Publicité

Dans l'objectif de François Drouin

19 juin 2008 - 14:02

Le camping!

13 Commentaire(s)
« Chéri, pour les vacances, que dirais-tu de faire du Camping? ». Mon cœur s’est arrêté net. Du camping? La tente toujours trop petite, les voisins achalants, les toilettes bouchées, les feux de camp des voisins qui nous emboucanent, les maringouins, la pluie… Je lui ai répondu « pourquoi pas ». Hypocrisie quand tu nous tiens...
Le camping! Le truc, la prétendue activité où l’on est censé retrouver nos racines avec la nature, mais où l’on se retrouve 50 collés les uns sur les autres dans 12 terrains de 10 pieds carrés, avec seulement deux toilettes? Les soirées à chanter « C’t’aujourd’hui, l’jour de l’an, gué-lon-la mon Joe ma luretteeee » 12 fois d’affilées parce que c’est la seule maudite chanson que le gratteux de guitare du camping connaît? Et ça, c’est si nous sommes chanceux. Je me rappelle d’un gars qui pouvait chanter de huit façons différentes « Oochigeas » de Rock Voisine. J’en fais encore des cauchemars!
Non, mais pensez-y bien, qu’est-ce que le camping si ce n’est : se retrouver au royaume de la bibitte, dans une densité de population qui dépasse en mononc’ Gontrand le HLM du coin, dormir la tête plus bas que les pieds, le dos entre deux roches, une racine de sapin dans la craque de fesses. Le camping c’est l’activité non sexuelle où il faut le plus renoncer à son intimité tout en étant celle où on se retrouve le plus le nez plongé dans celle des autres.
Du camping pour me réveiller trop tôt le matin, cuisant dans ma tente Euréka! payé 500 $ trop cher, pour me retrouver à l’extérieur nez à nez avec ledit mononc’ Gontrand qui se replace le moineau dans son speedo brun et rose des années 80 et qui m’offrira « une p’tite ride de pédalo? Tu pédales, je fournis la bière ». C’est à ce moment que ma montre sonnera les 7 h du mat.
Et voilà que les caisses de son du camping me cracheront un « Jingle Bell », super, c’est le Noël du campeur. Si à ce moment je suis encore en vie, si mon mental a su résister, c’est là que je craque.
Et n’oublions pas ceux qui déménagent la maison. Ça c’est M. Drouin, mon père. Une tente pour dormir, une tente pour entreposer le matériel (bouffe, équipement, etc.) et un gazebo pour manger à l’abri des maringouins… C’est pas du camping, c’est le village d’Astérix bon sang! Et il y a aussi le pro du camping qui possède un doctorat total dans les antimoustiques. « Oublies ça la citronnelle, j’te l’dis le jeune, le DEET, y a que ça de vrai. C’est pas des farces, c’est tellement fort, que je répare même mes flattes de trip avec ça! ».
Une roulotte alors? Une roulotte à tous les 10 pieds, avec chacune une bedaine bien ronde et toute luisante de lotion pour soleil, coulée dans une chaise pliante avec porte-gobelet, bière à la main et bas blanc dans les gougounes, la grosse vie sale quoi. « Hey ma minoune, viens ouaire ça si c’est beau! ». Et le soir, quand le Viagra coule à flot et que les dentiers sont sous verre, y a de ces bruits dans ces roulottes qui ont la houle, brrrr… Non merci, pas de roulotte. Ok, j’admets, je caricature à mort, mais le camping de touriste, j’ai déjà donné.
Mais vous savez quoi, j’aime le camping. Le vrai, celui où une bande d’amis idéalistes se retrouvent sur l’île René-Levasseur pour tenter de refaire le monde, celui qui est improvisé, où le voisin est un orignal ou un caribou. Le vrai camping sauvage… Loin de mononc’ Gontrand qui vient me roter ses exploits de jeunesse entre deux grosses MOL tablettes (aucune allusion aux attributs de matante Gervaise, je parle de bière). Du camping? Et pourquoi pas un chalet en Gaspésie. « Vendu! » Ouf…
Photo du « village » de M. Drouin au lac Taureau (1998) :

camping.jpg

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Toutes vos réactions

13 réaction(s)
  • Hahaha...excellent texte !Tordant.... C'est à me donner le goût d'aller coucher à l'hôtel ! Quoique avec ses lits aussi confortables que des planches de plywood, sa piscine tellement chlorée qu'on en ressort la face aussi blanche que les bourgeoises du 18e siècle. Sans oublier les déjeuners inclus, avec leurs toasts grandes comme un iPod, et les cups de confitures qui vont avec, juste assez pour beurrer un coin de toast ;)

    Finalement, on restes-tu chez nous chérie ?
    Dave - 2008-06-19 14:10
  • Le camping, c'est beaucoup plus que ça! C'est aussi la visite que tu attends, tu sais celle que tu vois à l'année longue et que tu espères voir venir te visiter pour te dépayser complètement. Ce sont aussi les amis de tes enfants que tu dois traîner et que les parents n'ont pas hâte du tout de revenir chercher. Après tout, nos enfants ont besoin de quelqu'un pour jouer au Game Boy, au Play Station et bien sûr pour te dire en choeur : On sait pas quoi faire! Y a rien à faire! On l'entend pas celle là chez nous. Après tout, c'est ça des vacances et le dépaysement! Vive le camping et la gang de « flasheux » qui sont là à se demander qui a la plus grosse roulotte et le plus beau barbecue. Vive les vacances, moi je s.. mon camp en Alberta! Le camping, pas capabe, les bibittes, les mononc, la visite et j'en passe. J'adopte l'attitude de mon chum qui me répète année après année, lorsque je n'aurai pas d'argent pour partir en vacances, je resterai « che nous » !!!!
    Monika - 2008-06-20 09:09
  • Je suis mort de rire.

