Publicité
17 octobre 2018 - 14:27

Assermentation et classeurs vides pour Denis Tardif

Toutes les réactions 15

C'est le mardi 16 octobre que Denis Tardif, député de Rivière-du-Loup - Témiscouata, a été assermenté au salon rouge de l'Assemblée nationale à Québec. Le 1er octobre dernier, la Coalition avenir Québec a fait élire pas moins de 74 députés dont plus d'une cinquantaine pour qui il s'agissait d'une première, incluant le député louperivois.

Sur place, outre des membres de sa famille, le député était accompagné d'André Beaulieu impliqué dans sa campagne, mais aussi de l'ancienne conseillère de Mario Dumont, Gilberte Côté, et de l'ancien maire de Rivière-du-Loup, Michel Morin. Ce dernier devrait collaborer à raison de quatre jours par semaine pour le nouveau député.

Si M. Morin a longtemps été associé au mouvement indépendantiste et au Parti québécois, Gilberte Côté était l'un des piliers de Mario Dumont, chef de l'ADQ avant d'être elle-même candidate en 2009 pour ce même parti. André Beaulieu a longtemps été impliqué au sein du parti libéral dans Rivière-du-Loup. À l'image de la CAQ au plan national qui multiplie du recrutement parmi tous les partis, force est de constater que Denis Tardif a aussi formé sa propre «coalition».

CLASSEURS VIDES

Par ailleurs, la semaine dernière le député élu sous la bannière de la CAQ a regretté avoir trouvé les classeurs du député sortant, le libéral Jean D'Amour, vidés de leur contenu. Le caquiste hérite donc de dossiers vides le privant d'informations sur ceux en cours et impliquant des citoyens ou des entreprises du comté.

Le soir même de son élection, M. Tardif avait invité le libéral à rendre disponibles les dossiers liés au comté. En vain. Le député caquiste a donc dû se résoudre à repartir à zéro.

Il faut savoir qu'aucune règle ne vient encadrer les détails du transfert de documents entre député sortant et nouvel élu. La responsabilité revient donc à chaque député et même si décriée, cette pratique est courante. Comme l'a rappelé ICI Radio-Canada, Mario Dumont n'avait rien laissé au libéral qui lui succédait.

Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

15 réactionsCommentaire(s)
  • C'est peut-être aussi pour effacer certaines traces de magouillage!

    André - 2018-10-20 14:41
  • @ René Lapointe
    ... le nouveau gouvernement (CAQ) devrait passer une loi interdisant un tel geste sous peine de perdre leur prime de départ.

    Je partage entièrement votre suggestion.

    P.S. Avoir de l'argent, je financerais un particulier ou organisme qui vient d'être lésé par le geste de M. D'Amour. Ce financement serait pour le poursuivre pour destruction de biens publics car comme quelqu'un a écrit, ces dossiers sont payés par les contribuables et donc sont un bien public.

    Gilbert Duquette - 2018-10-19 15:09
  • Que de plus belle façon de faire disparaître des promesses de toutes sortes qui étaient sans doute sans aucun argent à venir. En plus, une promesse de traversier à l'année qui vient elle aussi de prendre l'eau. Sans parler de tout ce qu'il a fait croire à tout et chacun....... Ce n'était pas ses dossiers mais ceux des citoyens qui lui ont fait confiance. Vraiment dégueulasse pour un homme qui disait être au service du peuple. C'était encore des paroles en l'air. Les portes du bureau, et de tous les bureaux des 125 circonscriptions, auraient dû être barrées et mises sous scellées au déclenchement des élections. Vivement une loi à cet effet!

    Soyons réaliste - 2018-10-19 14:35
  • Mr Duquette vous avez raison et j'ajouterais que le nouveau gouvernement (CAQ) devrait passer une loi interdisant un tel geste sous peine de perdre leur prime de départ.
    Quand je pense que le nouveau député a demandé à D'Amours de rendre disponibles les dossiers lies au comté et il a quand même tout détruit. Vraiment minable.

    René Lapointe - 2018-10-19 12:40
  • Mario Simont va se jeter en bas du pont va t’il le suivre ? Personne n’a fait dans tpute la province ...Le seul. 8 ans ???? Les dossiers ,les projets ,les analyses etc... Sont payés par les contribuables . Ça appartient à l’état Bravo ,agir de bonne foi c’est trop demandé. L’harmonie comme partout aussi c’est trop demandé ? Pathétique ..S’ abaisser à la jalousie ,l’envie et la rancune ...Ouf !!!

