Publicité

12 mars 2021 - 14:40

Reprise du sport organisé dès le 26 mars au Québec

François Drouin

Par François Drouin, journaliste

Twitter François Drouin

Si Québec autorise la reprise du sport et des activités récréatives dès le 26 mars prochain, les mesures annoncées demeurent en deçà de ce qui était permis avant la période des fêtes. La ministre déléguée à l’Éducation Isabelle Charest a toutefois souligné que d'autres étapes suivront «si tout se déroule bien.»

Ainsi, des groupes d'un maximum de 8 personnes pourront pratiquer une activité sportive à l'intérieur sous l'encadrement d'une personne responsable du respect des mesures sanitaires. «Dans tous les cas, nous continuons d'interdire les compétitions et les spectateurs dans toutes les situations», a mentionné la ministre.

À l'extérieur, un maximum de 12 personnes pourra s'adonner à des activités, toujours dans le respect des mesures sanitaires et de distanciation en vigueur.

SCOLAIRE

Le parascolaire interclasse sera de retour en zone orange. Si les activités parascolaires se déroulant à l'intérieur d'une même bulle-classe pouvaient reprendre à compter de lundi 15 mars, dès le 26 mars les sorties scolaires s’ajouteront aux activités permises toujours en zone orange alors que les élèves de classes-bulles différentes, mais toujours d’une même école, pourront participer à des activités.

«Un maximum de 12 élèves provenant de différents groupes-classes pourra pratiquer des activités sans contact. À l'intérieur, le nombre maximal sera de 8 personnes. C'est donc la même règle que pour la population en général», a annoncé la ministre. Cette même règle s'appliquera dans les cégeps et universités situés dans les zones orange.

Isabelle Charest a rappelé que toutes les activités devaient être adaptées pour maintenir une distanciation physique de deux mètres. Les personnes nécessitant un accompagnement tel que les personnes handicapées ou les personnes de moins de 10 ans pourront être accompagnées pour pratiquer une activité.

La ministre Charest a tenu à rappeler que c'était une première phase de déconfinement et que d'autres suivront. Du même souffle elle a ajouté que la situation est encore fragile. Mais avec la vaccination en cours, Isabelle Charest s'est dite optimiste de retrouver au cours des prochains mois «une vie plus normale.»

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article