Publicité

Le blogue de Richard Levesque

20 juin 2013 - 06:13

Un mystère historique

38 Commentaire(s)

Je reprends textuellement le texte suivant, mais je ne vous dis pas où je l’ai trouvé, évidemment.  Sachez seulement qu’il s’agit d’une énigme historique et que tout ce qui est dit est rigoureusement vrai :

« Aux États-Unis, au début des années 1950, il est arrivé une chose inattendue à un pilote de chasse qui s’entraînait au tir sur des cibles placées au sol.  L’exercice se déroulait par beau temps et selon une procédure habituelle.

http://3.bp.blogspot.com/_2coxzgKcCwc/S4XqVibVy5I/AAAAAAAABz4/2zqcsFFgrdU/s400/KOREAU.S.+Air+Force+F86+Sabre+jet+pilot,+Capt.+Kenneth+D.+Critchfield,+Fort+Madison,+Iowa.gif« Le pilote eut tout à coup l’impression étrange qu’on tirait sur lui.  Il ressentait assez nettement des chocs en rafales jusque dans le cockpit.  La chose était incompréhensible puisqu’il n’y avait pas d’autre avion dans le ciel et qu’au-dessous s’étendait le désert.  Un coup d’œil rapide aux ailes de son appareil ne le rassura pas : elles n’étaient plus dans leur état normal.  Il signala le fait par radio; ordre lui fut donné d’arrêter l’exercice et d’atterrir.  Il se posa, tout en s’assurant du fait que le désert était vide de toute présence.

« Au sol, deux choses furent immédiatement constatées :  des projectiles avaient touché l’avion sans toutefois traverser la tôle, mais sous des angles d’attaque qui n’obéissaient pas aux lois de la balistique. »

Qu’est-il arrivé ce jour-là?  D’où venaient ces projectiles?  Comment expliquer leur angle d’attaque bizarre?  Pourquoi n’avaient-ils pas transpercé la tôle des ailes?
 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Toutes vos réactions

