Publicité

1 octobre 2021 - 14:27 | Mis à jour : 15:17

Assouplissements aux mesures sanitaires pour les rassemblements publics 

Andréanne Lebel

Par Andréanne Lebel, journaliste

Les assouplissements des mesures sanitaires annoncés par Québec le 30 septembre pour les salles de spectacles et les rassemblements publics organisés à partir du 8 octobre sont accueillis comme un baume dans la région. Par contre, la Corporation de Rivière-du-Loup en spectacles émet quelques réserves en raison du retour du port du masque en tout temps dans les salles de spectacles.

Collaboration : Marc-Antoine Paquin

La modification entrera en vigueur juste à temps pour le deuxième weekend de spectacles du Rendez-vous des Grandes Gueules de Trois-Pistoles, qui se déroule du 2 au 10 octobre. L’organisation a ainsi reçu un cadeau inespéré pour son 25e anniversaire. 

«La nouvelle est arrivée de partout en même temps. Quelques minutes plus tard, on recevait des appels de spectateurs qui voulaient savoir si des billets avaient été libérés. C’est vraiment une belle annonce pour nous. C’est toutefois une grande réorganisation à la dernière minute», explique la directrice générale des Compagnons de la mise en valeur du patrimoine vivant de Trois-Pistoles, Gabrielle Ayotte Garneau. 

À partir du 8 octobre, la réduction de 50 % de l’assistance à la Forge à Bérubé, à un mètre de distance entre les sièges fixes tombera. La salle pourra accueillir 200 spectateurs, avec le port du masque obligatoire, sauf pour boire ou manger. La Veillée de la Francophonie, la très Grande Veillée et le spectacle de clôture, des évènements phares du Rendez-vous des Grandes Gueules auront tous lieu après le 8 octobre et en bénéficieront. 

«Nos trois grandes soirées étaient déjà complètes avant même qu’on ait pu imprimer des billets de spectacles. Je suis vraiment contente que mes collègues puissent voir une salle pleine au Rendez-vous des Grandes Gueules», explique Gabrielle Ayotte Garneau. 

De son côté, le directeur de la Corporation de Rivière-du-Loup en spectacles Frédérick Roussel se montre plus prudent. «Globalement, ce n’est pas très positif. On avance d’un pas et on recule de deux. Le port du masque en tout temps peut être problématique pour certaines personnes et il deviendra obligatoire. Des clients nous ont contactés et ils préfèrent se faire rembourser que de passer 1 h 30 avec le masque à temps plein. D’autres personnes sont inconfortables d’être assises à côté d’inconnus», commente Frédérick Roussel. 

Il croit que ces changements arrivent trop rapidement et trop tôt. Présentement, le Centre culturel Berger de Rivière-du-Loup peut accueillir 700 spectateurs avec la distanciation physique. Avec cette assistance, les spectacles sont viables, selon M. Roussel. «Je préfère avoir des salles moins remplies et permettre aux gens de ne pas porter le masque, comme c'est le cas présentement.»

Des représentations sont effectuées présentement pour repousser au 14 novembre la date limite de l'entrée en vigueur ces assouplissements. Il souhaiterait aussi que les salles puissent avoir la possibilité de conserver la distanciation afin que les spectateurs puissent enlever le masque. Rivière-du-loup en spectacles apporte présentement la touche finale aux spectacles prévus à l’hiver et au printemps prochain, en incluant les nouvelles dispositions gouvernementales. De plus, le diffuseur louperivois souligne que le retour à la capacité maximale s'accompagne aussi de l'arrêt de la compensation financière des revenus de billetterie du Conseil des arts et des lettres pour le soutien à la diffusion de spectacles. 

CENTRE PREMIER TECH

Pour les 3L de Rivière-du-Loup, l'entrée en vigueur des assouplissements dans les arénas concordera directement avec le premier match de la saison, puisque l'ouverture locale est prévue le 8 octobre. Difficile, donc, de demander un meilleur «timing» pour l'organisation louperivoise qui se présentera alors sous une nouvelle identité. En moyenne, une partie des 3L attire plus de 1150 partisans au CPT, ce qui en fait l'événement le plus important à s'y tenir chaque semaine. 

«C'est un soulagement. Avoir un nombre de partisans limité, c'était une problématique, quelque chose qu'on ne souhaitait pas. Avec une limite de 1000 spectateurs, on craignait que certains partisans ne prennent pas la chance de se présenter en ayant peur de ne pas pouvoir entrer. On ne voulait surtout pas ça», a partagé  l'un des actionnaires de l'équipe, Christian Lévesque, au lendemain de l'annonce du gouvernement. 

«Nous sommes donc contents de ce qui a été annoncé, c'est une très belle nouvelle. On espère accueillir beaucoup de partisans masqués vendredi prochain», a-t-il ajouté avec une pointe d'humour. 

La preuve de vaccination sera requise pour entrer à l'intérieur de l'amphithéâtre. Tous les partisans auront des sièges assignés et ils devront porter le masque en tout temps, même assis,  sauf au moment de boire et manger. Certains détails, concernant entre autres la possibilité ou non d'assister au match debout, restent toutefois à être confirmés.

Rappelons que les locataires du Centre Premier Tech, avec la collaboration de la Ville, sont responsables de la sécurité de leurs événements. «On s'assure que les clubs reçoivent l'information et qu'ils soient en mesure d'appliquer la sécurité lors des matchs, notamment. La santé publique a été claire: ces assouplissements sont conditionnels au respect des mesures en vigueur. Nous sommes convaincus que tant les clubs que les spectateurs ne veulent pas revenir en arrière, on s'attend à une bonne collaboration de tous», a fait savoir le directeur des communications à la Ville de Rivière-du-Loup, Pascal Tremblay.

Accueillie positivement par les 3L, l'annonce du gouvernement force néanmoins l'organisation louperivoise à réorganiser sa vente de billets de saison, à une semaine du premier match. Celle-ci, qui devait initialement être tenue le 31 septembre, a été reportée au 5 et 6 octobre. Les partisans intéressées seront invités à se rendre au Centre Premier Tech entre 18 h 30 et 21 h. 

«Il faut maintenant défaire tout ce qu'on avait fait avec les billets de saison et le plan de la salle. On avait refait les sections et disposé les sièges de façon à laisser un espace libre entre chaque personne. Les billets de saison étaient décalés. Ça chamboule donc notre préparation et c'est beaucoup de travail, mais nous serons prêts pour la semaine prochaine», a assuré Christian Lévesque. 

Pour leur match d'ouverture, le 8 octobre, les 3L de Rivière-du-Loup accueilleront, à 20 h, l'Assurancia de Thetford Mines.

CONGRÈS, CONFÉRENCES  ET RÉUNIONS

Selon le gouvernement du Québec, les congrès et les conférences, où le passeport vaccinal est déjà requis, n'auront plus de limites de participants à respecter.

Pour les assemblées, les réunions et les cérémonies de graduation ou de reconnaissance, le passeport vaccinal sera obligatoire si la limite actuelle de 250 personnes est dépassée à l'intérieur. Le couvre-visage devra être porté en tout temps, sauf au moment de boire ou de manger. Les événements de moins de 250 personnes qui n'exigeraient pas le passeport vaccinal devront maintenir la distanciation d'un mètre entre les participants et le couvre-visage pourra être retiré lorsque la personne est assise.

«Cette annonce est une excellente nouvelle pour le milieu de la culture et notre économie. Ces assouplissements permettent aux personnes adéquatement vaccinées de retrouver un semblant de normalité et d'avoir accès à des privilèges. La situation demeure cependant très fragile. C'est pourquoi la Santé publique permet des assouplissements dans des endroits où il y a moins d'éclosions présentement. La dernière chose qu'on souhaite, c'est de devoir revenir en arrière», a expliqué Christian Dubé, ministre de la Santé et des Services sociaux. 

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article