X
Rechercher
Nous joindre
Publicité

Un travailleur de la construction grièvement blessé à Notre-Dame-des-Sept-Douleurs

durée 2 juillet 2024 | 12h05
  • François Drouin
    Par François Drouin

    Directeur de l'information, journaliste

    Un employé de Les Constructions Unic a été happé le jeudi 27 juin par une chargeuse à gravier alors qu'il se trouvait sur le chantier du garage municipal de Notre-Dame-des-Sept-Douleurs. Grièvement blessé, l'homme de 24 ans de Saint-Marc-du-Lac-Long a été transféré dans un centre hospitalier de la région de Québec.

    La Commission des normes, de l'équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) a ouvert une enquête. «Lors de l'opération, il y a eu une manoeuvre de recul et l’opérateur n'a pas vu le travailleur qui a été frappé et écrasé par la machinerie», souligne le responsable des communications à la CNESST, Yvon Grégoire.

    Le jeune homme a été grièvement blessé, mais on ne craint pas pour sa vie. Deux inspecteurs ont été chargés de l'enquête et à la cueillette d'information. «Les cinq personnes présentes sur le site sont ébranlées. Nous tentons encore de comprendre ce qui s'est passé», ajoute M. Grégoire.

    Le travailleur a été évacué par traversier. Selon nos informations, la victime aurait attendu de longues minutes. L'opérateur de la chargeuse qui oeuvre pour Gravier Bérubé et Fils n'a pas été blessé.

    INTÉGRITÉ DE LA SCÈNE

    La scène, contrairement aux exigences, n'a pas été protégée. La machinerie a été retirée avant l'arrivée des représentants de l'organisme. Normalement, dans l'éventualité d'un accident de travail, l'employeur doit laisser la scène intacte.

    «Là, ce n'est pas ce qui est arrivé. Les travaux étaient terminés et le déplacement de la machinerie était déjà programmé pour sortir de l'ile. Nos inspecteurs communiquaient avec l'employeur au même moment pour lui dire de ne plus toucher à rien», ajoute le responsable des communications à la CNESST.

    L'enquête afin de déterminer les causes et circonstances de l'accident se poursuit. La CNESST déposera ses conclusions ultérieurement, généralement dans un délai de six mois.

     

    commentairesCommentaires

    0

    Publicité

    RECOMMANDÉS POUR VOUS


    19 juillet 2024 | 11h26

    Tentative de meurtre à Sainte-Angèle-de-Mérici : une suspecte recherchée 

    Les enquêteurs de la Division des crimes majeurs de Rimouski demandent l’aide du public afin de localiser Doxanne-Maherline Racine, une femme de 28 ans de Terrebonne, en lien avec une tentative de meurtre survenue le 25 avril dernier à Sainte-Angèle-de-Mérici. Peu avant 10 h, les policiers de la Sûreté du Québec avaient alors été appelés à se ...

    18 juillet 2024 | 14h18

    Jeremy Ringuette retrouvé en vie 

    Jeremy Ringuette, le jeune homme du Haut-Madawaska dont la disparition a été signalée le dimanche 14 juillet a été retrouvé en vie dans le secteur de Dégelis, a confirmé la Gendarmerie royale du Canada (GRC) ce jeudi 18 juillet en milieu d’après-midi.  Dans un bref communiqué de presse, la GRC a informé la population que l’homme de 21 ans était ...

    17 juillet 2024 | 10h04

    Disparition de Jeremy Ringuette : les efforts se poursuivent 

    Voilà maintenant quatre jours, soit plus de 96 heures, que Jeremy Ringuette, un jeune homme du Haut-Madawaska, est porté disparu. Hier, un poste de commandement de la Sûreté du Québec a été établi à Dégelis et les recherches se poursuivent dans un secteur boisé non loin de la frontière avec le Nouveau-Brunswick.  C’est la Gendarmerie royale du ...