Publicité

21 avril 2020 - 12:16 | Mis à jour : 13:52

Ottawa débloque 350 M$ pour les organismes communautaires

François Drouin

Par François Drouin, journaliste

Twitter François Drouin
Toutes les réactions 1

Le premier ministre Justin Trudeau a annoncé lors de son point de presse quotidien le mardi 21 avril que son gouvernement allongera pas moins de 350 M$ dans un Fonds d'urgence pour l'appui communautaire afin de venir en aide aux organismes caritatifs et communautaires.

Une partie de cette somme ira aux petits organismes communautaires indépendants et à but non lucratif. Le premier ministre a ensuite expliqué que le reste sera acheminé via des organismes nationaux comme Centraide et la Croix-Rouge.

«C’est de l’argent que nos leaders communautaires pourront utiliser pour former des bénévoles, accroitre les livraisons à domicile pour les personnes âgées ou offrir des services de transport pour les personnes handicapées. Avec ce fonds, on donne aussi aux organismes plus de ressources pour s'adapter aux réalités et aux difficultés liées à la pandémie», a soutenu Justin Trudeau.

Le premier ministre a rappelé que le nouveau coronavirus a eu pour effet d'aggraver certaines inégalités au pays. Il a notamment pointé dans la direction des plus vulnérables comme les jeunes en situation d'itinérance, les personnes sans emploi et les familles monoparentales.

CARREFOUR D'INITIATIVES POPULAIRES

Jointe par Info Dimanche, la directrice générale du Carrefour, Karine Jean, n’avait pas encore été informée de ce nouveau Fonds. Elle s’est toutefois dite heureuse d’une aide supplémentaire. «Tout entrée d'argent est bienvenue. Nous espérons pouvoir en profiter, les besoins sont importants, mais nous devrons prendre compte des modalités liées au fond.»

Mme Jean rappelle que Québec a aussi fait un effort pour amener l’eau au moulin des organismes communautaires. Malgré tout, la pandémie liée à la COVID-19 forcera de nombreux organismes à revoir leur mode de fonctionnement et le Carrefour d’Initiatives Populaires ne fait pas exception.

Ainsi, tous les services devront être repensés. «Les mesures de confinement ont un impact sur notre façon d'opérer, car les besoins ne diminuent pas, au contraire. On doit se demander comme société comment revenir à la normale, mais comme organisme aussi.»

La directrice et son équipe sont donc à repenser l'organisme, à sa façon d'opérer. «Si ça peut nous aider à trouver un nouveau système, à se réinventer, tant mieux», lance Karine Jean.

Rappelons qu'en 2019, il y a eu 8 584 visites au Comptoir de récupération alimentaire, 15 299 portions ont été concoctées aux Cuisines collectives, soit plus du double de l’année précédente. Un total de 1 756 repas ont aussi été servis à La Bouffe Pop.

Publicité


Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

1 réactionsCommentaire(s)
  • Merveilleuse initiative du gouvernement fédéral !

    Le carrefour d'initiative populaire a su rapidement se renouveler et modifier
    son offre de service en temps de pandémie pour offrir ses service à la population
    au moment ou les besoins n'ont jamais été aussi importants. Une preuve que les
    organismes communautaire sont un maillon fort du filet social québécois
    qui nous est si utile présentement. Par comparaison regardez aux USA.

    Bravo pour ce formidable coup de pouce mais surtout, bravo au personnel dévoué
    du CIP qui , depuis le début de cette crise, fait du travail formidable, dans la bienveillance
    l'accueil et l'efficacité.

    L'histoire retiendra que vous aurez fait parti des héros lors de cette
    crise sans précédent.


    Pierre Sénéchal - 2020-04-21 13:56