Publicité

Le blogue de Richard Levesque

13 mars 2014 - 05:59

Au secours!

11 Commentaire(s)

Qu’est-ce qu’un blogueur écrit quand il n’a rien à dire?  Quand il n’a pas de pensée profonde à partager, pas d’histoire à raconter, pas d’énigme à proposer?  Quand il est fatigué, quand il n’a plus seulement l’énergie de composer une simple charade?

http://www.jokeindex.com/images/peanutsblock.gifQu’est-ce qu’un blogueur peut faire quand il n’a pas d’idées, quand il voudrait bien être l’un de ces chanceux qui n’ont qu’à LIRE les blogues, qu’à s’amuser des énigmes et des charades, qu’à se laisser bercer par un conte…

Comme écrivain, j’ai bien sûr connu l’angoisse de la page blanche.  Et pour ce petit texte hebdomadaire, que d’habitude je réussis pourtant à renouveler, je viens de m’inventer l’angoisse de l’écran vide!

À moins que…  À moins que vous, fidèles lecteurs, ne veniez me sortir du pétrin.  N’avez-vous pas une histoire, une pensée profonde, une énigme, quelque chose…  Ne pourriez-vous pas me remplacer, cette semaine?

Ainsi je pourrais vous lire, m’amuser, me laisser bercer…

Au secours!
 

 

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Toutes vos réactions

11 réaction(s)
  • Avec la neige qu'on a, vous ne pouviez qu'être confronté au problème de la page blanche ! Quant aux idées, elles auront probablement été dispersées aux quatre vents hier dans la poudrerie...
    Yoann - 2014-03-14 06:05
  • Bon, j’ai fouillé dans des textes que j’ai déjà reçus par courriel et qui peuvent amener une réflexion… Je les partage. J’aurai fait ma part. ;o)
    Les apparences sont souvent trompeuses

    Deux anges en voyage s'arrêtent pour passer la nuit dans la demeure d'une riche famille. La famille les accueille rudement et leur refuse de passer la nuit dans la chambre d'invités. On les envoie dans un réduit froid du sous-sol. Alors qu'ils faisaient leur lit, le plus vieux des anges a aperçu un trou dans les fondations et l'a réparé. Comme l'ange le plus jeune lui demandait pourquoi il avait fait cela, il lui répondit: « Les apparences sont souvent trompeuses. »
    La nuit suivante, les deux anges se sont arrêtés dans une maison très pauvre, mais très hospitalière. Les deux époux étaient chaleureux. Après avoir partagé leur maigre repas avec les 2 anges, ils leur offrirent leur propre lit pour qu'ils se reposent bien. Quand le soleil s'est levé le lendemain matin, les anges ont trouvé le couple en larmes. Leur seule vache, dont le lait était leur seule source de revenus, était morte durant la nuit. L'ange le plus jeune est devenu furieux et a demandé à l'ange le plus vieux : « Pourquoi avez-vous permis qu'une telle chose arrive? Les riches d'hier avaient tout, et vous les avez
    aidés. Ces pauvres gens ont tout partagé avec nous et vous avez laissé mourir leur vache ! « Les apparences sont souvent trompeuses », ajouta l'ange le plus âgé.
    « Quand nous avons dormi dans le sous-sol froid, j'ai remarqué qu'il y avait une cachette d'or dans le trou des fondations. Comme le proprio était obsédé par l'argent, qu'il était avaricieux et égoïste, j'ai scellé le mur pour qu'il ne puisse plus savoir où était l'or. La nuit dernière, durant notre sommeil chez le pauvre fermier, l'Ange de la
    Mort est passé pour son épouse. Je lui ai donné la vache à la place. Tu vois, les apparences sont souvent trompeuses ».
    ***

    LA PIERRE
    Le distrait chute à cause d'elle
    La brute la lance
    Le promoteur l'utilise pour construire
    Le paysan, fatigué par sa tâche, en
    fait un siège
    Pour les tous petits, c'est un jouet
    Pour le poète, tout un monde
    Avec elle, David a tué Goliath,
    Mais Michel-Ange en a extrait la
    plus belle sculpture...
    ***

