Publicité

8 avril 2020 - 11:28 | Mis à jour : 13:03

Subvention salariale: une baisse de 15 % en mars suffira

François Drouin

Par François Drouin, journaliste

Twitter François Drouin

Lors de son point de presse quotidien le mercredi 8 avril, le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, a annoncé que des modifications ont été apportées au programme de Subvention salariale aux entreprises, notamment un assouplissement sur la baisse des revenus admissibles pour le mois de mars.

Les entreprises devront démontrer une baisse de 15 % de leurs revenus pour le mois de mars plutôt que des 30 % initialement exigés. De plus, les entreprises en forte croissance pourront également utiliser les mois de janvier et février à titre de point de référence pour démontrer leur perte de revenus.

Ottawa considère que ces ajustements permettront à plus d'entreprises d'être admissibles au programme Subvention salariale.

Quant au délai de mise en place du programme, reproché par plusieurs entrepreneurs, Justin Trudeau assure que des efforts sont déployés afin de le ramener à trois semaines. «On vise trois semaines, peut être plus tôt si tout va bien, mais c'est du jamais fait.»

Rappelons que le programme de Subvention salariale est rétroactif au 15 mars. Cette subvention aux entreprises doit couvrir 75 % du salaire des employés jusqu’à un maximum de 847 $ par employé par semaine. Évalué à 71 milliards pour trois mois, Justin Trudeau n'a pas fermé la porte à son prolongement, si besoin était.

ÉTUDIANTS

Les étudiants ne sont pas en reste, il a annoncé qu'Ottawa prendra plusieurs mesures pour les appuyer. «Mais ce matin, on franchit une première étape», a-t-il lancé. Du même souffle, il a annoncé que le programme d'Emplois d'été pour étudiants sera subventionné à 100 %.

Le premier ministre reconnait toutefois que des Canadiens tomberont dans les failles d'un système mis rapidement en place, mais promet que des ajustements seront rapidement annoncés afin de corriger les lacunes rencontrées.

Plus de détails suivront.

Publicité


Publicité

Commentez cet article