Publicité

Le blogue de Richard Levesque

7 août 2014 - 00:00

La Tour de Babel

20 Commentaire(s)

Un homme, quand il avait vingt ans, entreprit de construire une tour pour s’approcher du ciel.  Il était jeune, il était beau, il était riche de cœur et riche de générations d’ancêtres ayant accumulé l’or et les biens comme des écureuils sentant venir l’hiver.

Il mit tout son talent, tout son cœur et toute sa fortune dans le projet de sa tour.  Durant des années par dizaines, la tour prit forme, s’éleva tranquillement, approchant chaque jour un peu plus la terre du ciel.  Et l’homme vieillit à mesure.

Il eut des opposants.  Des ennemis déclarés, se battant à visière ouverte, qui surent reconnaître leur erreur quand il vainquit leur sincère opposition.  Il eut de faux amis qui le trahirent, sans parvenir à couper son élan.  Il eut, ce qui est bien pire, des doutes.  Même les doutes, il sut les surmonter.

Enfin la tour approcha le ciel d’assez près.  Le vieillard à crinière blanche montait la dernière échelle quand l’éclair déchira les nuages et vint frapper au nœud vital de l’édifice, qui s’écroula dans un tonnerre de fin de monde.

Le lendemain, le petit-fils du poète foudroyé vint se recueillir devant les débris du rêve ensevelissant le corps déchiqueté de son aïeul.

—Il reste au moins les fondements, dit-il.  On peut reconstruire là-dessus.

À ceux autour de lui qui se récriaient, il expliqua que l’œuvre brisée n’avait pas été inutile, puisqu’il reste l’idée, et l’espérance…

(et quelques mystères…)

Bon!  Mon énigme de la semaine dernière a résisté, ainsi qu’une de mes petites charades.  Je vous les redonne donc : une autre semaine vous sera-t-elle suffisante pour trouver les bonnes réponses?  Rappelez-vous :  la curiosité est la maladie des gens intelligents.  Et ce sont souvent les réponses inexactes qui suggèrent les bonnes réponses…

L’énigme du tyran sans pitié…

Je suis un tyran sans pitié.  Pourtant je suis souvent très belle, et vous payez parfois très cher pour m’acheter.

Je suis un tyran sans merci.  Je vous tiens le bras pour vous diriger où vous ne voudriez pas toujours aller.

J’ai des frères et des sœurs qui sont de plus grande taille, mais qui ne sont pas plus puissants que moi.  Toutefois certains parmi eux sont moins discrets, certains n’hésitent pas à vous tirer l’oreille pour mieux vous asservir.  J’ai même une grande sœur qui, comme le vilain père Fouettard, prend note de toutes vos désobéissances!  Mais je n’ai pas de frère qui, comme le bon père Noël, vous récompense quand vous avez été sage.

Vous ne pouvez vous passer de moi, je le sais bien.  Vous me regardez parfois avec espoir, souvent avec désespérance.  Vous dites que vous ne m’aimez pas, que je suis un tyran.  Mais vous ne pouvez vous passer de moi.

Qui suis-je?

La petite charade

Mon premier est inférieur,

Mon second s’amuse,

Mon tout peut vous chicoter joliment!

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Toutes vos réactions

20 réaction(s)
  • L'histoire de la tour de Babel me fait penser à cette superbe BD de Peeters et Schuiten, qui s'appelle tout simplement "La tour". Belle histoire, superbes dessins d'architecture, à lire absolument!
    Yoann - 2014-08-07 07:42
  • Cette histoire de tyran me fait penser à cette chanson de Jacques Brel, "Mathilde". Il ne veut plus voir cette "maudite Mathilde", mais ne peut pourtant pas se passer d'elle...
    Pour lui, Mathilde est bel et bien son tyran comme décrit ici! (mais il ne parle pas de sa famille par exemple)
    Yoann - 2014-08-07 15:53

