Publicité

1 mai 2021 - 12:57 | Mis à jour : 13:30

Le CISSS du Bas-Saint-Laurent rapporte 42 nouveaux cas de COVID-19

Info Dimanche

Par Info Dimanche, [email protected]

Toutes les réactions 3

Le CISSS du Bas-Saint-Laurent rapporte en ce 1er mai 42 nouvelles personnes atteintes de la COVID-19 dans la région. La MRC de Kamouraska enregistre la plus importante hausse avec 13 nouveaux cas. 

Présentement, on dénombre 386 cas actifs dans la région. Selon l'Institut national de la santé publique du Québec, le Bas-Saint-Laurent compte le 2e plus haut taux de cas actifs, avec 196,1 pour 100 000 habitants, derrière Chaudière-Appalaches avec 224,8. 

En date du 30 avril, le CISSS rapportait aussi 37 décès et 10 hospitalisations en lien avec la COVID-19 à Rimouski, dont 3 aux soins intensifs. Le nombre de cas actifs depuis le début de la crise en mars 2020 est de 3 045 et 2 585 personnes sont considérées comme rétablies. 

CAS PAR MRC AU BAS-SAINT-LAURENT :

  • MRC de Kamouraska : 512 (+13) (cas actifs : 75)
  • MRC de Rivière-du-Loup: 946 (+10) (cas actifs : 127)
  • MRC de Témiscouata : 267 (+5) (cas actifs : 70)
  • MRC des Basques : 91 (+8) (cas actifs : 17)
  • MRC de Rimouski-Neigette : 741 (+2) (cas actifs : 75)
  • MRC de La Mitis : 159 (cas actifs : 10)
  • MRC de La Matanie : 235 (+1)
  • MRC de La Matapédia : 69 (+2) (cas actifs : 6)
  • À déterminer / inconnus : 25 (+1)

Depuis le 1er mai à minuit, le Bas-Saint-Laurent est passé au palier d'alerte des mesures spéciales d'urgence. La région surfait sur une moyenne d’environ 30 cas par jour, mais depuis une semaine, elle en enregistre parfois plus de 50 quotidiennement. Ces chiffres représentent à moyen terme 1 500 nouveaux cas de COVID-19 par mois.

BILAN NATIONAL

Les plus récentes données sur l'évolution de la COVID–19, dans les 24 dernières heures au Québec font état de 1 101 nouveaux cas, 7 nouveaux décès pour un total de 10 933 décès. Présentement, on dénombre aussi 578 hospitalisations, soit une diminution de 14 par rapport à la veille dont 159 personnes aux soins intensifs, soit une diminution de 5 par rapport à la veille. 

Publicité


Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

3 réactionsCommentaire(s)
  • Combien de personnes hospitalisées COVID ont 65 ans et plus? Qu'en est-il des décès COVID pour ce même groupe d'âge?

    Tessier Jacques - 2021-05-03 10:43
  • Vous avez raison sur ce point. Et nous dire les catégories d âges aussi. On verrait plus où sont les contaminations.

    Clarra Dube - 2021-05-02 08:17
  • C'est bien beau tout ça, on nous révèle constamment des cas et des cas, mais on ne nous dit jamais où ils sont sous le prétexte du droit au respect de la vie privée...mais quand on est atteint d'un virus aussi contagieux que celui-ci, je regrette, ce n'est pas normal qu'on nous cache les lieux qu'il faut éviter...Je dirai même que le CISSS se fait complice de la pandémie en refusant de nous mettre en garde contre les lieux à risque. Allons nous un jour comprendre l'importance de cette information ? Ceci éviterait combien de cas de contamination ? Ils doivent être transparents et considérer que le droit à la vie privée doit être suspendu en cas de danger pour la société.

    gilbert blachon - 2021-05-01 16:45