Publicité

18 février 2022 - 06:59

Assouplissements des mesures sanitaires : un regain de vie pour les évènements dans la région

Andréanne Lebel

Par Andréanne Lebel, journaliste

Le calendrier de déconfinement présenté par le gouvernement du Québec le 8 février a fait sourire plus d’un organisateur d'évènement dans la région du KRTB. Plusieurs doivent retourner à la planche à dessin afin d'ajouter ou d'ajuster certains éléments de leur programmation, alors que d’autres décident plutôt de jouer de prudence. D'ici la mi-mars, à moins d'un revirement de situation majeur, l'essentiel des mesures sanitaires devrait être levé.

COLLABORATION : MARC-ANTOINE PAQUIN

Ces assouplissements sont bien accueillis par l’organisation du Tremplin de Dégelis, un concours destiné aux artistes et humoristes de la relève. À partir du 28 février, les salles de spectacle pourront rouvrir à pleine capacité. «C’est sûr que pour nous, c’est une bonne nouvelle. Ça nous permettra d’avoir une salle pleine de spectateurs lors du Tremplin. Nous allons garder la webdiffusion pour faire rayonner l’événement, la région et les artistes», explique la coordonnatrice du concours, Chantal St-Laurent. La période d’inscriptions pour l’événement a été lancée en janvier dernier et le Tremplin de Dégelis aura lieu du 16 au 22 mai.

Le comité d’organisation se réunira prochainement afin d’élaborer la programmation du Tremplin dans la région. Le cœur du Tremplin était déjà prévu, mais tous les évènements qui y sont rattachés, comme les piqueniques chantants, les 5 à 7 et autres activités étaient sur la glace, jusqu’à l’annonce des assouplissements des mesures sanitaires de la semaine dernière.

«Ça augure bien pour la tenue d’un Tremplin normal et plus représentatif de ce qu’est vraiment l’événement», précise Chantal St-Laurent. Après avoir été annulé en 2020, le Tremplin de Dégelis avait eu lieu sur le Web en 2021, avec une diffusion en direct à partir de la Place Desjardins. Le passage à la webdiffusion était la solution causant le moins d’effets négatifs sur l’avenir financier du Tremplin. La captation des spectacles s’était déroulée sans public et un groupe de musiciens professionnels accompagnait les participants sur la scène.

SALON DE L’HABITATION ET DU PLEIN AIR

Pour le Salon de l'habitation et du plein air Expert Maison de Rivière-du-Loup, la dernière semaine a été marquée par deux nouvelles importantes : les assouplissements de la santé publique et l'approbation de la part de la Ville de Rivière-du-Loup pour tenir l'événement du 20 au 22 mai, plutôt qu'au début avril.

«Tout est arrivé au même moment. Le gouvernement a ouvert les possibilités juste après que la Ville ait confirmé que nous avions les dates désirées. Le délai nous assure d'avoir du temps pour rendre l'événement viable. On a maintenant un peu de jeu pour organiser, structurer et rejoindre tout le monde», a partagé Karine Turcotte, directrice événementielle chez Étincelle publicité et marketing.

«On a vraiment reçu un gros feu vert et nous en sommes vraiment heureux.» Dans les derniers jours, plusieurs exposants provenant des domaines de l'habitation et du plein air, qui avaient confirmé leur présence au printemps 2020, ont été recontactés. Les démarches vont bon train. «On relance nos partenaires et on va de l'avant pour que les deux prochains mois et demi puissent être optimaux vers la livraison d'un salon à la hauteur des attentes des gens […] Actuellement, nous avons une très belle réception. À voir les réactions des gens sur les réseaux sociaux, on constate aussi qu’ils sont contents et que le retour de l'événement est vu très positivement», a souligné Mme Turcotte, assurant que l'événement sera placé sous le signe du respect des consignes sanitaires en vigueur à ce moment.

BIÈRE FEST DE RIVIÈRE-DU-LOUP

Pour Steeve Drapeau, l'un des organisateurs derrière le Bière Fest de Rivière-du-Loup, le déconfinement annoncé par le gouvernement a été reçu comme une dose d'encouragement. L'équipe avait toutefois déjà bon espoir de pouvoir tenir l'événement et du travail a été effectué en ce sens ces dernières semaines. «On avait déjà statué l'automne passé qu'on voulait se donner une chance pour septembre 2022. Notre plan de match n'a donc pas changé [...] On va se fier à toutes les exigences, mais on espère pouvoir tenir, en septembre, un événement qui ressemble le plus possible à ce que le Bière Fest a déjà été», a-t-il déclaré.

M. Drapeau rappelle que l'édition 2020 avait été annulée, puisque les mesures ne pouvaient pas permettre la tenue du rendez-vous «de façon grandiose». «C'est un événement festif, où les gens fraternisent et se voient parfois même pour la seule fois de l'année. Ça n'avait pas de sens», se souvient-il. «On va voir comment ça va s'orchestrer, mais l'objectif, ce n'est pas de le faire à moitié. On pense que tout pourra se dérouler à la normale cet automne.  C'est ce qu'on souhaite, on a bon espoir.»

Steeve Drapeau confirme que plusieurs exposants ont déjà été contactés. Des annonces ont même été réalisées sur les réseaux sociaux. «Le travail est repris de plus belle et l'objectif reste le même: offrir deux événements festifs à la hauteur de la réputation du Bière Fest. On aime faire vibrer les gens, c'est ça l'ADN du Bière Fest et on pense qu'en septembre, les astres devraient être alignées pour tenir un événement spécial», a-t-il commenté.

Il ajoute être touché par les messages d'amour reçus depuis la dernière organisation de 2019. «Les gens s'ennuient. C'est humain, ils ont hâte de se coller, de se voir et de prendre des nouvelles. La pandémie a été dure sur le moral. On espère vraiment qu'ils pourront avoir du plaisir et se retrouver avec nous dans quelques mois.»

TROIS-PISTOLES EN CHANSONS

Le directeur de l’événement Trois-Pistoles en chansons, Éric Côté, craint pour sa part les risques financiers associés à la planification d’un événement culturel qui pourrait être annulé. Il préfère jouer de prudence en 2022. «Nous avons pris la décision il y a trois semaines de faire une édition virtuelle. On ne peut pas se permettre de tout préparer et risquer que certains artistes annulent leur présence à trois ou quatre jours d’avis parce qu’ils sont malades ou parce qu’ils n’ont pas leur passeport vaccinal, par exemple», a-t-il expliqué.

Éric Côté ajoute que son organisme ne bénéficie d’aucune subvention gouvernementale pour son fonctionnement et de nombreuses dépenses sont engrangées par la présence de 75 artistes à Saint-Mathieu-de-Rioux. Il était donc préférable selon lui que la situation soit plus stable avant de planifier un tel événement.

Les inscriptions pour le concours Trois-Pistoles en chansons se dérouleront sur le web du 15 février au 10 avril. Ensuite, 19 spectacles virtuels sont prévus du 18 avril au 19 juin. «On ne peut pas se permettre de prendre le risque de créer une éclosion ou encore que l’événement soit annulé. Il y a trop d’impondérables», ajoute M. Côté.

L’événement se tiendra sur le web pour la troisième année consécutive. Dès que cela sera possible, Éric Côté souhaite que Trois-Pistoles en chansons ait lieu en personne, comme c’était le cas avant la pandémie. Le concours Propulse ta voix, qu’il organise aussi, restera quant à lui en mode virtuel.

Publicité


Publicité

Commentez cet article