Publicité

9 décembre 2020 - 10:18

Appel au dépistage pour les clients du Salon de quilles Vézina de Rimouski

La Direction de la santé publique du Bas-Saint-Laurent a lancé le 9 décembre un appel au dépistage ciblé pour toutes les personnes ayant fréquenté le Salon de quilles Vézina entre le 1er et le 7 décembre inclusivement. 

Pour éviter les files d’attente, il est fortement recommandé de prendre un rendez-vous au 1 877 644-4545 et d’avoir sa carte d’assurance maladie en main. Les personnes concernées pourront se rendre à la clinique de dépistage mobile située au 280, boulevard Arthur-Buies (Centre communautaire Saint-Pie X). Les heures d’ouverture sont de 8 h à 20 h, jusqu’au jeudi 10 décembre. La clinique dépistage de 288, rue Pierre-Saindon demeure également accessible de 8 h à 20 h, tous les jours.

Les personnes visées par cet appel ne sont pas soumises à un isolement à moins de présenter des symptômes de la COVID-19. Si tel est le cas, elles doivent se placer en isolement jusqu’à la réception de leur résultat de dépistage.

La santé publique réitère l’importance de se faire dépister dès l’apparition des premiers symptômes. À ce moment-ci de l’année, l’influenza ne circule pas encore sur notre territoire. Alors dès qu’une manifeste l’un des symptômes de la COVID-19 (fièvre, toux, douleurs musculaires, fatigue, etc.), il est important de passer rapidement un test pour freiner la propagation du virus.

CONFIDENTIALITÉ

La santé publique souhaite également rappeler à l’ensemble de la population que la confidentialité est non seulement un droit, mais aussi une condition essentielle à la lutte à la COVID-19. En aucun cas, la santé publique ne divulguera des informations confidentielles sur les personnes atteintes de la COVID-19.

Cette dernière invite aussi la population à faire preuve de solidarité et à ne pas stigmatiser les personnes positives afin d’éviter de nuire aux enquêtes épidémiologiques. Les personnes qui vivent du stress, de l'anxiété ou de la détresse peuvent composer le 811, option 2 pour obtenir un soutien psychosocial.

Publicité


Publicité

Commentez cet article