    Vraiment, y a que du vrai dans ce que tu as écris là. Maudit que j'hais le camping! Pogné avec les autres, leur odeur, leur bruit de gorge, leur ronflement, c'est toujours humide, tu crève de chaleur le matin tout trempe dan ton sleeping bag...

    Et dire que j'en ferai encore les deux dernières de juillet au saguenay. Youpi!
    Stéphane S. - 2008-06-21 10:11
  • hihihi,

    moi j'aime beaucoup le camping, j'y ai vécu de très beau moment. mais tu as raison, en dehors de la caricature, il y a quand même beaucoup de vrai.

    par contre, mon copain est carrément mort de rire, il fait dire que "c'est exactement ça, très drôle".

    petit oubli, tu n'as pas mentionné ceux qui campent le long des autoroutes au doux son des voitures et camions. ouach!
    Justine - 2008-06-22 20:30
  • Ah, le caming, quelle plaie!

    Mon père nous a trainé de force chaque été de mon enfance en camping.

    J'hais ça... Paquetatage, dé-paquetage, les maringouins, les voisins... Non, jamais plus! C'est comme passer une semaine à l'urgence! Ça pue et pis on est tous pogné avec du monde qu'on voudrait pas voir.
    Rich - 2008-06-23 11:13
  • Mon chum est du genre le village de M. Drouin. 2 tentes, les parasols pour tous, la corde à linge, le frigo que "plogue" dans l'auto, le lecteur DVD pour les enfants (lui) et quand je daigne l'accompagner je traîne mon perco, mon séchoir.... Partir pour 2 jours ou deux semaines ça fait pas une grande différences sur la quantité de stock à traîner........... peut-être quelques paires de bobettes de plus.....
    Valérie - 2008-06-25 15:26
  • @ Valérie: Excellent, c'est en plein ça. Question: Le perco et le séchoir, vous avez un adapteur à voiture pour ça?

    Mais bon, si j'aime le camping léger, faut me voir partir pour un voyage de pêche... Six cannes, cinq moulinets, 4 (immenses) coffres à pêche, 3 paires de bottes, couteau suisse, couteau à filet, pince multi-fonctions, 2 chapeaux et j'en passe.
    François D. - 2008-06-25 19:48
  • On aime notre confort, on loue toujours des sites avec eau et électricité....... mais bien sûr que mon chum possède aussi le bloc électrique qu'on branche dans l'auto pour mon séchoir, mon perco, la p'tite chaufferette qui nous garde au chaud la nuit, pour brancher son portable, la radio

    Mais je viens de découvrir les tentes Hutopia qu'on peut louer dans les parcs nationaux....... c'est à voir et essayer

    http://sepaq.com/generics/pac/fr/index.html#/resources/images/generics/pac/tente_hut8.jpg
    Valérie - 2008-06-27 12:24
  • Ce ne sont pas encore tous les sites de la SÉPAQ qui en proposent, mais je pourrai en dire plus à la fin août puisqu'il semble bien que j'en ferai l'expérience quelques jours avec la petite famille.

    Deux nuits en fait. L'an dernier nous avions failli essayer la tente roulotte, mais j'ai su résister. Cette fois-ci, il semble que je n'ai pas le choix.
    François D. - 2008-06-27 16:06
  • Ouaou, voilà un article que j'aurais pu écrire moi-même, la grammaire Québéco-poétique en moins ( d'ailleurs j'ai pas capté tous les termes d'ailleurs :-p ), tellement je pense la même chose :-D .

    Bon, il faut quand même avouer que certains mythes on la vie dure, souvent propagés par certains films grand public ( pas vrai Mr. Dubosc ? ), mais quand même, c'est une façon de vivre très particulière, que perso je ne renouvellerai pas une seconde fois :-p ...
    PatJay68 - 2008-06-29 12:54
  • PatJay68 est l'animateur d'un blogue Suisse intéressant: http://www.infopassion.ch

    Conseils, trucs et dépannage informatique et beaucoup plus. De plus, Patjay68 y présente ses propres mixes de musique, faites chauffer vos iPod.

    Merci de ton passage, comme quoi la iPlanète ça se traverse drôlement plus rapidement, même si on pas le service Ryanair .

    Après vérification, il semble bien que tous les parcs de la SÉPAQ proposent les séjours en tente Hutopia. Personnellement, j'aimerais bien essayer les Yourtes au Parc du Bic.
    François D. - 2008-06-29 14:10
  • Lol!
    hefksvax - 2010-11-16 16:00
  • Lol c tellement vrai! pu capable les mononcle en gougoune!
    temen - 2010-12-13 15:10