Publicité
17 mars 2020 - 06:02

L’entraide comme remède aux quotidiens chamboulés

Marc-Antoine Paquin

Par Marc-Antoine Paquin, Journaliste

Twitter Marc-Antoine Paquin
Toutes les réactions 1

C’est dans les périodes de bouleversements que naissent souvent les plus beaux élans de solidarité et de générosité. À Rivière-du-Loup, ces derniers jours, un groupe Facebook appelé «Solidarité COVID-19 – Rivière-du-Loup» est né dans la foulée de la pandémie du coronavirus.

Cette initiative est celle d’Annie Ouellet et de Stéphanie Simard, deux amies louperivoises qui ont décidé d’unir leurs forces pour permettre à l’entraide régionale de s’organiser. Du même coup, elles ont permis à différentes actions individuelles de se réunir au même endroit.

«Annie avait commencé avec un petit groupe autour d’elle, à la suite de la fermeture des écoles et des garderies. Quand j’ai vu passer cela, je l’ai contactée et je l’ai invitée à faire quelque chose pour Rivière-du-Loup. Mais on ne pensait pas que ça allait faire boule de neige comme ça», explique Mme Simard, lundi.

En quelques jours à peine, le groupe a rassemblé près de 1000 membres et il continue de gagner en popularité. L’objectif de la plateforme est de servir de «canal de communication» entre les gens qui veulent s’épauler et contribuer en donnant du temps ou des articles.

«Je pense qu’il y a un mouvement actuellement au Québec, un désir de vouloir équilibrer les choses. Avec toute l’anxiété et l’impuissance que la situation génère, on a envie de prendre toute cette énergie-là et de la diriger vers quelque chose de plus créatif, de plus positif», partage la co-instigatrice.

Solidarité COVID-19 – Rivière-du-Loup vise à partager des informations pratiques et des outils. On y trouve par exemple des articles publiés sur la manière d’aborder la situation actuelle avec ses enfants, sur les façons de rester actifs à la maison ou de gérer l’anxiété.

D’autres personnes profitent aussi de la plateforme pour offrir des services de gardiennage, pour partager des idées d’activités à réaliser avec les enfants et même pour effectuer des emplettes et les livrer au domicile de personnes en isolement volontaire.

«Certains ont également offert de la nourriture ou des sous pour ceux et celles qui vivent des situations difficiles», souligne Stéphanie Simard, ajoutant que ces offres sont non seulement généreuses, mais aussi rassurantes.

«Même une personne n’a pas à demander un soutien financier ou autre, elle sait que si jamais elle est vraiment mal prise ou en détresse, il y aura des gens qui seront là pour elle. Seulement de savoir que ça existe, je pense que ça peut réconforter», croit-elle.  

Nul doute, le groupe sera à l’origine de belles et touchantes histoires au cours des prochaines semaines. Inhabituelles, celles-ci rapprochent et unissent. D’ailleurs, Stéphanie Simard dit n’être pas vraiment surprise de l’engouement autour du groupe.

«La situation actuelle permet de réaliser ce qui est vraiment important et essentiel. Les gens ont envie d’apporter des changements, de vivre [la situation] avec résilience et courage. Nous sommes plus conscients de l’autre, je crois que nous sommes rendus là.»

Le groupe peut facilement être trouvé en copiant-collant son nom, Solidarité COVID-19 – Rivière-du-Loup, dans l’onglet recherche de votre compte Facebook.

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

1 réactionsCommentaire(s)
  • Bravo! Tout simplement, il fallait le faire. Ces gens-là pourraient-ils remplacer notre conseil municipal aux prochaines élections ? On a besoin de vous !

    GB3 - 2020-03-18 11:34