Publicité

12 mai 2020 - 13:24 | Mis à jour : 14:23

Québec recommande «fortement» le port du masque

Andréanne Lebel

Par Andréanne Lebel, journaliste

Toutes les réactions 3

Le premier ministre du Québec François Legault, le directeur national de la santé publique Dr Horacio Arruda et la ministre de la Santé et des services sociaux, Danielle McCann se sont présentés tous les trois devant les médias avec des masques artisanaux. Le port du couvre-visage est maintenant «fortement recommandé» par le gouvernement du Québec.

«C’est une bonne habitude qui va permettre plus rapidement de revenir à une vie un peu plus normale. C’est très important de le faire et je le recommande. Quand vous sortez de chez vous, mettez-vous un masque, que ce soit pour voir votre mère, aller au magasin, prendre l’autobus», a déclaré le premier ministre du Québec, François Legault. Le port du masque est maintenant recommandé pour tous les citoyens de la province, mais il n’est pas obligatoire pour l’instant.

Il ajoute que ces masques peuvent être fabriqués à la main de manière artisanale. Il s’agit avant tout d’un outil pour protéger les autres et éviter de les contaminer lorsque l’on tousse ou on parle. «Si tout le monde le fait et tout le monde se protège, on se retrouve dans une situation idéale», ajoute M. Legault. Les autres consignes de la Santé publique s’appliquent toujours, soit se tenir à deux mètres de distance des autres personnes en tout temps et se laver les mains après avoir touché des objets qui auraient pu être aussi touchés par d’autres personnes précédemment.

M. Legault souligne que les façons de vivre vont changer au cours des prochaines années, et il faut prendre les mesures pour gagner cette bataille et reprendre le contrôle du virus, particulièrement dans la région de Montréal. La perspective de ne pas avoir de vaccin avant encore plusieurs mois pousse le gouvernement du Québec à encourager les citoyens à apprendre à vivre avec le virus, notamment par l’intermédiaire du port du couvre-visage.  Il demande aussi à la population de limiter les déplacements entre les régions.

Pour les jeunes de moins de deux ans, le masque n’est pas recommandé par le directeur national de la santé publique, Dr Horacio Arruda. Pour les élèves des écoles, le port du couvre-visage n’est pas une contre-indication, mais compte tenu des mesures mises en place, il n’est pas absolument nécessaire.

AU BAS-SAINT-LAURENT

Le CISSS du Bas-Saint-Laurent rapporte que deux cas supplémentaires de COVID-19 ont été répertoriés dans la région, dont un a été localisé à Rivière-du-Loup, portant le bilan à 38 cas en ce 12 mai. Trois personnes sont présentement hospitalisées, dont une se trouve hors de la région. On compte présentement 32 personnes rétablies au Bas-Saint-Laurent, en date du 11 mai à 18 h.

BILAN PROVINCIAL

On dénombre aujourd’hui 118 nouveaux décès liés à la COVID-19, pour un total de 3 131 décès. Une forte proportion d’entre eux est concentrée dans la région du Grand Montréal soit 113 sur 118. En ce 12 mai, on note aussi 756 cas de plus, portant ainsi le bilan à 39 225 cas au Québec, dont au moins 10 000 sont maintenant guéris. On compte aussi 1 841 hospitalisations (+3 depuis la veille), dont 186 se trouvent aux soins intensifs, une diminution de 7 en 24 heures.

Publicité


Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

3 réactionsCommentaire(s)
  • Au sujet des amendes, il y a des pays où les amendes sont proportionnelles au revenu. L'informatique pourrait permettre aujourd'hui si on le programme, à un policier de savoir le revenu de la personne et d'ajuster la contravention en conséquence. $30 pour l'assisté social fait aussi mal que $3000 pour Guy Laliberté !

    gilbert blachon - 2020-05-13 12:43
  • Enfin, ils se réveillent. En portant le masque, tout le monde protège tout le monde et se protège de tout le monde. C'est pourtant simple à comprendre. Je suis stupéfait de voir comment on peut manquer de logique dans notre société. La logique philosophique semble tellement absente de notre éducation. Les voies respiratoires étant la première porte d'entrée du virus et sa première porte de sortie, pourquoi a-t-on tant tergiversé à conseiller le masque ? On y croit tellement peu chez le ``professeur`` Arruda. Tellement qu'on hésite à le rendre obligatoires pour toutes sortes de raisons qui n'en sont pas réellement. On donne des amendes pour des rassemblements qui sont beaucoup moins risqués que de ne pas porter le masque. En période de crise sanitaire, il me semble que la DSP a toute autorité pour imposer ses obligations, c'est un cas d'urgence nationale. C'est un cas de mesures de guerre, la guerre au virus. Tout le monde doit porter des vêtements pour des raisons de respect les uns envers les autres, respectons aussi la santé des autres avec le masque. Bien sûr il y aura des grincements de dents si la sévérité va jusqu'à pénaliser les plus pauvres de la société, faisons confiance au bon jugement de nos policiers dans un tel cas.

    gilbert blachon - 2020-05-13 09:59
  • Cela fait 2fois que je porte un masque et j'etouffe jusqu'à perdre connaissance. Je suis claustrophobe. Que dois-je faire. Merci.

    Francine Mecteau. - 2020-05-13 06:26