Publicité
13 octobre 2018 - 19:25 | Mis à jour : 15 octobre 2018 - 14:05

Accident impliquant un autobus et une voiture

Andréanne Lebel

Par Andréanne Lebel, journaliste

Toutes les réactions 2
Chargement du vidéo

Voir la galerie de photos

Une collision frontale entre une voiture et un autobus scolaire est survenue vers 18 h le 13 octobre sur le pont de la rivière Trois-Pistoles à Notre-Dame-des-Neiges. Dix-huit adolescents de la région de Rimouski se trouvaient à bord. Ils n’ont pas subi de blessures graves.

D’après le coordonnateur du programme de hockey de l’École Paul-Hubert de Rimouski, Allan Johnston, plusieurs d’entre eux sont encore sous le choc après avoir évité le pire. Le conducteur de la voiture a été transporté vers le centre hospitalier pour des blessures ne mettant pas sa vie en danger, selon la Sûreté du Québec. L'autobus s'est immobilisé contre le garde-corps du pont. Il est passé à seulement quelques mètres seulement de poursuivre sa route vers un important dénivelé menant à la rue Saint-Jean-Baptiste.

«Heureusement, il y a eu plus de peur que de mal. Pour une raison inexpliquée, la voiture aurait dévié de sa voie sur la route 132. Le conducteur de l'autobus aurait tenté une manoeuvre, mais n'a pas pu éviter la collision», explique la responsable des communications de la SQ, Béatrice D'Orsainville.

Un autre autobus a été dépêché sur les lieux pour prendre en charge la vingtaine de passagers impliqués dans cet accident. Quelques-uns d'entre eux ont été transportés par les paramédics vers l'hôpital de manière préventive. Selon la Sûreté du Québec, il s'agirait en majorité d'adolescents qui étaient de retour de matchs de hockey, accompagnés de quelques adultes. Les mesures d'urgence ont été enclenchées en raison du nombre de personnes sur la scène de la collision.

La circulation s'est effectuée par alternance dans ce secteur de la route 132, le temps de procéder à l'évaluation des blessés et de remorquer les véhicules.

Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

2 réactionsCommentaire(s)
  • quitte à me répéter pour la xième fois, la portion de la 132, entre le musée et la jonction de la 20 est une véritable piste de course ( je ne sais pas ici si la vitesse était en cause, sauf que si 39/40 ne respectent pas les limites, un des 2 était fautif) au lieu de batifoler avec toute sorte de patente qui ne fonctionne pas de toute façon, un simple photo radar dans cette zone règlerait le problème une fois pour toute car, il faut admettre que le Québécois au volant a un cerveau proportionnel à la grosseur de son moteur et de son muffler, et la seule façon de faire ralentir le Québécois, c'est de fouiller dans ses poches, pas lui dire les dangers de rouler vite, le fait de ralentir peut sauver des vies etc., non, fouiller dans ses poches...
    C'est décocrissant...

    Roch Rioux - 2018-10-14 09:15
  • Il y a eu bon nombre d’accidents à Trois-Pistoles depuis la dernière année. C’est une raison de plus de prolonger la route 20 comme il était prévu et de construire un pont pour traverser la rivière. Ce serait dommage de pénaliser les automobilistes devant un véritable axe de communication plus que nécessaire. Nous sommes bientôt en 2019! Que dire des touristes qui gardent en mémoire un mauvais souvenir de leur passage et de l’appréciation véhiculée dans leur entourage?

    Un usager régulier - 2018-10-14 02:29