38 réaction(s)
  • Une attaque de moustiques géants ? Plus sérieusement, seraient-ce des oiseaux ?
    Yoann - 2013-06-20 07:11
  • En tout cas, ce n’est pas la présence d’extra-terrestres, car il n’aurait pas eu de projectiles sur l’avion; il aurait été tout simplement désintégré ou alors s’il avait été plus chanceux, ils l’auraient monté à bord de leur soucoupe. ;o)
    M. Thériault - 2013-06-20 12:39
  • Est-ce que le tirs auraient pu provenir du tireur en arrière de l'avion ou du fusil sous son propre avion?
    Annie - 2013-06-20 18:54
  • Est-ce que je suis la seule à me faire sortir lorsque je pèse sur "envoyer" mon commentaire? Je suis obligée de reloader la page à toutes les fois. Si c'est normal, c'est correct. Je veux juste savoir.
    Annie - 2013-06-20 18:57
  • Vous n'avez pas encore trouvé... Mais je fais confiance à votre imagination! Pour Annie: je vais voir ce qui se passe quand je clique sur "envoyer", et je t'en reparle.
    Richard - 2013-06-20 20:01
  • Pour Annie toujours: il m'arrive la même chose qu'à toi: le message .Votre commentaire a été envoyé avec succès" apparaît EN DEHORS de la page du blogue, et pour y revenir il faut en effet que je la recharge. @Nicolas: Y a-t-il quelque chose à faire pour ça?
    Richard - 2013-06-20 20:03
  • Je blaguais hier, mais je la trouve bien troublante cette histoire… Je ne voyais pas du tout ce qui avait pu se produire. Je me demande ce que sont ces projectiles qui ont touché l’avion, proviennent-ils bel et bien d’un avion de chasse? Ou bien un truc quelconque pourrait être intervenu, qui aurait eu la force de les faire dévier, mais même à ça, je ne trouve pas ça fort comme réponse, même un peu stupide. Je ne pense pas que je vais en venir à bout de celle-là!
    M. Thériault - 2013-06-21 10:19
  • Ça me fait la même chose pour le commentaire envoyé. Mais si on appuie sur la flèche en haut à gauche pour revenir à la page précédente on revient exactement sur la même page et en un seul clic! C'est pas si pire.
    M. Thériault - 2013-06-21 10:21
  • Ceci dit, revenons à notre énigme... Nicolas s'occupera bien des problèmes techniques!
    Richard - 2013-06-21 19:51
  • Et si des oiseaux étaient entrés en collision avec l'avion? Ça laisse des traces d'impact mais pas de balles...
    Annie - 2013-06-21 21:59
  • @Annie : des oiseaux, c'est ce que j'avais proposé :) Sinon, selon la vitesse, ça aurait pu être des gouttes de pluie, voire de la grêle. Avec des perturbations comme peut en faire un avion de chasse, avec les brusques changements de température et de taux d'humidité, ça créérait un micro climat autour de l'appareil et provoquerait l'apparition de grêlons... non ?
    Yoann - 2013-06-22 08:57
  • @Annie et Yoann. C’est possible que des oiseaux ou des grêlons causent des dommages à un appareil, mais, selon moi, il y a un truc dans l’énoncé qui ne colle pas du tout avec ces hypothèses-là. Il est dit dans les constatations au sol de l’armée américaine : « mais, sous des ANGLES D’ATTAQUE qui n’obéissaient pas AUX LOIS DE LA BALISTIQUE… »Faut que ce soit une arme en cause, sinon ça ne colle pas me semble. Je suis certaine que M. Lévesque ne nous aurait pas demandé : « Comment expliquer leur angle d’attaque bizarre, s’il n’y avait pas eu d’attaque... Je me trouve un peu fofolle ce matin, mais je cherche une chose anormale ou une intervention extérieure, mais je n’ai aucune idée. Son énigme se nomme « mystère historique », me semble qu’il faut chercher dans le plus punché. Mais peut-être aussi est-ce moi qui suis complètement dans le champ, à chercher la petite bête...comme il m’a déjà dit, mais bon. C’est aussi fort possible. À ce moment-là, je ne serais pas fâchée du tout de le savoir...
    M. Thériault - 2013-06-22 11:33
  • @Yoann: Oups, j'avais juste retenu les moustiques tout en occultant les oiseaux... @M. Levesque: est-ce qu'on sait à quelle hauteur il volait lors de l'attaque"? Peut-être était-il au ras (ou raz, je ne sais plus...) du sol et a-t-il reçu des projectiles provenant de bombes qui explosaient au sol?
    Annie - 2013-06-22 12:10
  • @Annie: en fait, il n'y avait pas de bombes explosant au sol. Quant à son altitude, je suppose qu'il devait voler assez bas, mais pas toujours, puisque pour attaquer quelque chose au sol, il devait voler en piqué donc à partir d'une altitude raisonnable. @tous: je retrouve votre imagination! Mais... Essayez encore!
    Richard - 2013-06-22 14:28
  • C'est compliqué s'il était seul dans le ciel... A part se tirer dessus avec sa propre mitrailleuse qui pourrait être mal calibrée, comment pourrait-il recevoir des balles? Et en plus, pour l'angle... Au fait, quel était l'angle en question?
    Annie - 2013-06-22 17:05
  • Je suis un peu déçue là… je m’attendais à une petite guidance ou me faire dire que je faisais complètement fausse route, j’aurais tâté le terrain ailleurs… J’en reviens aux données de base. Je vais poser des petites questions, j’aime bien ça d’habitude éclaircir les choses… o;) « La chose était incompréhensible puisqu’il n’y avait pas d’autre avion dans le ciel et qu’au-dessous s’étendait le désert ». Donc, selon toute apparence, il est tout fin seul. Est-ce que je peux savoir si le radar était fonctionnel? Si oui, quelles données il a enregistrées? Il n’a rien détecté d’inhabituel ou de particulier durant les instants précédents où ce sont produits ces chocs en rafale ou l’impression qu’on tirait sur lui? Tout était normal dans le cockpit? Rien à signaler? Je me demande s’il y avait des boîtes noires sur les avions en 1950.
    M. Thériault - 2013-06-22 17:57
  • Il y a aussi: est-ce qu'il était seul dans l'avion? Est-ce que sa mitraillette était défectueuse et, comme je l'ai demandé avant, est-ce que vous connaissez l'angle des projectiles? Seul dans le désert, s'il n'y avait pas de bombes, il me semble que ça ne peut venir que de son avion...
    Annie - 2013-06-22 20:26
  • Je réponds à quelques questions (peut-être que je ne devrais pas!). 1-Je ne sais pas trop s'il y avait des radars "embarqués" à cette époque, mais s'il y en avait un, il était probablement parfaitement fonctionnel. Par contre je ne sais pas du tout s'il était en mesure d'enregistrer... En tout cas rien d'inhabituel dans le cockpit. Je ne sais pas non plus s'il y avait des "boîtes noires." 2-Le pilote était seul dans l'avion. 3-Sa mitrailleuse n'était pas défectueuse. 4-Je ne connais pas exactement l'angle des projectiles. J'espère avoir répondu à vos questions sans trop vous aider...
    Richard - 2013-06-23 13:53
  • Est-ce que ça se pourrait que ses balles fassent un ricochet par terre et revolent sur l'avion: admettons que le gars est en piqué, il tire, ses balles touchent le sol, rebondissent et le poignent au passage alors qu'il remonte? Je suis sûre que c'est impossible mais comme il est seul, je n'en démords pas, ça doit venir de lui...
    Annie - 2013-06-23 16:26
  • Bon finalement, on oublie ma dernière niaiserie. J'avais juste oublié que l'avion aurait dû piquer pratiquement jusqu'au sol pour que les balles ricochettent(???) dessus... Je crois que je regarde trop mes fils jouer aux jeux vidéo! Je replancherai là-dessus mais je ne vois vraiment pas comment ses propres balles auraient pu le toucher... S'il tire lorsqu'il est à l'horizontal, elles sont toujours devant lui. S'il tire en piquant... bien je pense que j'ai expliqué ce que j'en pensait... La mitraillette n'est pas défectueuse... Si les balles n'ont pas transpercé les ailes, elles ne devaient pas avoir beaucoup de vitesse... Quelqu'un au sol (de son équipe) aurait tiré en l'air au moment où il aurait passé?
    Annie - 2013-06-23 18:56
  • Encore un petit effort, messieurs-dames! Annie y est presque. Partez de ses hypothèses, et avec un peu de réflexions vous trouverez, j'en suis sûr.
    Richard - 2013-06-23 21:00
  • Je viens juste de lire vos réponses,merci. J’espère qu’on ne vous a pas trop forcé la main…. Je vais repenser à tout ça, mais comme c’est là, je n’ai pas encore allumé. ;o) Moi, je m’entête sur un truc inhabituel pour le pilote et l’armée de l’époque. Sinon, le pilote aurait tout de suite su à quoi il avait affaire. D’autant plus que c’est une histoire véridique… Et on est déjà lundi, faut s'aller les méninges! ;o)
