Publicité

En prolongation, par

20 février 2019 - 16:30

La valeur de Phillip Danault

1 Commentaire(s)

L'attaquant des Canadiens de Montréal, Phillip Danault, est depuis le début de sa carrière étiqueté comme un centre fiable défensivement. Mais peu à peu, sans trop faire de bruit, il est en train de rappeler à tous qu'il n'est pas dépourvu de qualités offensives. 

Depuis la mi-décembre, le nouveau papa est certainement l'un des attaquants les plus productifs des Glorieux. Et il n'a aucune minute en avantage numérique, faut-il le rappeler.  

Jusqu'à présent, le centre de 25 ans a récolté 40 points (11 buts et 29 passes) en 59 matchs, ce qui égal sa production de 2016-2017 sur 82 parties. Notons aussi qu'il a été blanchi à ses quatre derniers matchs. 

«Je ne sais pas pourquoi les gens ne me voient pas comme un joueur offensif, a-t-il confié il y a quelques jours au journaliste Richard Labbé de La Presse. C'est sûr que cette saison, je trouve que j'ai pris une coche par rapport à la saison dernière, que j'ai amélioré mon jeu. Mais les gens ne le remarquent pas, les gens sont surpris parce que je ne suis pas un joueur flamboyant. Et puis c'est correct de même. J'aime mieux que personne ne me remarque !»

Danault, qui a pourtant connu des saisons de 67, 71 et 85 points dans la LHJMQ, se retrouve présentement au 94e rang des meilleurs pointeurs de la LNH. Ses statistiques sont meilleures que celles de joueurs comme Jamie Benn (39 points), Clayton Keller (38 points), Patrick Laine (36 points) et Ryan Getzlaf (36 points) pour ne nommer que ceux-là. Elles se comparent aussi drôlement a des attaquants dont on attend beaucoup comme Jonathan Marchessault, Nico Hischier et Brayden Schenn. 

À ce jour, l'acquisition de Phillip Danault, un athlète de Victoriaville, est l'un des meilleurs coups de Marc Bergevin. Chicago voulait du renfort à l'aube des séries à la date limite des échanges en 2016 et le DG Stan Bowman a offert son jeune espoir, un choix de 1re ronde en 2011, en plus d'un choix de 2e ronde (Alexander Romanov!) pour Tomas Fleischmann et Dale Weise.

Est-ce que Philippe Danault se compare à Patrice Bergeron? Il ne faut pas charrier. Mais est-ce que le Canadien est une meilleure équipe avec Danault dans son alignement? Certainement! 

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Toutes vos réactions

1 réaction(s)
  • Tout à fait d'accord, d'autres bonnes acquisitions furent celles de Paul Byron et Jeff Petry que Bergevin a été cherché pour pas grand chose...Je trouve que l on a la critique facile envers Bergevin. Toutefois je doute qu il bougera d ici la date limite des transactions .
    Pierre - 2019-02-23 05:52