    Le jeune Alban était sur le point d'obtenir son diplôme d'université. Fils de bonne famille, il espérait que son père lui offre cette magnifique voiture de course rouge qu'il admirait depuis des mois dans la vitrine du concessionnaire. Comme la date de remise des diplômes approchait, il dit à son père qu'il désirait vraiment cette voiture. Le matin du jour J, le père convoqua son fils dans son bureau.
    - Mon fils, aujourd'hui plus que tout autre, je veux te dire que je t'aime et que je suis fier de toi. Et il déposa dans la main d'Alban une boîte entourée d'un papier cadeau. Alban arracha le papier... la boîte ne contenait qu'une Bible. Le jeune diplômé était hors de lui.
    - Avec tout l'argent que vous avez, vous ne trouvez qu'une vulgaire Bible à m'offrir !
    Il lança le livre saint au visage de son père puis sortit du bureau en claquant la porte. Plusieurs années passèrent. Alban fit honneur à son diplôme et devint un brillant businessman. Il vivait dans une belle demeure avec sa femme et ses deux enfants. Il n'avait pas revu son père depuis l'incident de la Bible. Il réalisa qu'il était vieux et seul et que, peut-être, il devrait aller lui rendre visite. Mais avant même qu'il n'organise un rendez-vous, il reçut un télégramme lui indiquant que son père venait de mourir. Alban devait venir immédiatement pour s'occuper de la succession. Quand il débarqua chez son père, il fut soudain empli d'une profonde tristesse. Il était un peu tard pour regretter, mais il aurait aimé dire au revoir à celui qui l'avait mis au monde. La mort dans l'âme, il se rendit dans le bureau et commença à chercher les papiers importants de son père. Là, au fond d'un tiroir, sa main rencontra une boîte. Alban la reconnut aussitôt et l'ouvrit. La Bible était comme neuve. Une larme coula sur le visage du jeune héritier quand il tourna les premières pages du livre. Soudain, une petite clé s'échappa de la reliure. Sur la tranche, Alban remarqua le nom du concessionnaire et celui de la voiture qu'il avait tant désirée. Ces mots avaient étaient ajoutés par son père :
    "payée, prête à être utilisée..."
    ***
    Et deux petites questions que j’ai trouvé dans un livre :
    -Comment peut-on former de mots avec les lettres suivantes :
    RESOTIPE
    -On dit que le ré de la gamme est très obéissant. Pourquoi dit-on cela?
    M. Thériault - 2014-03-14 11:40
  • Vos histoires sont belles M. Thériault. Ouais... ça fait penser.
    Annie - 2014-03-14 20:22
  • Merci M. Thériault! Je suis déjà soulagé...
    Richard - 2014-03-14 22:37
  • @M. Thériault: on peut former au moins huit mots: poterie, potières, postière, pétoire, ripostée, périoste, poétiser, estropié...
    Andrée et Richard - 2014-03-15 14:59
  • Bravo à vous deux! Il ne vous en manque plus que deux... Au plaisir de vous lire!;o)
    M. Thériault - 2014-03-15 19:48
  • Dieu et l'archange Uriel, dans une parabole hindoue concernant Ramu, un mendiant maigre, couvert de plaies, poursuivi par les chiens, lapidé par des enfants, qui se traîne sur une route, aidé de son bâton. Uriel est attristé de sa situation, son coeur est rempli de ténèbres.

    - Les ténèbres n'y sont pas admises et je dois donc prendre des mesures pour changer ce qui les a fait descendre en ton coeur." Et Dieu décide d'intervenir, action rare puisqu'il vient de reprocher à Uriel sa faiblesse.

    Il laisse tomber du ciel un gros diamant sur la route: "Le diamant était si gros et si lourd que Ramu l'aurait sans doute entendu frapper le sol, s'il avait été plus jeune; mais son ouïe avait beaucoup baissé au cours des dernières années, et il avait les poumons, le dos et les reins douloureux. Seule sa vue était aussi perçante que lorsqu'il avait vingt ans." Pris par une quinte de toux, Ramu, qui n'a pas pu entendre le diamant tomber, s'appuie des deux mains sur son bâton, qui casse en deux et l'envoie rouler dans la poussière.

