Publicité

Jo-Annie se fait son cinéma , par

24 janvier 2018 - 11:28

La même histoire, sans arrêt

Savez-vous qu'il existe une façon facile de mêler une fille (moi), et probablement tout un auditoire? Ce n'est peut-être pas le but rêvé pour un réalisateur, mais c'est le résultat obtenu après avoir visionné le film "Dernier arrêt"

Mise en contexte : en 2014 est paru le film Sans arrêt avec Liam Neeson. Dans ce film, il campait le rôle d’un maréchal de l’air, alcoolique et désabusé. Il recevait un appel intriguant et l’avion dans lequel il voyageait devenait l’hôte d’une quête désespérée pour retrouver l’homme qui menaçait de tuer un voyageur toutes les 20 minutes s’il ne faisait pas transférer 150 millions sur son compte bancaire.

Trois ans plus tard, Liam Neeson prend la tête d’affiche dans le film Dernier arrêt. L’histoire est simple : ancien policier, il mène une vie plutôt banale, assez routinière, prend le même train tous les jours.

 

Pour lire la suite de la chronique, c'est ici

 

 
 

Vous êtes vous déjà senti insulté après le visionnement d'un film? Je sais, c'est un peu extrême comme sentiment. Mais c'est l'impression qui me reste après le visionnement du film. Comme si on jouait avec ma mémoire. Car on va se le dire, bien qu'un bon film plein d'action, le film Sans arrêt n'a pas marqué l'imaginaire collectif. Quatre ans plus tard, je ne me rappelais plus le nom du personnage et j'ai passé une partie du film à me demander si c'était une suite, ou non. Les ressemblances dans le scénario sont tellement grandes!

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides: