Publicité

Le blogue de Richard Levesque

12 décembre 2013 - 05:00

Parlons de Noël

11 Commentaire(s)

Parlons de Noël.  Entre deux contes, entre deux chants, parlons de Noël.  Allez-vous me dire que c’est un sujet banal, que c’est un sujet usé?

Non, vous ne pouvez pas me dire cela.  Noël, c’est comme un ciel d’hiver parsemé d’étoiles, comme un rire d’enfant, comme les mots d’amour :  on peut en avoir vu, entendu, des centaines de fois…  Ça nous émerveille encore!

D’ailleurs, s’il fait beau, ce soir, sortez donc et cherchez un coin pas trop pollué par les lumières de la ville.  Levez la tête.  Vous verrez le ciel comme une cape de velours sombre toute piquetée d’étoiles, avec peut-être la lune quelque part qui allume des diamants sur tous les brins de neige.  Et si vous êtes attentifs, si vous êtes assez loin de la pollution sonore, vous finirez par entendre quelque chose comme un rire d’enfant.  Et ce rire, qui n’est peut-être qu’un gazouillis du vent, ce rire vous dira les mots d’un amour bien plus grand que toutes les amours humaines.

Alors vous sentirez votre cœur devenir gros dans votre poitrine. Et pourtant vous direz que vous avez le cœur serré…  Et là, parce que vous êtes pudiques, parce que vous n’oserez pas l’avouer, vous parlerez d’un flocon dans l’œil, d’un chat dans la gorge.

Mais je sais bien, moi, que vous pleurerez devant tant de beauté, tant de sérénité.  Vous pleurerez de bonheur parce que vous aurez retrouvé l’enfant que vous pensiez ne plus être.

C’est comme ça, Noël.  Ça ne sera banal que si votre cœur est sec comme vos yeux.  Ça ne sera banal que si votre cœur est usé.
 

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Toutes vos réactions

11 réaction(s)
  • Ce serait un beau voeu à faire pour la belle nuit de Noël, que chacun retrouve son cœur d’enfant, au moins pour quelques heures. Le temps de se rappeler.
    M. Thériault - 2013-12-12 14:56
  • Je suis encore enfant dans mon coeur, ce sont les autres qui ne veulent plus que je le sois...
    Yoann - 2013-12-13 16:37
  • L'important c'est que toi tu le sois, Yoann...
    Richard - 2013-12-13 20:38
  • Ce texte de toi m'a beaucoup touché,être sereine a notre âge ,lire cette
    poésie,m'aide a passer cette période de l'année.
    Mes yeux ne seront jamais secs en lisant ta poésie si pure et si touchante...
    Marie-Reine
    Marie-Reine - 2013-12-14 18:28
  • @Marie-Reine: Merci pour ton appréciation. Que tes yeux se mouillent, mais de joie, d'attendrissement, à l'évocation de souvenirs heureux... ou bien au spectacle actuel de la nature en neige, des enfants qui jouent, des bons vieux films à la télé!
    Richard - 2013-12-15 16:02
  • Je viens d'une région où la neige est quasiment inexistante en hiver (sud de la France), c'est peut-être pour ça que je l'aime autant. Pour moi, elle est associée à Noël, au temps des fêtes, elle n'est pas la "mârde blanche" dont certains se plaignent.
    Elle contribue à ouvrir mon coeur et mes yeux d'enfant ! Youpi ! Vive Noël ! Vive l'hiver ! Sans l'hiver, comment pourrait-on autant apprécier le printemps et l'été ?
    Yoann - 2013-12-17 08:39
  • @ Yoann: bien d'accord avec toi. Pour ma part en tout cas, ce n'est pas la neige que je redoute en hiver, mais la pluie! J'espère que nous serons épargnés cet hiver par ces méchantes pluies qui viennent glacer routes et cours, et qui entraînent la dépense de montagnes de sel!

    @ tous: Entre deux contes, disais-je... À jeudi pour un autre conte?
    richard - 2013-12-17 20:27
  • "Conte" là-dessus ;)
    Yoann - 2013-12-18 07:04
  • Bonjour Richard, ma soeur Marie Reine Ouellet m'a fait connaître le site Infodimanche.
    Par la même occasion, l'article Parlons de noël. Fantastique. Comme notre mère ta enseigné elle serait fière de toi. Ton frère Gérard était un de mes amis. J'ai bien connu Claude aussi. J'aimerais que tu m'écrive un mot. Je vais continuer à regarder ton blogue. Jean-Louis Ouellet Lévis
    Ticoune - 2013-12-19 17:03
  • @Ticoune: Merci pour l'appréciation!
    Richard - 2013-12-21 19:34
  • @Jean-Louis: j'ai effectivement eu une institutrice qui s'appelait Rachel Ouellet, mais il me semble qu'elle était célibataire. Peut-être ta maman à-t-elle plutôt enseigné à Gérard ou Claude, qui étaient mes aînés de plusieurs années.
    Richard - 2013-12-22 12:14