Publicité

6 octobre 2020 - 14:54 | Mis à jour : 16:01

État des lieux de l'éclosion de COVID-19 au CHRGP

Andréanne Lebel

Par Andréanne Lebel, journaliste

Alors que la région du Bas-Saint-Laurent déplore un quatrième décès de la COVID-19 depuis le début de la crise sanitaire en ce 6 octobre, l'éclosion au Centre hospitalier régional du Grand-Portage à Rivière-du-Loup est à l'origine de 15 cas positifs. 

Depuis le début de cette éclosion signalée le 25 septembre, 8 employés et 7 usagers ont contracté la COVID-19. Ceux qui ne sont pas hospitalisés se trouvent présentement en isolement à la maison, tel que prévu par la Santé publique. «Des agents en prévention des infections sont présents au CHRGP pour s’assurer que le port des équipements de protection individuelle et que les protocoles sont bien respectés», explique la porte-parole du CISSS du Bas-Saint-Laurent, Ariane Doucet-Michaud. 

Ces 15 cas sont tous causés par une transmission du virus à l’intérieur des murs du CHRGP et n’ont pas été infectés par une transmission communautaire tout de même présente à Rivière-du-Loup. On compte présentement 32 cas de COVID-19 actifs dans la MRC de Rivière-du-Loup. 

L’hôpital de Rivière-du-Loup a été désigné comme zone rouge pour éviter de délocaliser les équipes de soins et les patients. Le CISSS du Bas-Saint-Laurent veut ainsi «s’assurer d’offrir des services de proximité de qualité». Si plus de personnes devaient être hospitalisées que la capacité actuelle du CHRGP de sept lits en zone rouge, une réorganisation de l’hôpital pourrait avoir lieu, selon Mme Doucet-Michaud. La situation ne le requiert toutefois pas pour le moment.

Publicité


Publicité

Commentez cet article