Publicité

12 mai 2022 - 09:59 | Mis à jour : 10:13

Des conditions météorologiques idéales pour un feu de forêt

Alyson Théberge

Par Alyson Théberge, Stagiaire - journaliste

Un feu de forêt est survenu le 10 mai dernier peu après 15 h aux limites de Saint-Arsène et de Saint-Épiphane, en bordure de la route 291. Des branches d’arbres auraient touchées des fils électriques, causant ainsi un incendie au sol.

Les pompiers des casernes de Saint-Arsène et de Saint-Épiphane sont intervenus sur les lieux afin d’éteindre le feu et ainsi limiter sa propagation. Le feu se serait étendu sur une distance de 100 pieds par 200 pieds, et ce, jusqu’à la forêt. Il a rapidement su prendre de l’ampleur et s’étaler à travers le foin sec.

Le directeur incendie de Saint-Antonin, Yvan Rossignol, confirme que les conditions météorologiques sont très propices aux incendies de forêt.

Rappelons qu’une interdiction de feu est en vigueur dans plusieurs régions du Québec, et ce, depuis le 7 mai. Le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs a décidé d’interdire de faire des feux à ciel ouvert en forêt ou à proximité.

Cette décision, prise en collaboration avec la Société de protection des forêts contre le feu (SOPFEU), touche le Bas-Saint-Laurent et les MRC de Rivière-du-Loup, Kamouraska, Témiscouata, Les Basques et Rimouski-Neigette.

BILAN PROVINCIAL

Présentement, 14 incendies sont en activité au Québec. Le 10 mai dernier, SOPFEU rapportait que depuis le début de la saison de protection, 138 incendies de forêt avaient touché 114,2 hectares. La moyenne des dix dernières années à la même date était de 102 feux pour une superficie de 82,4 hectares.

La collaboration de tous est essentielle pour que l'interdiction de faire des feux à ciel ouvert en forêt soit respectée. Cette mesure a pour but de limiter les risques d'incendie de forêt. En vertu de l’article 239 de la Loi sur l’aménagement durable du territoire forestier (chapitre A-18.1), quiconque contrevient à une ordonnance d’interdiction de faire des feux à ciel ouvert en forêt ou à proximité de celle-ci ou de toute autre mesure rendue par le ministre est passible, outre le paiement des frais, d’une amende.

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article