Publicité
9 août 2018 - 13:32 | Mis à jour : 16:56

Incendie à Saint-Alexandre-de-Kamouraska

Andréanne Lebel

Par Andréanne Lebel, journaliste

Un incendie a ravagé une résidence de Saint-Alexandre-de-Kamouraska, à l'intersection des rues des Ormes et des Cônes vers 12 h 30 le 9 aout. Les flammes se sont rapidement attaquées au toit, faisant de la maison une boule de feu pendant quelques minutes. 

Heureusement, personne n'a été blessé, les occupants se trouvaient à l'extérieur au moment de l'incendie. Un chat a été secouru par les pompiers de la caserne KamEst. La propagation était déjà très avancée à l'arrivée des services d'urgence.

«À notre arrivée, on avait du feu et des flammes apparentes à l'intérieur, dans la cuisine. On avait une épaisse fumée noire qui sortait des corniches de la maison. Le feu avait déjà atteint l'entre-toit au complet. Avant même qu'on essaie une ventilation mécanique des pompiers, le toit s'était déjà effondré dans la partie la plus chaude au-dessus de la cuisine», explique Robin Laplante, directeur du Service de sécurité incendie KamEst. Une vingtaine de sapeurs ont participé à cette intervention. 

La maison s'est ventilée naturellement avec les trous qui s'étaient formés en raison du feu. Les équipes de pompiers sont entrées à l'intérieur le plus longtemps possible, mais la chaleur est devenue trop intense et ils ont dû effectuer un repli stratégique. Une fois la température de la résidence abaissée, ils sont entrés à l'intérieur à nouveau afin de contrôler l'incendie. Deux pompiers ont subi des coups de chaleur et ont été pris en charge par les paramédics. 

«Nous avons eu un chat à sortir de la maison, heureusement, nous n'avons eu aucun sauvetage et aucune évacuation à faire, les occupants étaient à l'extérieur», complète M. Laplante. Un témoin a rapidement joint les services d'urgence lorsqu'il a vu des flammes s'échapper d'une porte-patio. Il a raconté avoir tenté d'éteindre les flammes à l'aide d'un boyau d'arrosage de jardin en attendant l'arrivée des pompiers de la KamEst. 

La rue des Ormes est bloquée entre les rues du Rocher et des Cônes pour permettre aux pompiers de compléter l'extinction des flammes. 

 

Publicité

Commentez cet article