Publicité

Sous les projecteurs , par

5 octobre 2017 - 11:31

Le petit guide des découvertes du ROSEQ

Question de se tenir au courant des dernières sorties musicales et, qui sait, de faire de belles découvertes, j’ai pris l’initiative de rédiger ce qu’on pourrait qualifier de «petit guide» des vitrines du Réseau d’organisation de spectacles de l’est du Québec (ROSEQ) de Rimouski, qui ont lieu du 11 au 15 octobre.

Extraits audio et quelques unes de mes impressions accompagneront les artistes qui ont retenu mon attention.

Je débute avec Antoine Corriveau, qui se présentera en formule solo. Outre les superbes arrangements des instruments à cordes dans la chanson «Croix Blanche», ceux des cuivres aux accents latins et jazzés de «Constellations», je retiens sa voix grave très caractéristique, qui, sans être pour moi un coup de cœur, le démarque très bien. Chapeau aux arrangements et aux textes, et surtout à l’imposante «Juste un peu», une pièce de 7 minutes de délire orchestral comme on en entend rarement sur son nouvel album «Cette chose qui cognait au creux de sa poitrine sans vouloir s'arrêter». Il sera d’ailleurs en spectacle le 4 novembre à 20h au Cabaret des mauvaises habitudes de Rivière-du-Loup, en première partie de Matt Holubowski.

On voudra également garder un œil sur Lou-Adriane Cassidy, qui a remporté une panoplie de prix au Festival de la chanson de Petite-Vallée. Elle travaille actuellement à produire son matériel originale. On avait pu l’entendre aussi à l’émission La Voix 4.

J’ai eu un véritable coup de cœur pour Coco Méliès, que j’avais eu le plaisir de découvrir en 2014 avec l’album «Lighthouse». Je veux surtout souligner la qualité des arrangements vocaux sur le nouvel album de ce groupe, intitulé «The Riddle». On se retrouve dans une atmosphère folk à la fois légère et très riche en sonorités. Autant Antoine Corriveau puise sa force dans les arrangements instrumentaux, autant cette fois c’est plutôt les voix qui m’ont happée et complètement absorbée.

Blood and Glass, une formation montréalaise, amènera à Rimouski des chansons qui sauraient faire rougir des trames sonores cinématographiques. Des sonorités qu’on pourrait qualifier d’«à grand déploiement», côtoient les cordes, le marimba et les timbales pour un résultat quasi-orchestral. Oui, j’ai un faible pour les compositeurs qui cherchent à recréer un orchestre dans leurs chansons. Blood and Glass, c’est aussi des ambiances un peu sinistres, à la Tim Burton (bonjour Danny Elfman), en musique.

Pour ceux qui auraient un faible pour la musique traditionnelle, vous n’êtes pas en reste parce que le ROSEQ a invité le groupe MAZ. Ils ont réussi à faire un alliage entre la musique électro et le traditionnel avec succès. Des sonorités léchées, soutenues par de belles harmonies vocales et de la virtuosité au violon, c’est tout ce que ça prenait pour voir les racines musicales québécoises ressurgir.

Sara Dufour, c’est un concentré de musique country profondément québécoise par ses expressions du terroir, tellement rafraichissant. «Dépanneur Pierrette» est le tout premier album complet de cette artiste originaire de Dolbeau-Mistassini. Un peu à la Lisa Leblanc, mais elle se démarque tout de même en apportant ses propres influences et sa voix singulières. 

Le groupe de huit musiciens Bellflower de Montréal mérite aussi sa place parmi mes coups de cœur pour sa musique à la fois épurée mais riche, grâce à ses sections de cuivres et de saxophones. Des ambiances parfois plus jazz s’alternent avec la voix d’Em Pompa, qui, sans voler la vedette, sert bien le propos et envoute ses auditeurs. Une belle écoute relaxante pour les fins de soirées, avec un verre de vin à la main (ou un thé, dans mon cas). 

Nomad’Stones transcende les limites des musiques africaine et occidentale, intégrant des percussions typiquement africaines aux mélodies interprétées au violon, à la flute, à la clarinette et au saxophone. Diverses racines s’entremêlent pour créer un tout nouveau style dansant, où la richesse musicale est au rendez-vous. Le terme musique du monde à lui seul n’est pas assez fort pour être représentatif de l’œuvre du groupe. Les textes et la musique sont composés par l’Algérien Chakib Kouidri, qui réside maintenant à Montréal.

Pour terminer, mention spéciale à Clay and Friends, qui offre un savant mélange de jazz, de folk et d’électro. Ça groove, c’est difficile à décrire, totalement déjanté, entrainant et ça coule comme une chanson de hip-hop. Une seule chanson, et vous comprendrez, sans totalement savoir ce qui s’est passé dans vos oreilles.

 

N'hésitez surtout pas à me faire découvrir de nouveaux artistes, je suis toujours ouverte à vos suggestions. En terminant, je vous dresse la liste complète des artistes qui feront partie de ces vitrines du ROSEQ à Rimouski. J'y suis allée de gouts bien personnels, libre à vous de découvrir ceux sur lesquels je ne me suis pas attardée. 

  • Antoine Corriveau
  • Lou-Adriane Cassidy
  • Simon Boudreau
  • Geneviève Leclerc
  • Coco Méliès
  • Blood and glass
  • Andréanne A. Malette
  • MAZ
  • Matiu
  • Adam Karch
  • Menoncle Jason
  • Sara Dufour
  • Les Bouches Bées
  • Andréa Lindsay
  • Bellflower
  • ILAM
  • Jonathan Savage
  • Moonfruits
  • Rymz
  • Cédric Landry
  • Duo Hoops
  • Nomad’Stones
  • Clay and Friends

Musicalement vôtre !

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides: