Publicité

29 mars 2020 - 10:48 | Mis à jour : 30 mars 2020 - 15:17

Barrage routier sur l'autoroute 85 à Dégelis

Marc-Antoine Paquin

Par Marc-Antoine Paquin, Journaliste

Twitter Marc-Antoine Paquin
Toutes les réactions 1

S'il y avait des doutes, il n'y en a plus. La Sûreté du Québec (SQ) a confirmé ce matin que des points de contrôle ont été instaurés pour limiter les arrivées des automobilistes en provenance du Nouveau-Brunswick. L'un d'eux a été établi à la hauteur de Dégelis, sur l'autoroute 85, samedi dès 16 h. 

Cette opération est évidemment coordonnée avec la Direction nationale de la Santé publique. Le trafic routier y est intercepté afin de contrôler les déplacements non essentiels entre régions ou provinces. L'objectif est d'éviter la propagation du virus et de protéger les personnes les plus vulnérables.

Il faut savoir que l'instauration de points de contrôle à l'entrée du Nouveau-Brunswick n'avait pas fait partie de l'annonce de la vice-première ministre du Québec, Geneviève Guibault, samedi après-midi. Celle-ci avait même fait savoir qu'il n'était pas prévu pour le moment de contrôler les frontières entre les provinces.

Plus tard dans la journée, dans le cadre d'un point de presse sur la situation, le directeur régional de la Santé publique, Dr Sylvain Leduc, avait sous-entendu qu’il y aurait prochainement un contrôle des entrées en provenance de la province voisine. Mais ce n'était pas chose faite.  

«Les discussions se poursuivent présentement pour être en mesure d’établir des points de vérification. On sera sans doute en mesure de vous apporter des précisions dès demain [aujourd'hui] ou lundi», avait-il dit, prudent. 

«La logique doit prévaloir. La logique, c’est qu’on doit diminuer les mouvements et diminuer les entrées dans notre territoire. Que quelqu’un vienne d’Edmundston […] ou de Québec, c’est le même risque», avait-il poursuivi. 

Quoi qu'il en soit, les points de contrôle sont en place. Le député fédéral de Rimouski-Neigette-Témiscouata-Les Basques a lui aussi confirmé le tout dans une communication envoyée aux médias, dimanche matin. Il demande aux citoyens de se montrer collaboratifs avec les responsables sanitaires et de la sécurité publique. «Il s'agit d'un effort essentiel», a-t-il dit. 

Rappelons que le Nouveau-Brunswick faisait déjà le contrôle des entrées de son côté depuis mercredi. 

 

 

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

1 réactionsCommentaire(s)
  • Parfaitement d’accord avec les responsables de cette initiative.
    👍

    Denise Lemieux - 2020-03-29 11:51