X
Rechercher
Nous joindre
Publicité

Voies de fait graves mettant la vie en danger : Ricky Royea plaide coupable

durée 25 novembre 2022 | 06h00
  • Andréanne Lebel
    Par Andréanne Lebel

    journaliste

    Le Louperivois Ricky Royea a plaidé coupable le 23 novembre à des accusations de voies de fait graves mettant la vie en danger et de menaces de mort relativement à des événements survenus le 14 aout 2021 à Saint-Antonin. Il a aussi reconnu sa culpabilité à une accusation de possession d’une arme à autorisation restreinte à Montréal. Au total, il lui reste 7 mois et trois jours de détention à purger.

    Retrouvée par un passant en bordure de l’autoroute 85 à Saint-Antonin, la victime, grièvement blessée, a été transférée vers un hôpital de Québec et a passé un certain temps dans le coma.

    «Tout démarre lorsque M. Royea et Jean Junior L’Arêche Baptiste se rendent chez [la victime] à Rivière-du-Loup […] Une fois dans un véhicule, il y a un climat oppressant et de peur. Des propos menaçants ont été tenus à l’égard de la victime. Elle a sauté hors du véhicule alors qu’il circulait à très grande vitesse sur l’autoroute 85 en direction du Nouveau-Brunswick», a relaté la procureure de la Couronne, Me Audrey Arsenault. Il s’agit des faits retenus dans le cadre du plaidoyer de culpabilité. L’accusé a aussi été reconnu coupable de bris d’engagement et de probation.

    Ricky Royea a été acquitté des chefs de tentative de meurtre, de séquestration et d’introduction par effraction qui pesaient contre lui puisque la poursuite n’a pas offert de preuve.

    Le juge Pierre L. Rousseau a prononcé une peine de 21 mois d’emprisonnement dans ce dossier, dont Ricky Royea a déjà purgé 17 mois et 15 jours. Il lui reste donc 3 mois et 15 jours à passer derrière les barreaux. L’accusé devra se soumettre à une probation de trois ans, assortie d’une interdiction de posséder des armes à perpétuité et d’une interdiction de communiquer ou de se trouver en présence de la victime.

    À noter qu’un autre accusé dans ce dossier, Jean Junior L’Arêche Baptiste, a été déclaré coupable le 21 septembre dernier de voies de fait graves mettant la vie de la victime en danger et d’avoir proféré des menaces de causer la mort ou des lésions corporelles. Il a écopé d’une peine de 19 mois de prison qui lui a été imposée par le juge Pierre L. Rousseau. Le dossier d’une troisième accusée liée à ces évènements, Mélissa Gagnon-Bélanger, a été reporté au 30 janvier 2023.

    DOSSIER DE MONTRÉAL

    Ricky Royea a reconnu sa culpabilité à un chef d’accusation de possession d’une arme à autorisation restreinte non chargée avec des munitions facilement accessibles, sans avoir les autorisations nécessaires, le 5 octobre 2021 à Montréal.  

    Les policiers du Service de police de la Ville de Montréal ont intercepté un véhicule qui roulait en sens inverse dans le secteur des rues Charlotte et De Bullion dans le secteur du centre-ville. Le véhicule a été saisi pendant 30 jours puisque le conducteur était en possession d’un permis sanctionné, ce qui a mené à une fouille de l’habitacle. L’accusé a pris deux sacs dans le coffre, avant de quitter les lieux avec sa conjointe. Dans le véhicule, les policiers ont retrouvé un fusil à pompe rouge et noir de marque Carina et un sac d’épicerie réutilisable contenant des munitions d’arme à feu.

    Ricky Royea et sa conjointe ont été retracés et arrêtés par les policiers après la diffusion de leur description. Dans leurs sacs, les agents de la paix ont retrouvé une cartouche de calibre 12 et des stupéfiants. Aucune accusation liée à la possession de drogue n’a été déposée.

    Ricky Royea, emprisonné depuis octobre 2021, a purgé la majorité de ses peines en détention provisoire à un taux de temps et demi. Les peines des dossiers de Rivière-du-Loup et de Montréal seront purgées de façon consécutive. Pour cette séquence d’événements survenus à Montréal, Ricky Royea a écopé d’une peine de 24 mois de détention, dont il lui reste 3 mois et 18 jours à purger. Cette peine est consécutive à celle prononcée dans le dossier de Rivière-du-Loup, étant donné qu’il s’agit d’événements différents, pour un total de 7 mois et 3 jours. L’accusé était représenté par Me Andréanne Perreault.

    commentairesCommentaires

    0

    RECOMMANDÉS POUR VOUS


    Quatre dossiers de fraude liés à du déneigement au Témiscouata

    Les policiers de la Sûreté du Québec ont initié au moins quatre dossiers d’enquête concernant une fausse entreprise de déneigement recevant des acomptes ou des versements complets en se disant basée à Lejeune au Témiscouata. Le ou les présumés fraudeurs ont sévi par l’intermédiaire d’une petite annonce sur les réseaux sociaux. «Certaines ...

    29 novembre 2022 | 9h44

    Sortie de route à Saint-Antonin

    Un véhicule a effectué une embardée sur l’autoroute 85 à Saint-Antonin au kilomètre 85, soit presqu’en face du Grand arrêt Irving le 29 novembre peu après 8 h 30. L’automobiliste a subi des blessures mineures et a été transporté au Centre hospitalier régional du Grand-Portage. L’incident est survenu alors que la voiture circulait en direction ...

    28 novembre 2022 | 14h18

    Avis de recherche pour retrouver Alexandre Imbeault de Cacouna

    La Sûreté du Québec demande l’aide du public pour retrouver Alexandre Imbeault, 35 ans, de Cacouna. Il a été vu pour la dernière fois le 26 novembre à Cacouna. Il se déplacerait à bord d’un véhicule Toyota Corolla gris immatriculé G89 FRE. L’homme pourrait se trouver dans la région de Montréal. Ses proches ont des raisons de craindre pour sa ...