Publicité

3 novembre 2020 - 09:17 | Mis à jour : 09:38

Incendie au Centre administratif de la Première Nation Malécite de Viger

François Drouin

Par François Drouin, journaliste

Twitter François Drouin

N'eût été l'attaque rapide des pompiers de la caserne 16 de Cacouna, les flammes qui faisaient rage sur la façade du Centre administratif de la Première Nation Malécite de Viger de la rue de la Grève, la Nation Wolastoqiyik Wahsipekuk, auraient pu rapidement s'étendre au reste du bâtiment ce mardi 3 novembre vers 8 h 15.

Le directeur du Service de sécurité incendie de Rivière-du-Loup (SSIRDL), Éric Bérubé, a loué l'intervention rapide des premiers intervenants. «À notre arrivée, les flammes avaient déjà été rabattues. L'appel initial était entré pour un incendie mineur extérieur dans une haie de cèdres et rapidement, la nature de l'appel a changé pour un incendie de bâtiment.»

Encore une fois, c'est une cigarette mal éteinte qui serait à l'origine du brasier. «Il y avait un pot à cet endroit où les gens écrasent leur cigarette... C'est un rappel, encore, à s'assurer d'avoir bien éteint son mégot. L'idéal est aussi d'écraser pour de bon...», a laissé tomber le directeur du SSIRDL.

Le flammes se sont propagées à un cèdre avant de gagner la façade en bois du bâtiment. Heureusement, les dommages ont été limités à la devanture du centre administratif.

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article