X
Rechercher
Nous joindre
Publicité

Un orignal en cavale à Rivière-du-Loup

durée 10 juin 2010 | 13h34
  • Rivière-du-Loup – Branle-bas de combat ce matin à Rivière-du-Loup. Une jeune femelle orignal d’un an et demi a choisi de quitter sa forêt pour venir admirer les charmes du quartier Saint-François, semant un certain émoi parmi ceux qui se sont retrouvés nez à nez avec ce gros mammifère.

    Vers 7 h 30, les policiers du Service de la sécurité publique de Rivière-du-Loup se sont donc lancés sur les traces du cervidé. L’orignal s’est rapidement réfugié dans un petit boisé situé sur les terrains de la Maison provinciale des Sœurs de l’Enfant-Jésus de Chauffaille.

    La femelle orignal a passé quelques heures réfugiée derrière de la Maison provinciale des Sœurs de l’Enfant-Jésus de Chauffaille.
    Photo : François Drouin


    Puis, vers 10 h, cinq agents de conservation de la faune du bureau de La Pocatière se sont présentés sur les lieux. Ils ont tâché de calmer l’animal en s’assurant de l’isoler du reste de la population. Ensuite, à deux reprises, ils ont tenté d’atteindre l’orignal à l’aide d’une fléchette pour l’endormir, mais en vain.

    Tant les sœurs que les élèves du Collège Notre-Dame n’ont pas manqué le spectacle. Des fenêtres, ils ont pu apercevoir l’animal tenter de sortir par le terrain situé à l'ouest du petit boisé qui abrite notamment un chalet et un petit kiosque appartenant aux Sœurs de l’Enfant-Jésus de Chauffaille.

    Soeur Denise Lachance.
    Photo : François Drouin


    « Qu’il ait choisi chez nous, c’est que nos journées ne sont pas routinières. C’est surprenant, ça met de la vie, à l’extérieur, mais à l’intérieur aussi », commente sœur Denise Lachance. Pour la supérieure des Sœurs de l’Enfant-Jésus de Chauffaille, il s’agissait d’une première.

    Agent de la faune de retour après une tentavie manquée.
    Photo : François Drouin


    Sentant la soupe devenir chaude, la femelle orignal n’a pas attendu que se réalise la maxime « jamais deux sans trois » et est sortie comme une flèche du boisé pour courir à toute vitesse vers le stationnement du Collège Notre-Dame puis traverser la rue St-Henri et finalement sauter de terrain en terrain et traverser vers le sud le quartier Saint-François.




    L’orignal s’est ensuite retrouvé dans la cour de Linda Beaudoin, située à l’avant d’un boisé appartenant à l’usine F. F. Soucy. « J’ai vu la bête courir et elle a fait deux à trois fois le fond du terrain, raconte Mme Beaudoin. Il y a une clôture d’une dizaine de pieds de haut, mais il y a une section plus molle et c’est comme si l’animal l’avait compris et il a sauté à cet endroit », a-t-elle raconté, encore sous l’émotion.

    Une visite surprise attendait Mme Beaudoin à l'arrière de sa maison.
    Photo : Linda Beaudoin


    Malgré la surprise, elle a eu le temps d’empoigner son appareil photo et d’immortaliser cette étonnante rencontre. « Elle a pris le bois. J’étais très surprise. Elle courait, ça faisait pitié, mais là, elle a pris le bois et est retournée dans son habitat », commente Linda Beaudoin. «  Nous avions vu des lièvres et des renards, mais jamais une belle bête comme ça », a-t-elle conclu en riant.
     
    Vers 11 h 35, tant les policiers que les agents de la faune ont mis fin aux opérations de recherche et de récupération de l'animal. Pour le Chef de service pour les bureaux de Notre-Dame-du-Lac et de La Pocatière, Robert Gagnon, la superficie rend difficiles les recherches pour retrouver l’animal. « Le boisé est trop grand. Espérons qu’à la faveur de la nuit, l’animal se dirigera plus au sud et gagnera de lui-même la forêt.»

    Photo : François Drouin

    L’animal semblait en bonne forme physique. Il est normal qu’en se retrouvant en milieu urbain, il ait présenté certains signes de confusion. Mercredi matin, le Service de la sécurité publique de Rivière-du-Loup avait reçu quelques appels soulignant la présence d’un orignal dans le secteur des rues Fraserville et Jean-Yves Côté. Il s’agit sans doute du même animal.

    Les policiers demande à la population de ne pas chercher à retrouver l’animal et de le laisser se reposer. Ainsi, espère-t-on, il pourra retourner de lui-même vers la forêt.


    Les traces de l’animal sont bien visibles sur terrain de Mme Beaulieu.
    Photo : François Drouin


    commentairesCommentaires

    6

    • JS
      Jean Soucy
      temps Il y a 12 ans
      Mr. Drouin, est-ce que cela serait possible de lui donner mon adresse. J'ai passé 3 heures dans ma cache en fin de semaine pour photographier des chardonnerets, ça ferait changement. http://www.infodimanche.com/index.asp?s=photo&album=all
    • FD
      François D.
      temps Il y a 12 ans
      Pas de problème, mais sortez vos souliers de course. Ouf, il m'a fait courir celui-là!!!
    • M
      Michel
      temps Il y a 12 ans
      l'orignal de RDL présenté par Pronature ! est bonne...
    • PS
      Patrick Sévigny
      temps Il y a 12 ans
      Pour avoir été au pique-nique de la famille Labbé l'été passé chez Mme Beaudoin, j'espère que la bête n'a pas brisé son magnifique terrain!
    • R
      Rumsteak
      temps Il y a 12 ans
      Maigrichon l'animal! Je connais des politiciens qui aiment venir à RDL et qui sont plus gras que celui-là.
    • A
      Attaboy
      temps Il y a 12 ans
      @ Rumsteak: On veut des noms! et pas seulement notre ti-polo!
    AFFICHER PLUS AFFICHER MOINS

    RECOMMANDÉS POUR VOUS


    27 novembre 2022 | 10h41

    Collision latérale sur la rue Fraserville à Rivière-du-Loup

    Quatre personnes ont été blessées lors d’une collision latérale survenue le dimanche 27 novembre vers 9 h 40 à l’intersection des rues Fraserville et des Trembles, près des accès à l’autoroute 85 à Rivière-du-Loup. Deux automobilistes prenaient place à l’intérieur de chacun des véhicules. Les pompiers du Service de sécurité incendie de la Ville ...

    26 novembre 2022 | 6h03

    Crimes sexuels : la libération conditionnelle de Kevin St-Onge révoquée

    Condamné à deux ans moins un jour de prison en octobre 2021 pour leurre d’enfants à l’endroit de huit victimes, Kevin St-Onge est de retour derrière les barreaux. Sa libération conditionnelle accordée en septembre a été suspendue le 18 octobre puisqu’il n’a pas respecté les conditions de sa remise en liberté. Selon des documents obtenus auprès de ...

    25 novembre 2022 | 10h50

    «Au volant, pensez à conduire!»

    L’ensemble des services de police du Québec, en collaboration avec les contrôleurs routiers de la Société de l’assurance automobile du Québec (SAAQ), s’est uni afin de conscientiser les conducteurs aux dangers liés à la distraction au volant et intervenir auprès des usagers distraits. De nombreuses opérations policières et des activités de ...