Publicité

26 octobre 2020 - 17:45 | Mis à jour : 17:55

Québec prolonge de quatre semaines les mesures sanitaires

François Drouin

Par François Drouin, journaliste

Twitter François Drouin

Le premier ministre du Québec, François Legault, a prolongé jusqu'au 23 novembre prochain les mesures mises en place afin de faire face à la deuxième vague de la pandémie de la COVID-19. Ce dernier a aussi confirmé que les mesures d'aide aux entreprises en zones rouges seront prolongées jusqu'au 23 novembre.

Lors de son point de presse tenu lundi à 17 h, M. Legault a souligné que si le Québec avait atteint un plateau qui se veut six fois moins élevé qu'en France, toute proportion gardée. «On ne peut pas continuer à avoir de 800 à 1000 nouveaux cas par jour. Ça amène une dizaine de décès de plus par jour et des conséquences sur le réseau de la santé, des conséquences sur certaines entreprises comme les restaurants et des conséquences sur certaines classes», a souligné le premier ministre.

«Si les indicateurs montrent une baisse soutenue dans les cas, les éclosions et les hospitalisations, on pourra relâcher des consignes», a promis François Legault. Il a précisé que cette baisse soutenue devait être observable sur le nombre de cas, le nombre d'hospitalisations et le nombre d'éclosions.

Il a rappelé que saison froide approche et que par conséquent, plus de gens se retrouveront l'intérieur. Les risques de propager le virus seront plus élevés, sans compter sur le retour de l'influenza.

Le premier ministre a invité les Québécois à s'en tenir à «aller au travail et aller à l’école.» Il a aussi mis en garde les employeurs qui seraient tentés de ne pas respecter les mesures sanitaires. Il envisage de fermer celles qui ne corrigeront pas les lacunes qui leur seront signifiées.

François Legault reconnait que trop d'éclosions sont recensées en entreprise. C'est en ce sens que la CNESST a été mandatée pour effectuer des blitz d'inspections. «On ne va pas se gêner pour donner des amendes et même, si les entreprises récidivent, pour fermer les entreprises.»

Ce dernier a rappelé que les employeurs doivent être responsables et favoriser le télétravail, à tout le moins à respecter les consignes en milieu de travail, soit le port du masque et la distanciation de deux mètres.

Quant aux écoles en zones rouges, Québec ajoute les cohortes d'étudiants de troisième secondaire à celles de quatrième et cinquième secondaire qui se rendront à l'école une journée sur deux à compter de lundi prochain.

Cette nouvelle mesure est motivée par la propagation plus importante chez les enfants plus âgés. «On remarque selon la science que les enfants un peu plus vieux sont plus transmetteurs du virus que les enfants les plus jeunes.»

De son côté, le ministre de la Santé Christian Dubé a rappelé la fragilité du réseau de la santé. Québec peine à reprendre les chirurgies mises en attente depuis la première vague en mars dernier. Pas moins de 150 000 chirurgies sont actuellement en attente. «Imaginez-vous, on met de la pression sur le réseau de la santé parce qu'on a plus de cas, mais en plus on n’est pas capable de baisser notre liste d'attente», a souligné le ministre.

 

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article