Publicité
22 mars 2020 - 13:22 | Mis à jour : 13:52

Le gouvernement du Québec annonce la fermeture des écoles jusqu'au 1er mai

Andréanne Lebel

Par Andréanne Lebel, journaliste

Le gouvernement du Québec et le ministre de l'Éducation et de l'Enseignement supérieur, Jean-François Roberge ont annoncé la fermeture de tous les établissements scolaires (primaires, secondaires, cégeps, universités) jusqu’au 1er mai en point de presse le 22 mars pour faire le bilan de la COVID-19. 

Le premier ministre François Legault a aussi confirmé qu'il n'y aura pas d'examens du ministère. Si les écoles devaient être fermées au-delà du 1er mai, le passage des élèves au niveau suivant sera basé sur le jugement professionnel de l'enseignant de l'élève en fonction des deux premiers bulletins. Des listes de travaux en provenance du ministère de l'Éducation seront acheminées aux parents pour permettre aux enfants de continuer certains apprentissages. 

«On ne veut pas transformer tous les parents du Québec en enseignants et transformer toutes les maisons en écoles. On est dans une perspective de santé publique numéro un, prendre soin des gens. On veut faciliter la vie des familles (...) À partir du 30 mars, le ministère de l'Éducation mettra en ligne un site avec plein d'activités de stimulation, d'apprentissages qui vont être optionnels, non obligatoire, mais stimulantes et enrichissantes», a commenté M. Roberge. 

Dans la semaine du 6 avril, le ministère acheminera à tous les élèves une liste de suggestions d'activités hebdomadaires, adaptées à leur âge et le gouvernement trouvera une façon de rejoindre tout le monde.

Le ministre de l'Éducation Jean-François Roberge s'assurera que les cours en ligne soient disponibles pour tous les cégeps et les universités afin que les étudiants puissent compléter leur année scolaire. 

Concernant les services de garde, le gouvernement du Québec adopte le statut quo, c'est-à-dire qu'ils resteront fermés, sauf pour les enfants de 0 à 5 ans des travailleurs de la santé, des services sociaux et des services essentiels. 

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article