    "Il resta là, gisant, se demandant pourquoi Dieu était aussi cruel.
    «J'ai survécu à tous ceux que j'aimais, pensa-t-il, mais pas à ceux que je hais. Je suis devenu si vieux et si laid que les chiens aboient derrière moi et que les enfants me jettent des cailloux. je n'ai eu que des rebuts de nourriture depuis trois mois, et cela fait dix ans, sinon davantage, que je n'ai pris un repas correct avec de la famille ou des amis. Je suis un vagabond sur le dos de la Terre. (...) Je suis couvert de plaies, mon dos est douloureux, et quand je rends de l'eau, il y a du sang là où il ne devrait pas s'en trouver. Mon coeur est aussi vide que ma sébile. (...) Seigneur, je n'ai pas de chance. Je ne T'en veux pas, mais tout me dit que Tu n'es pas mon ami, ni l'ami d'aucun homme.» Et, reprenant son chemin sans son bâton, "il commença à se reprocher d'avoir prononcé une prière aussi ingrate.

    «Car j'ai tout de même quelques raisons d'éprouver de la gratitude, raisonna-t-il. La journée est extraordinairement belle, déjà, et si mon ouïe, mes poumons et mon dos me trahissent, ma vue est restée perçante. Comme il serait terrible d'être aveugle!»" Et pour éprouver cette vérité, Ramu ferme les yeux et titube sur la route: "«C'est exactement ainsi que tu peux te guérir de ton ingratitude, vieux compagnon! se dit-il. Tu passeras le reste de la journée à te rappeler que, si tu es un mendiant, au moins tu n'es pas un mendiant aveugle, et tu seras heureux.»" Il continue son chemin les yeux fermés, et passe à côté du diamant.

    "Une trentaine de mètres plus loin, Ramu ouvrit de nouveau les yeux. La lumière resplendissante de l'été l'éblouit et parut aussi envahir son esprit. (...) «Que Dieu soit loué pour nous avoir donné la vue! s'exclama-t-il. Que Dieu soit loué pour cela, au moins. Elle me permettra peut-être de voir quelque chose de valeur sur la route, ne serait-ce qu'une vieille bouteille que je pourrais revendre au bazar, ou une petite pièce; mais même si je ne découvre rien, je regarderai tout mon soûl. Dieu soit loué de nous avoir donné la vue."

    Et Dieu, récupérant son diamant, laisse tomber sur la route une branche de bois de fer, qui servira de bâton à Ramu pour le reste de sa vie.

    *tiré de Rêves et cauchemars (Stephen King)
    Nicolas - 2014-03-16 00:41
  • J'avais celle-là dans mon facebook ce matin:

    UNE BELLE LEÇON : Un garçon offre à sa fiancé une poupée. Elle s'énerve, prend la poupée et la jette dans la rue. Son fiancé arrive et lui dit : - Pourquoi tu as jeté la poupée ? Elle répond : - Parce que je n'aime pas ton cadeau. Lui va dans la rue et ramasse la poupée, quand surgit une voiture qui circulait dans la rue et le renverse, causant ainsi sa mort. Le jour de l'enterrement, la fiancée en larmes prend la poupée, la serre dans ses bras... Au moment où elle la serre dans ses bras, la poupée dit : Veux - tu te marier avec moi ? Alors elle, impressionnée, laisse tomber la poupée, et de la poche de la poupée tombent 2 alliances. Réflexion et Enseignement : " Aime ce que tu as, avant que la vie t'enseigne à aimer ce que tu as perdu "...
    Annie - 2014-03-16 07:41
  • Wow! Une vraie belle histoire qui fait réfléchir. Merci Nicolas de l’avoir partagée.
    M. Thériault - 2014-03-16 10:13
  • Les deux mots manquants :
    isoptère : ordre d’insectes à ailes égales, comprenant les termites.
    Épirotes : habitants de l’Épire qui est une région montagneuse partagée entre la Grèce et l’Albanie.
    Et pour la petite question, eh bien, je pense que vous avez trop cherché dans le songé. En fait, c’était une petite question pour s’amuser.
    On dit que le ré de la gamme est très obéissant. Pourquoi dit-on cela?
    Parce qu’il est soumis (sous mi) ;o)
    M. Thériault - 2014-03-19 09:41
  • Merci à vous qui avez alimenté mon blogue... Demain je reviens!
    Richard - 2014-03-19 14:14