des fanatiques, des fous, pour qui la guerre est et sera toujours la porte de sortie, on en voit aux nouvelles à tous les jours mais cesser de croire que l'humain pourra un jour comprendre, ça je ne veux pas! Peut-être suis-je naïve de penser que nos successeurs seront plus intelligents que nous mais j'y crois. La génération qui nous succède a été habituée à penser plus à la planète que nous. Pourquoi ne la sauveraient-ils pas avec de meilleures habitudes de vie? Quand j'étais jeune, jamais on ne parlait de recyclage. Mes enfants ont été élevés dans le "est-ce que ça se jette ou ça va dans le bac?", ils ont été élevés au "est-ce que ce bien est vraiment nécessaire ou je peux le faire réparer?" malgré que bien que des fois ça coûte vraiment plus cher de le réparer... il faut simplement moins consommer pour rien et malgré le fait que les jeunes adultes d'aujourd'hui aient été extrêmement gâtés, je crois en eux. Nous avons commencé un processus, qu'ils complèteront ou à tout le moins amélioreront. Enfin. C'est ce que je veux croire...

    Moi aussi je pense qu'il y aura encore des humains sur la terre dans des milliers d'années. Il faut simplement ajuster nos façons de penser.
    Annie - 2014-08-17 10:52
  • Je suis d'accord avec vous Annie, M.Thériault et Richard. Je pense que Yoann est trop catégorique. Il y a quand même de l'espoir,du moins, la conscientisation se fait progressivement et c'est un début de solution et de réparation....
    Pour ta 3ième question Richard, je m'essaie avec BOUTON
    Un bouton pas percé(dans le visage par exemple) est rebutant, tandis qu'un bouton (avec 2 ou 4 trous) de chemise est souvent attaché, dont attachant. Ce n'est qu'une autre tentative....
    Madeleine D. - 2014-08-17 19:14
  • @Madeleine: autre tentative? Cette fois c'était la bonne! C'est en effet au bouton que je pensais, fleur haïe des joues adolescentes, humble mais indispensable attache de nos vêtements... Bravo Mado!
    Richard - 2014-08-18 08:16
  • Excusez-moi pour mon pessimisme catégorique, mais je vous rassure : au quotidien, je suis une personne optimiste, enjouée, et j'ai beaucoup d'espoir en ce bas-monde. Mais je ne peux m'empêcher de penser aux Cathares, aux premiers Amérindiens, et à tous les peuples opprimés et aux martyres de tous bords et tous pays.
    Yoann - 2014-08-18 09:27
  • @Madeleine D: Vous êtes aussi vraiment trop hot!
    Annie - 2014-08-18 09:49
  • Oui,bravo, Madeleine. Elle n'était pas facile pourtant...
    M. Thériault - 2014-08-18 12:32