    Tony - 2018-10-19 06:05
  • @ Citoyen

    J'irais plus loin que de sceller les dossiers. J'exigerais que le député ou ministre sortant soit obligé de faire la transition de tout les dossiers de son comté avec le député entrant. Les députés sortant reçoivent des primes de transitions, de départ de retraites etc., Eh bien un ou deux mois à travailler avec le nouveau député et les entreprises, organismes et particuliers visées par les dossiers en cours ce n'est pas trop demandé. Ils sont élus par la population et sont théoriquement au service de la population du comté qu'il représente. Qu'ils agissent ainsi et l'argent que l'on leur confie sera peut-être mieux utilisé.

    Gilbert Duquette - 2018-10-18 17:03
  • Le comportement de Jean d'Amour ne me surprend pas. C'est pourtant lui qui avait crié au scandale et il le fait aujourd'hui. Il ne pénalise pas le nouveau député mais bien la population qu'il était supposé servir et surtout les organismes, entreprises et particuliers qui avaient des dossiers en cours.
    En passant qu'adviendra-t-il de ses locaux de députés ceux aménagés à 230 000$ en plus du loyer de 4 500$/mois.
    M. Tardif nous fera-t-il le coup lui aussi??? J'espère que non.

    Gilbert Duquette - 2018-10-18 16:56
  • Les bureaux de comté devraient tous être mis sous scellé la veille des élections et ces derniers ne devraient pouvoir être enlevés par après que par le député élu (ou réélu). Et dans le cas d'un nouveau député, celui-ci devrait avoir le droit d'exiger la restitution de tous les dossiers commencés par son prédécesseur si ceux-ci ne sont pas dans le bureau à son entrée.
    Me semble que ce serait le minimum de respect envers les citoyens contribuables qui ont pris temps et dépensé argent pour monter et faire cheminer ces dossiers jusqu'aux députés.

    Citoyen - 2018-10-18 11:12
  • De la vieille politique partisane et revancharde.
    Exactement pour ca que les électeurs de la région
    ont indiqué la porte à Monsieur Damour.

    Indigne d'un individus qui prétendait servir la population.


    Pedro Sanchez - 2018-10-18 11:09
  • Je trouve désolant de voir que des dossiers se retrouvent au poubelle. Il devrait avoir un règlement de passation des pouvoirs entre les gouvernements élus. De plus les bureaux que nous avons payés si chers seront ils la pour le nouveau député ou il faudra recommencé ailleurs. Quel gaspillage de temps et d argent!

    Josee - 2018-10-18 09:55
  • Quoi dire de plus m Lapointe vous avez fort bien résumé la situation.

    Réaliste - 2018-10-18 06:42
  • Comportement très décevant de Jean D'Amours. Cela veux dire qu'il envoie promené tous ceux
    qui avaient voté pour lui ...

    Citoyenne déçue - 2018-10-18 03:23
  • Action vraiment dégueulasse de la part de Jean D'Amours un ex député et ministre de surcroît. Les dossiers qui étaient en marche et qui devront être recommencer à zéro.
    C'est de cette façon que vous remerciez les citoyens qui vous ont fait confiance pendant toutes ces années.
    Je suis content de ne pas être de ceux qui vous ont fait confiance Mr. D'Amours.
    Peut importe le député de quelque parti que ce soit, ceux qui agisse de cette façon ne valent pas cher.
    Bon débarras.

    René Lapointe - 2018-10-17 21:42
  • Pauvre M. D'Amours! Lui qui était content de "retourner dans ses terres" le soir de l'élection!!! Son geste démontre le genre de personne qu'il était. Je le pensais plus gentleman que cela. Il n'a pas redoré sa réputation en détruisant ses dossiers.

    GrosLoup - 2018-10-17 19:15
  • Félicitation pour votre assermentation M. Denis tardif! Je trouve très fâchant que les dossiers qui en réalité devraient appartenir aux citoyens ne soient pas transférés aux nouveaux députés! Vivement un changement de loi, ça presse! Quelle perte de temps et d'énergie et aussi d'argent!

    Maryse Bonsaint - 2018-10-17 17:13