Publicité

7 juillet 2021 - 06:02 | Mis à jour : 11 juillet 2021 - 16:53

La Kavale se poursuit pour Yvan L’Heureux et Richard Turgeon 

Marc-Antoine Paquin

Par Marc-Antoine Paquin, Journaliste

Twitter Marc-Antoine Paquin

Au cœur d’un périple de 1 300 km à vélo et à la course, Yvan L’Heureux et son ami Richard Turgeon étaient de passage à Rivière-du-Loup mardi en fin d’après-midi. Malgré les bobos, le duo garde le sourire en entamant la deuxième moitié de son aventure hors de l’ordinaire.

Les deux sportifs ont quitté Percé le 1er juillet avec Gatineau comme point d’arrêt dix jours plus tard. À Rivière-du-Loup, ils étaient tout près de la mi-parcours. D’ici dimanche, ils traverseront plus de 600 km et dix autres régions administratives du Québec, un pas et un coup de pédale à la fois. 

«Les premières journées ont été assez difficiles avec la pluie, le vent et les côtes de la Gaspésie, mais on a vraiment un belle expérience. Des amis arrêtent nous saluer en auto, et nous avons énormément de plaisir, on rit tout le temps», confie Yvan L’Heureux qui est aussi instigateur du Défi Everest et de la SolidariCourse. 

Pour rendre cette folle aventure motivante et humaine, les deux athlètes ont décidé de joindre l’utile à l’agréable en mettant sur pied un partenariat et une collecte de fonds pour le Regroupement des Maisons de Jeunes du Québec. Plusieurs arrêts sont prévus afin de rencontrer des jeunes un peu partout en province. Le duo souhaite les motiver à bouger et à se dépasser. 

Au départ, Yvan L’Heureux et Richard Turgeon avaient l'objectif de se partager la moitié du périple entre la course et le vélo. Mais pour s’assurer de rencontrer le plus de gens possible sur la route – et de respecter l’horaire prévu –, les deux hommes ont décidé de profiter de leur bref arrêt près de Rivière-du-Loup pour emprunter le vélo tandem d’un ami. Ils continueront donc à courir, mais ils pourront aussi sauter tous les deux sur le vélo s’ils souhaitent parcourir une plus longue distance. 

«On a fait la première partie du périple à l’arrachée, mais on souhaite compléter le trajet dans le plaisir. On souhaite prendre le temps pour le côté humain, au-delà de l’accomplissement sportif.»

À la mi-juin, plus de 7000 $ sur un objectif de 26 000 $ avaient été amassés, mais le compte est assurément plus important aujourd'hui. Le détaillant de soulier suisse «On» s’est aussi engagé à chausser gratuitement le plus de jeunes possible qui participeront au périple. Ainsi, des centaines de paires d’espadrilles neuves seront acheminées aux Maisons de Jeunes participantes. 

Il est toujours possible de parrainer un kilomètre, au cout proposé de 20 $, au https://defikavale.ca/. 

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article