Publicité

Jo-Annie se fait son cinéma, par

22 mars 2019 - 09:06

Le Parc des Merveilles; la vie est tellement plus belle quand on se permet de rêver!

Il y a des moments où l’on se rend compte que notre existence défile à la vitesse grand V et que des bribes de vie nous échappent sans que l’on ne s’en rende vraiment compte...​

C’est ce qui m’est arrivé cette fin de semaine lorsque j’ai fait le triste constat que mes garçons ont grandi. Vieilli. Maturé. Sans que je ne prenne conscience qu’ils ne s’émerveillent plus autant devant des films d’animation. Que la magie n’opère plus comme avant. Qu’ils s’extasient davantage devant Capitaine Marvel que Le parc des Merveilles.

June est une petite fille brillante à l’imagination débordante, un brin narquoise et contestataire. Dans sa tête, elle conçoit un parc d’attraction fabuleux, gigantesque et coloré.

 

Pour lire la suite de la chronique, c'est ici

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides: