Publicité

26 avril 2021 - 20:34 | Mis à jour : 27 avril 2021 - 09:37

COVID-19: éclosion au CHRGP

François Drouin

Par François Drouin, journaliste

Twitter François Drouin
Toutes les réactions 3

La vigie qui était en cours au 4e étage (chirurgie) du Centre hospitalier régional du Grand-Portage de Rivière-du-Loup (CHRGP) en raison d’un cas positif à la COVID-19 est maintenant considérée comme une éclosion par le CISSS du Bas-Saint-Laurent. Cinq autres usagers ont reçu un résultat positif, pour six cas au total. L'information a été transmise aux employés lundi.

Le Conseiller aux relations médias au CISSS du Bas-Saint-Laurent, Gilles Turmel, ne s'en cache pas, il s'agit de la plus importante éclosion en milieu hospitalier au Bas-Saint-Laurent depuis le début de la pandémie il y a plus d'un an. «C'est très préoccupant. La situation est prise très au sérieux. Des mesures ont été mises en place, mais ce qui est particulier c'est que sa touche les chirurgies.»

Uniquement les cas urgents seront admis au 4e étage. Les admissions de cas électifs sont suspendues pour le mardi 27 avril. Quant aux chirurgies prévues mercredi, jeudi et vendredi, la situation sera réévaluée au cours des prochaines heures.

Selon le CISSS, aucun travailleur n'a été touché par la situation. Au total, 75 d'entre eux sont visés par l'enquête épidémiologique. Ces derniers ont été invités à respecter les consignes d'auto-isolement au travail et d'autosurveillance des symptômes.

De plus, une séquence de dépistage aux trois jours a été déployée pour les travailleurs et les usagers ciblés dans l'enquête jusqu'à la fin de l'éclosion. En date du 26 avril, tous les résultats des employés se sont avérés négatifs. Toutefois, plusieurs résultats de tests sont encore à venir.
 
PREMIER CAS

Le premier cas est un patient arrivé au CHRGP le 23 mars dernier. Il a été hospitalisé 14 jours en zone tiède qui se trouve au 5e étage du centre hospitalier avant d'être transféré au 4e étage après avoir obtenu un test négatif à la COVID-19. Il y était depuis 10 jours quand il a été transféré au 6e étage, le 16 avril. Des symptômes étaient apparus quelques heures plus tôt.

Lors de son passage au 4e étage le patient a séjourné dans une chambre double. Son cochambreur a toutefois reçu un résultat négatif au test de dépistage.

Il est à noter que la source d'acquisition est toujours inconnue.

 

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

3 réactionsCommentaire(s)
  • J'abonde dans le sens de Marius Côté...celui qui a écrit ce texte a du mélanger des copier-coller en masse, il n'y a en effet aucune logique dans ces propos de François Drouin.

    gilbert blachon - 2021-04-27 17:27
  • Pourqioi ne pas en profiter pour vacciner les patients qui y sont présentement. Les gens boudent les vaccins, baissez l âge pour permettre à ceux qui le désirent de se faire vacciner.

    Clarra dube - 2021-04-26 22:09
  • Texte absolument incompréhensible.

    Marius Côte - 2021-04-26 21:25