Publicité

11 janvier 2022 - 15:03 | Mis à jour : 12 janvier 2022 - 08:48

Une trentaine d’éclosions dans les milieux de soins ou de vie pour ainés du Bas-Saint-Laurent

Andréanne Lebel

Par Andréanne Lebel, journaliste

Toutes les réactions 1

D’après le CISSS du Bas-Saint-Laurent, 39 éclosions de COVID-19 sont présentement actives dans des milieux de soins ou de vie pour ainés du Bas-Saint-Laurent. C’est le cas aux résidences privées pour ainés le Domaine Élie-Raphaël de Rivière-du-Loup et la Villa des ainés de Trois-Pistoles, où plus de 40 % des résidents ont contracté la COVID-19.

Selon le porte-parole du CISSS du Bas-Saint-Laurent, Gilles Turmel, la majorité de ses éclosions sont situées à Rivière-du-Loup et à Rimouski. Au Domaine Élie-Raphaël, les données transmises par le ministère de la Santé et des Services sociaux du 10 janvier font état de 13 cas actifs et aucun décès. À la Villa des ainés de Trois-Pistoles, on compte 8 cas actifs, sur 18 lits et aucun décès. À Rimouski, 36 des 45 résidents (80%) du Domaine des Érables ont reçu un résultat de test positif à la COVID-19. On ne rapporte aucun décès lors de cette éclosion.

Les 39 éclosions se déroulent présentement dans des milieux de soins ou de vie pour ainés, soit des départements d’hôpitaux, des CHSLD, des résidences privées pour ainés et des ressources intermédiaires. «Sincèrement, sans être en mode panique, le feu est pris partout. C’est une réalité qu’on gère au jour le jour», dit Gilles Turmel.

Toujours selon l’état de la situation transmis par le gouvernement du Québec, en date du 10 janvier, on comptait 14 cas de COVID-19 actifs au 4e étage du CHSLD Saint-Joseph de Rivière-du-Loup. Cette éclosion touche donc 19 % des résidents. On y déplore un décès depuis le début de cette éclosion. Au 3e étage du CHSLD Saint-Joseph, 6 personnes sont atteintes de la COVID-19, soit 8 % de la clientèle.

La Résidence des Bâtisseurs de Rivière-du-Loup est aussi aux prises avec une éclosion comptant cinq cas actifs. Au CHSLD D’Anjou de Saint-Pacôme, le ministère de la Santé et des Services sociaux rapporte 12 cas de COVID-19 actifs, soit 26 % des résidents. Plusieurs autres résidences et milieux de vie pour ainés, dont la Villa Maria de Saint-Alexandre, la Résidence des Bâtisseurs de Rivière-du-Loup, le Pavillon du Rocher de Sant-Hubert-de-Rivière-du-Loup et le Pavillon des Cèdres de Rivière-du-Loup rapportent aussi des éclosions de moins de cinq cas.

Des vigies ont été mises en place en raison d'un cas de COVID-19 positif rapporté entre autres au CHSLD de Trois-Pistoles, au Domaine des Pivoines de Sainte-Hélène-de-Kamouraska, à la Villa Cabano de Témiscouata-sur-le-Lac et à la résidence Le St-Louis de Rivière-du-Loup. Aucune MRC du Bas-Saint-Laurent n’est épargnée. «Les gens ne sont pas nécessairement malades, mais ils sont atteints du virus. On a des protocoles, on isole les gens et on suit les procédures. Nous n’avons pas le choix, on doit passer par là pour limiter les dommages le plus possible», complète Gilles Turmel du CISSS du Bas-Saint-Laurent.

À noter que les résidents des CHSLD et des résidences privées pour ainés ont été vaccinés avec une dose de rappel contre la COVID-19 cet automne par les équipes du CISSS du Bas-Saint-Laurent.

Publicité


Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

1 réactionsCommentaire(s)
  • Bonjour. Qui introduit le virus dans les CHSLD ? Là est la véritable question à se poser pour pouvoir agir. Vous ne parlez pas dans votre article de l'état vaccinal du personnel des CHSLD. Il joue pourtant un rôle primordial pour expliquer l'intrusion des agents pathogènes dans ces établissements où les résidents demeurent confinés et reçoivent peu ou prou de visites.

    Bruno Tendrelar - 2022-01-14 02:45