Publicité

Le blogue de Richard Levesque

7 août 2013 - 20:31

Adieu, monsieur Rémy

2 Commentaire(s)


Samedi dernier, j’étais à l’église pour dire adieu à quelqu’un d’important.

Quand je l’ai connu, on l’appelait encore « Boucher le tabaconiste ».  Puis il a troqué les pipes et les cigares pour des magazines et des livres.  Puis il est devenu LE libraire de la rue Lafontaine.

Rémy Boucher a vendu sa librairie il y a déjà 21 ans, en 1992.  J’aurais cru que ça faisait bien moins longtemps!  Le temps passe si vite…

Ma femme et moi, au fil des ans, sommes devenus amis avec toute la famille.  Discret, plein d’humour, Rémy était un gentleman, toujours bien mis sans rien d’ostentatoire, toujours informé sans rien de pédant.  Sa femme Louise, grande lectrice devant l’Éternel, m’a souvent conseillé pour mes lectures.  Pierre, le fils aîné, discret comme son père, je l’ai connu plus tard que les autres :  Anne-Louise, avec qui je partageais des jeux pour Commodore 64 (ça vous situe dans le temps!) et Marc, que j’ai eu comme élève avant qu’il devienne professeur à son tour.

La plus cruelle des maladies est tombée sur Rémy et l’a retiré de notre monde alors qu’il était bien trop jeune.  Je veux croire qu’il était heureux dans cet univers parallèle où il a glissé peu à peu, il y a bien longtemps déjà.  Je veux croire qu’il y vivait parmi les livres, les articles de fumeurs, les barques de pêche, les vieilles photos.  Avec l’amour et l’amitié de tous ceux qu’il avait laissé dans la tourmente du monde réel.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Toutes vos réactions

2 réaction(s)
  • L'homélie du curé Morin, au service, était particulièrement à point.

    Condoléances à ceux qui restent.
    Lecteur assidu - 2013-08-07 20:48
  • Je me souviens de lui. Sûrement d’anciens clients aussi. C’est vrai que c’était un commerçant bien affable. Vous l’avez bien dépeint.
    Monique - 2013-08-08 19:11