  • J’ai bien aimé la façon dont vous nous avez raconté l’histoire de la tour. C’était plaisant à lire.
    Et je tente encore le coup et je continue sur ma lancée de balance que je trouve inspirante.
    Est-ce que le tyran pourrait être une montre..?
    Parfois très belle et l’on paie parfois très cher pour l’acheter. Elle nous tient le bras pour nous diriger « à temps » où on ne veut pas toujours aller. Des frères et des sœurs : horloges et cadrans, mais même si plus gros pas plus puissants, car la montre est parfois plus sophistiquée... Tirer l’oreille pour mieux asservir : Une sonnerie qui nous indique que c’est le moment de partir… La grande sœur qui prend note des désobéissances, la « puncheuse » qui avertit le boss du retard des travailleurs. On regarde parfois avec espoir ou désespérance selon que l’on a hâte ou pas de moment qui s’en vient. Vous dites que je suis un tyran, car tout le monde manque de temps tout le temps.
    M. Thériault - 2014-08-07 16:33
  • @M. Thériault: en plein dans le mille! Et voyez-vous comme tous mes indices étaient révélateurs? Bravo, bravo et bravo. Mon énigme aura tenu une semaine, ce qui satisfait le concepteur, mais vous l'avez résolue, ce qui contente le blogueurs! Rien ne me fait plus plaisir que d'entendre dire, une fois la solution trouvée: "elle était facile... Il suffisait d'y penser!"
    Richard - 2014-08-07 17:41
  • ......Elle était facile... Il suffisait d'y penser...!!! ^^ ^^ ^^ grrrr
    M. Thériault - 2014-08-07 18:39
  • Trop forte Mme Thériault! Vous avez toute mon admiration... et M. Levesque un peu aussi, quand même... c'est vous qui l'avez "pondue" dans le fond! Je ne l'aurais jamais trouvé car je ne porte pas de montre! Je peux m'en passer... mais pas du temps en général, qui se trouve partout, sur notre chemin. On planche sur la dernière charade, maintenant, Mme Thériault?
    Annie - 2014-08-07 18:49
  • Pardon pour la faute: dans mon commentaire précédent j'ai mis un "s" à "blogueurs" et ce "s" n'avait pas d'affaire là.
    @M. Thériault, ne surtout pas croire que je veux minimiser ton mérite. Bon, elle n'était peut-être pas si facile... Mais avoue que tous les indices paraissent évidents quand on a la réponse...
    Richard - 2014-08-07 20:01
  • BRAVO! BRAVO! M.Thériault. Je vais enfin pouvoir m'endormir paisiblement ce soir.....
    Madeleine D. - 2014-08-07 21:58
  • M. Thériault nous montre comment résoudre les énigmes...
    Yoann - 2014-08-08 05:35
  • Je tente une réponse à la 3ième chrade. Je pense que Annie était tout près avec son SOURIRE. Ne serait-ce pas plutôt SOURIS.
    Mon premier est inférieur: SOUS
    Mon second s'amuse: RIT
    Mon tout: il me chicote joliment de cliquer sur ma SOURIS pour résoudre les énigmes, charades et mystères que nous mijote Richard...
    Madeleine D. - 2014-08-08 09:58
  • Vous devez savoir que je voulais juste rigoler… C’est vrai que les indices étaient fort révélateurs, vous avez raison. Pour être bien franche, je suis allée, hier, à un endroit où je ne voulais pas vraiment aller… et j’étais juste à l’heure (dans mon livre à moi, en retard). C’est lorsque j’ai jeté un œil à ma montre que le « Je vous tiens le bras pour vous diriger » m’est revenu. En fait, c’est plus un coup de chance… Annie, si je ne me trompe pas, pour la charade, t’étais à un poil de la résoudre…
    M. Thériault - 2014-08-08 10:53
  • @Madeleine, Annie et les autres: allez donc voir dans le dictionnaire la définition du verbe "chicoter"... Mes indices sont rarement innocents, vous le savez bien... En attendant, bravo Mado... Et aussi Annie, qui l'avait presque!