    M. Thériault - 2013-06-24 10:28
  • Dur, dur, les congés pour la cocologie... J'ai fait une faute lors de mon dernier commentaire. Désolée. Et si le pilote était en train de prendre de l'altitude, tire (même si ça n'a aucun sens pour l'exercice, mais bon...) et comme tout ce qui monte doit redescendre, les balles le rattrapent lorsqu'elles tombent?
    Annie - 2013-06-24 15:11
  • c'etait les premiers avions a reactions et l'avion allait plus vite que ses balles, donc il se faisait mitrailler par ses propres balles qu,il ratrappait
    citoyen payeur - 2013-06-24 23:11
  • ...ou alors il s'agit juste de l'onde de choc du tir des balles... J'ai quand même un doute concernant l'avion qui irait plus vite que les balles, mais oui, c'est plausible aussi !
    Yoann - 2013-06-25 07:58
  • Le mystère historique, se peut-il que ce soit la première fois où un avion de chasse américain ait franchi le mur du son? C’était autour de ces années-là me semble.
    M. Thériault - 2013-06-25 11:40
  • J'ai pensé à une nuée d'oiseaux, mais le pilote s'en serait probablement aperçu. Peut-être l'avion a-t-il reçu une pluie de fragments de météorite? Celle-ci se désintègre en entrant dans l'atmosphère, en petits fragments qui pourraient donner l'impression d'être sous mitraille. Et puisque qu'elle arrive du ciel, il est clair que la balistique est incongrue par rapport à un tit conventionnel.
    Paul - 2013-06-25 12:12
  • S’il a réussi à tirer à la vitesse du son, c’est possible qu’il ait été rattrapé par ses balles… Ça expliquerait tout je pense. Là on approche.
    M. Thériault - 2013-06-25 13:30
  • Citoyen payeur a la bonne réponse. Les impacts avaient été produits par les balles provenant de mitrailleuses de l'avion lui-même. Pour la première fois, les avions volaient suffisamment vite (surtout en piqué) pour rattraper leurs propres projectiles au moment crucial où ceux-ci étaient en perte de vitesse... D'où leur bizarre angle d'attaque et le fait qu'ils aient pu frapper les ailes sans transpercer la tôle. Avouons que Annie a tourné autour de la solution de plusieurs manières... Rappelons aussi que ceci est rigoureusement historique!
    Richard - 2013-06-25 19:19
  • Eh! que je suis donc surprise d'avoir été à côté de la solution... je n'aurais pas pu trouver ça par contre! J'en ai une super facile pour vous, pas compliquée comme celles de M. Thériault mais c'est la seule dont je me rappelle: comment s'appelle un cimetière de vieux meubles?
    Annie - 2013-06-26 10:58
  • Je donne ma langue au chat!
    Richard - 2013-06-26 12:56
  • Elle n'était vraiment pas facile celle-là! J'espère que la difficulté ne continuera pas en augmentant! ;o) Non, j'adore. Et pour celle d'Annie, je ne vois pas non plus, si ça continue de même, le chat risque de faire un vrai festin!
    M. Thériault - 2013-06-26 15:29
  • Vous me niaisez, là? Réponse: Un chalet!
    Annie - 2013-06-26 18:10
  • Un chalet, bien sûr... En fait je n'avais qu'une idée: les Chiffonniers d'Emmaüs. Mais en fait ce n'est pas un cimetière de vieux meubles, parce que les meubles que les Chiffonniers ramassent trouvent vite une deuxième, une troisième, une Xième vie! À ma première année d'université, mes colocs et moi nous sommes meublés aux Chiffonniers... à qui nous avons redonné les meubles à la fin de l'année! Au fait, est-ce que ça existe encore, les Chiffonniers d'Emmaüs?
    Richard - 2013-06-26 21:11
  • @Richard : les chiffonniers d'Emmaüs sont très présents en France, on appelle ça juste "Emmaüs".
    Yoann - 2013-06-27 09:21
  • Pour l'énigme d'Annie, je pensais à un truc dans le genre d'antiquaire mais plus à un jeu de mots.
    M. Thériault - 2013-06-27 10:21
  • Bonjour cher Richard, Complètement nulle dans ce genre d'exercice mais je voulais voir si, cette fois, tu recevrais mon commentaire! J'attends de tes nouvelles, Lise de Trois-Pistoles
    Lise - 2013-06-28 09:23
  • Ça ne pas des pieces d un vieux satelite qui retombe au sol
    Inconnue - 2018-02-28 21:05