X
Rechercher
Nous joindre
Publicité

Vandalisme à répétition à Saint-Modeste

durée 30 mai 2023 | 16h45
  • Andréanne Lebel
    Par Andréanne Lebel

    journaliste

    Le nouveau parc d’hébertisme de Saint-Modeste a été inauguré il y a à peine un an et les bancs de bois ont déjà dû être réparés une dizaine de fois, brisés par des vandales. La Municipalité leur a servi une sévère mise en garde, rappelant que le vandalisme est passible d’accusations criminelles de méfait.

    «On répare, et dès le lendemain, c’est déjà brisé. Un panneau de signalisation a été arraché et on l’a retrouvé dans un fossé, des planches des tables de pique-nique sont arrachées. On ne sait plus où donner de la tête. C’est une dégradation perpétuelle de nos infrastructures», dénonce le directeur général de la Municipalité de Saint-Modeste, Alain Vila. Des installations d’hydro ensemencement pour réaliser l’aménagement paysager près de la future pumptrack ont été volées ou abimées.

    Le directeur général indique que l’administration municipale veut faire l’acquisition de caméras de sécurité afin que les gestes de vandalisme cessent. Ces incidents sont pris au sérieux et seront aussi signalés à la Sûreté du Québec.

    «On essaie d’améliorer nos infrastructures et de rendre cela beau, mais nous avons du mal à contrôler tout ça», constate Alain Vila. Ce dernier souligne que la vaste majorité de la population est respectueuse des installations. Il ne suffit que d’une poignée d’individus qui récidivent pour dégrader les mobiliers, équipements et infrastructures municipales.  

    «Cela ne nous empêche pas de développer des projets, mais cela a un cout. Le temps que nos employés mettent à réparer nos installations, ils ne l’investissent pas ailleurs», rappelle M. Vila. 

    Il demande la collaboration de la population afin qu’elle ouvre l’œil pour faire cesser ces gestes de vandalisme. En vertu du règlement 352 concernant le bon ordre et la paix de la Municipalité de Saint-Modeste, pour une première infraction, l’amende minimale est de 500 $ et d’un maximum de 1000 $ pour une personne physique. Ces montants doublent s’il s’agit d’une récidive. Les méfaits (vandalisme) sont aussi considérés comme des infractions criminelles par le Code criminel canadien.

    commentairesCommentaires

    0

    Publicité

    RECOMMANDÉS POUR VOUS


    20 juillet 2024 | 6h04

    Une autopatrouille impliquée dans une collision à Saint-Antonin 

    Une autopatrouille de la Sûreté du Québec a percuté un orignal sur l’autoroute 85, à la hauteur de Saint-Antonin, ce vendredi 19 juillet en fin de soirée.   Camille Savoie, porte-parole à la SQ, confirme que deux policières prenaient place à bord de l’autopatrouille. Elles ont été prises en charge par les paramédics et transportées au Centre ...

    18 juillet 2024 | 14h18

    Jeremy Ringuette retrouvé en vie 

    Jeremy Ringuette, le jeune homme du Haut-Madawaska dont la disparition a été signalée le dimanche 14 juillet a été retrouvé en vie dans le secteur de Dégelis, a confirmé la Gendarmerie royale du Canada (GRC) ce jeudi 18 juillet en milieu d’après-midi.  Dans un bref communiqué de presse, la GRC a informé la population que l’homme de 21 ans était ...

    17 juillet 2024 | 10h04

    Disparition de Jeremy Ringuette : les efforts se poursuivent 

    Voilà maintenant quatre jours, soit plus de 96 heures, que Jeremy Ringuette, un jeune homme du Haut-Madawaska, est porté disparu. Hier, un poste de commandement de la Sûreté du Québec a été établi à Dégelis et les recherches se poursuivent dans un secteur boisé non loin de la frontière avec le Nouveau-Brunswick.  C’est la Gendarmerie royale du ...