X
Rechercher
Nous joindre
Publicité

Une médaille d’argent pour Philippe Blier sur la scène nationale 

durée 9 mars 2024 | 06h31
  • Marc-Antoine Paquin
    Par Marc-Antoine Paquin

    Journaliste

    Le dynamophile Philippe Blier est revenu des 2024 Central Powerlifting and Bench Press Championships avec une médaille d’argent au cou, à la mi-février. L’athlète originaire de Pohénégamook s’est démarqué parmi certains des meilleurs de sa catégorie au Canada. 

    La compétition, organisée le 16 février à Belleville, en Ontario, rassemblait principalement des athlètes québécois et ontariens dans plusieurs catégories. L’événement, comme deux autres organisés prochainement dans le reste du pays, permettra à terme de qualifier une équipe canadienne pour les championnats du monde. 

    Pour les non-initiés, la dynamophilie est un sport de force où les participants ont trois mouvements à effectuer avec la charge la plus lourde possible : le squat, le développé couché (bench press) et le soulevé de terre (deadlift). Après trois essais pour chaque mouvement, l’athlète qui a le plus important total de poids levés l’emporte.

    Chez les -105 kg, Philippe Blier a profité de sa présence à ce rendez-vous d’envergure pour pousser ses performances. Il a réussi des levées de 320 kg (704 livres) au squat, 220 kg (484 livres) au développé couché et 317 kg (332,5 livres) au soulevé de terre pour un impressionnant total de 857,5 kg, soit l’équivalent de 1890 livres.

    Notons que Blier a battu un record provincial au développé couché. Pour cette discipline, et celle du squat, il s’agit aussi de records personnels pour l’athlète qui pratique le sport depuis de nombreuses années. 

    «Je suis vraiment satisfait d’avoir atteint mes records personnels», a souligné Phillipe Blier, la semaine dernière. «Sur le plan physique, je n’avais pas de blessure, ce qui est très rare. Je me sentais assez bien alors c’est positif.»

    Compétitif, il regrette une seule chose : ne pas avoir réussi son dernier essai au soulevé de terre. À 332,5 kg, soit 733 livres, celui-ci lui aurait permis d’élever son total de poids parmi les meilleurs au pays. Il se serait aussi rapproché encore du gagnant qui a mis la main sur l’or avec un total de 886 kg. Ce n’est toutefois que partie remise. 

    «D’avoir raté le dernier deadlift, ça m’a laissé un petit gout amer en bouche [...] On va travailler sur cette épreuve pour éventuellement être le meilleur dans ma catégorie. On va augmenter la fréquence d’entrainement. Ça va donner des résultats», a-t-il souligné. 

    Après les années pandémiques, qui l’ont bien malgré lui forcé à prendre deux pas en arrière pour mieux avancer, Philippe Blier est sur une progression croissante et il réussit actuellement certaines des charges les plus lourdes de sa jeune carrière. 

    Malgré tout, il ne compte pas s’arrêter là. L’athlète de seulement 26 ans est déterminé à grimper au classement national des -105 kg open et même de faire partie des meilleurs leveurs au pays, toutes catégories confondues. 

    Actuellement, les derniers résultats placent Philippe Blier au 19e rang au cumulatif canadien, rien de moins. Il faut aussi dire que la catégorie des -105 kg est probablement la plus compétitive et relevée au Canada. 

    «Le but ultime, c’est de me rendre au 1er rang national chez les -105 kg», a-t-il confié, conscient qu’il se met – littéralement, diront certains – de la pression sur les épaules.

    «On vise vraiment à ce que je sois le meilleur de ma catégorie au Canada, a-t-il confié. Je préfère avoir de gros objectifs et pousser pour les avoirs, plutôt que me satisfaire de peu.»
    Il sait aussi qu’il y a encore place à l’amélioration. Ça le motive à continuer. «C’est vraiment encourageant», a-t-il dit.

    Pour la suite, Philippe Blier évalue la possibilité de participer aux championnats nationaux en septembre. S’ils décident de ne pas y prendre part, ils pourraient donner son nom pour joindre l’équipe nationale lors d’une compétition de la North American Powerlifting Federation (NAPF), en Arizona en aout, ou encore celle de la Commonwealth Powerlifting Federation, en octobre, en Afrique du Sud. 

    Quoi qu’il arrive, il aura de nouveau l’opportunité de donner de meilleur de lui-même. 
     

    commentairesCommentaires

    0

    Publicité

    RECOMMANDÉS POUR VOUS


    Publié à 6h31

    Beaucoup de succès pour des équipes de curling locales 

    Le Club de curling de Rivière-du-Loup a été représenté de très belle façon lors de compétitions disputées à travers le Québec au cours des derniers jours. Trois équipes ont grimpé sur le podium, remportant des médailles d’or, d’argent et de bronze.  Du côté de la relève, une équipe de jeunes joueurs juniors a participé à la toute première Finale ...

    19 avril 2024 | 6h02

    Les boxeurs régionaux à l’honneur le 4 mai

    La boxe régionale brillera de plein feu dans quelques semaines à Rivière-du-Loup. Cinq ans après la tenue du premier gala de sa Trilogie des Conquérants, l’École de boxe olympique de Rivière-du-Loup revient en force avec le deuxième chapitre de cette série, le samedi 4 mai, à 19 h 30, à l’Hôtel Universel de Rivière-du-Loup.  Une quinzaine de ...

    18 avril 2024 | 22h54

    Les 3L atteignent la finale de la LNAH 

    Les 3L de Rivière-du-Loup auront l’opportunité de jouer pour le championnat des séries de la Ligue nord-américaine de hockey. L’équipe a atteint la finale – une première depuis le printemps 2018 – en vainquant les Pétroliers de Laval lors du 5e match de la série demi-finale, jeudi soir sur la route. Sous-estimés avant le début de cette série, les ...