Publicité

Le blogue de Richard Levesque

27 mars 2014 - 06:00

Le sens des choses…

2 Commentaire(s)

Je discutais avec mon vieil ami Régis Bernier de l’interminable hiver, du printemps qui n’arrive pas à arriver, etc.  Et bien sûr, nous avons évoqué l’histoire de « la lune en retard » et surtout le fait que « Pâques est tard cette année ». 

Or Régis m’a rappelé quelque chose que j’avais un peu oublié, à savoir que les Anciens, quand ils ont fixé la date (changeante) de la fête de Pâques (qui est en fait la fête de la renaissance, de la résurrection, bref la fête du printemps), éh! bien, les Anciens ne l’ont pas fait n’importe comment.

Comment fixe-t-on Pâques?  C’est assez simple, au fond.  Pâques arrive le premier dimanche après la pleine lune qui suit l’équinoxe du printemps.  Cette année, par exemple, la première pleine lune suivant l’équinoxe du 20 mars arrive le 15 avril;  Pâques sera donc le 20 avril, premier dimanche après cette pleine lune.

L’an dernier, par comparaison, la première pleine lune venant après l’équinoxe arrivait le 25 mars, et Pâques tombait le 31 mars.


Fred, la marmotte de Val d'Espoir au Québec, avait prédit un printemps 2014 tardif, contrairement à sa consoeur américaine, Phil, de Punxsutawney en Pennsylvanie.Tenter de prédire l'arrivée du printemps par des animaux hibernant est une pratique qui date de plusieurs siècles.

 

Si l’on respecte la sagesse des Anciens, nous pouvons donc dire qu’il est normal que le printemps arrive plus tard cette année.

Et l’an prochain, me direz-vous?  En 2015, Pâques tombera le 5 avril, ce qui nous promet un printemps plus hâtif.  Encore mieux, en 2016 Pâques sera fêté le 27 mars, presque un mois plus tôt que cette année…  Alors courage, les copains!  Tous les hivers ne seront pas aussi longs que l’interminable hiver 2013-2014.

Et puis Régis m’a chargé d’une mission : vous communiquer, à vous lecteurs fidèles, quelques réflexions sur des expressions populaires.  Celle-ci par exemple, que certains emploient quand ils viennent d’apprendre quelque chose :  « Ce soir, je vais me coucher moins niaiseux(se) ».  Ce n’est pas tout à fait juste.  Ce soir, si je viens d’apprendre quelque chose, je vais me coucher un peu moins ignorant, mais tout aussi niaiseux…  façon de parler, bien entendu!

Autre exemple : quand on affirme à Régis : « il n’y a que les fous qui ne changent pas d’idée », il répond :  « si quelqu’un ne change jamais d’idée, c’est plutôt parce qu’il (elle) n’a pas beaucoup d’idées! »  Comme disait je ne sais plus quel humoriste :  « C’est qui, le cave? »

Cela dit, l’hiver finira bien par finir.  Mais ceux (qui, au fait?  Les astronomes?  Les météorologues?) qui affirment que le printemps arrive chaque année autour du 20 ou du 21 mars peuvent bien aller chez le bonhomme.  Ils feraient mieux de changer d’idée.  Là, on pourrait dire qu’ils vont se coucher moins niaiseux!
 

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Toutes vos réactions

2 réaction(s)
  • En parlant d'expression populaires et de dictons, il y en a un qui va être appliqué d'office cette année, qui dit "En avril, ne te découvre pas d'un fil" (suivi de "en mai, fais ce qu'il te plaît").
    Saviez-vous que chez les juifs, on célèbre LA Pâque, et chez les catholiques, Pâques.
    Yoann - 2014-03-27 09:54
  • Vous direz à votre M. Bernier (à moins qu’il lise aussi assidûment ce blogue) que moi aussi j’ai utilisé à l’occasion cette expression « Je vais me coucher moins niaiseuse à soir ». Maintenant que je sais comment ça peut être perçu par certains, je la bannis à tout jamais de mon vocabulaire! Promis! Non, mais… ;o)
    M. Thériault - 2014-03-29 18:45