Publicité

17 avril 2020 - 11:26 | Mis à jour : 11:56

Une centaine de militaires en renfort dans les CHSLD

François Drouin

Par François Drouin, journaliste

Twitter François Drouin

Le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, a confirmé qu'environ 125 militaires avec une formation en santé seront envoyés en renfort dans les CHSLD du Québec, une demande du premier ministre de la province, François Legault.

«(...) je peux maintenant confirmer qu’environ 125 membres des Forces armées qui possèdent une formation dans le domaine de la santé iront prêter main-forte aux travailleurs dans les CHSL», a déclaré le premier ministre canadien.

Justin Trudeau a confirmé que son gouvernement continuait de travailler avec Québec afin de trouver de nouvelles voies d'aide, y compris avec la Croix-Rouge et les bénévoles spécialisés inscrits auprès de Santé Canada.

«On va toujours chercher à en faire plus», a-t-il mentionné, concédant que les ressources médicales des Forces armées canadiennes étaient limitées.

AIDES FINANCIÈRES

Ottawa a aussi débloqué pas moins de 962 millions de dollars aux agences de développement régionales et au réseau de développement des collectivités afin, notamment, de supporter les petites entreprises dans les régions rurales qui ne peuvent se qualifier à la Subvention salariale d'urgence ou au Compte d’urgence pour les entreprises canadiennes.

Patrimoine Canada recevra pas moins de 500 M$ mis à disposition des artistes, créateurs et des athlètes amateurs du pays.

«C'est une industrie qui, un peu comme les petites entreprises, ne peut souvent pas toucher l'aide annoncée parce que les modèles de revenus sont différents. Depuis le début de cette crise, les artistes apportent du réconfort, du rire et du bonheur dans nos vies. Les athlètes continuent à nous inspirer et à faire notre fierté.»

Par ailleurs, Ottawa viendra en aide au secteur énergétique, notamment dans les provinces de l'Ouest à hauteur de 1,7 milliard de dollars. Cette somme servira au nettoyage dès des puits orphelins et/ou abandonnés Alberta, en Saskatchewan et en Colombie-Britannique.

Le but avoué du fédéral est de créer des emplois pour les travailleurs du secteur énergétique. «Nous voulons éviter que les entreprises fassent faillite et appuyer nos cibles en matière d’environnement. Ces puits, qui ne sont plus utilisés pour produire du pétrole, peuvent présenter des risques non seulement pour notre environnement, mais pour notre santé», a justifié Justin Trudeau.

Ce dernier soutien que ce sont pas moins de 5200 emplois seulement en Alberta qui seront maintenus. Une demande de longue date de la province. 

Lors de la période de questions, le premier ministre a aussi mentionné que la réouverture de la frontière avec les États-Unis n'était pas à l'agenda et ne le sera pas à court terme.

Publicité


Publicité

Commentez cet article