    Richard - 2014-08-08 12:24
  • Dire que j'accrochais sur le "joliment" et non sur le "chicoter". Eh zut!, le jour où je pourrai voir la forêt au lieu de l'arbre... Bravo, au moins, on a encore réussi (il va de soi que le "on" exclut la personne qui écrit). Pôvre, pôvre M. Levesque... vous travaillez si fort pour venir à bout de nous. Je suis désolée pour vous. Ouais... on va dire...
    Annie - 2014-08-08 16:12
  • Ben Annie, cette fois faut bien avouer que c’est nous qui étions battus… Le délai de la semaine écoulé, il nous restait encore l’énigme et une charade. Il a été bon prince de nous les remettre pour une autre semaine alors qu’il aurait pu nous donner la solution et triompher… Mais bon, on va attendre les prochaines… ;o)Je ne savais pas pour le cri de la souris, je ne connaissais que l'autre définition...
    M. Thériault - 2014-08-08 17:06
  • Voyez-vous M. Thériault, je ne le vois pas comme ça. Je crois que de le remettre une semaine de plus est déjà un triomphe pour M. Levesque, et surtout, que c'est amplement mérité lorsqu'il peut le faire. A la gang, nous sommes forts mais ce qu'il faut donner pleinement à M. Levesque c'est le fait que lui, il nous concocte ça tout seul (enfin je crois). Il doit réfléchir en mauzus pour nous permettre de chercher les solutions à ses énigmes et charades, toujours plus difficiles les unes que les autres. Je lui donne 3 morceaux de robot et un Bravo M. Levesque!!! Vous nous faites vraiment chercher, des fois à outrance... A la semaine prochaine et merci pour votre histoire.
    Annie - 2014-08-08 17:33
  • Merci pour les bons mots! C'est toujours un plaisir de vous faire chercher un peu...
    Richard - 2014-08-08 20:41
  • Annie, vous avez tout à fait raison. Ce cher Richard travaille fort pour nous faire réfléchir. Ses énigmes,charades etc... sont toujours d'une subtilité à laquelle on ne pense pas toujours à notre première lecture. Je dois dire que le tyran sans pitié a été mon plus grand cheval de bataille depuis longtemps. Je te lève mon chapeau Richard !!!
    Madeleine D. - 2014-08-08 22:40
  • @Madeleine: merci pour l'appréciation! Je suis particulièrement heureux de vous avoir fait trouver la signification première du verbe "chicoter", soit "crier comme une souris". Est-ce le "joliment" qui vous a égarés?
    Richard - 2014-08-11 21:09
  • Je ne sais pas pour les autres, mais je m’en doutais que c’était une vraie souris en chair et en os, lorsque j’ai dit à Annie, qu’elle était « à un poil » de la résoudre. N’empêche que je me suis dit qu’une souris qui court quelque part aux alentours sans qu’on soit capable de l’attraper ça chicoterait n’importe qui dans le sens de causer du tracas… Et joliment, je l’ai pris dans le sens de très, beaucoup. Donc, ça peut chicoter joliment… ça avait encore du sens sans que je sache que c’était aussi le cri de la souris. Je suis allée lire des trucs sur la fameuse tour de Babel, je ne me souvenais plus de cette histoire de langues… Bon ben pour la souris aussi, on va le redire une fois encore, on va se coucher aussi niaiseux mais moins ignorants.
    M. Thériault - 2014-08-12 17:02
  • Pas moins niaiseux, M. Thériault! Plus connaissants...

    Moi je n'avais pas compris du tout! Pas le poil, pas le chicoter, je cherchais juste le lien avec le joliment, du genre tellement beau... peut-être un jour serai-je à votre hauteur. Au moins, je trouve certaines des très faciles... Ce n'est vraiment pas facile d'être une pure auditive dans un blogue de visuels!
    Annie - 2014-08-13 12:37